L’équipe d’Airfit, ex-Fitness Connect

La start-up Fitness Connect, incubée par le Tremplin à Paris, devient Airfit, un nouveau nom qui vise à lui permettre de s’implanter à l’international. 

Créée en novembre 2014 par un sportif de haut niveau, Pierre Paquin, Airfit associe un équipement de fitness en plein air et une application mobile de coaching sportif. La Ville de Paris, l’Insep et Dassault Systèmes comptent parmi ses 29 premiers clients.

Le siège du Tremplin, au stade Jean Bouin à Paris

Au coeur du 3ème arrondissement de Paris, le Maif social club a accueilli le 22 mai 2017 le responsable du Tremplin, Benjamin Carlier, pour la présentation des 25 nouvelles start-ups qui vont intégrer l’incubateur parisien.

Au départ, 115 candidatures ont été reçues pour la nouvelle promotion 2017. Parmi les secteurs les plus représentés, 22% relèvent de la catégorie “médias et engagement”, 21% des “pratiques et performances sportives” et 15% de la “gestion de clubs & conseil”.

Le Tremplin a épuré cette liste pour ne garder que 25 start-ups. Chacune avait chacune une minute, pas plus, pour se présenter au Maif Social Club, devant les investisseurs, les partenaires du Tremplin et la presse. Cinq start-ups ont retenu l’attention de la rédaction de Filièresport :


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Quelque 70 professionnels, représentant des marques et de la distribution, ont été réunies à l’initiative de la commission Running de l’Union sport & cycle, pour y échanger sur les sujets d’actualité du secteur et découvrir les premiers enseignements d’une nouvelle étude consommateurs réalisée par le syndicat.

Cette étude, réalisée à partir de deux sondages en ligne réalisés en décembre et janvier derniers, l’un auprès de 5 000 pratiquants et non pratiquants de course à pied, l’autre auprès de 2 500 compétiteurs, dresse un portrait assez fin des « runners ». Ceux-ci forment une grande famille de quelque 13 millions de coureurs en France, un chiffre à première vue impressionnant mais qui doit être mis en balance avec 23 millions de réfractaires au running et 11 millions d’abandonistes, qui ont cessé de courir pour diverses raisons (lassitude, vieillissement, blessures…). L’étude confirme toutefois que la pratique, en croissance, réserve un fort potentiel, estimé à 2,5 millions de personnes sur la base de ceux qui ont déclaré vouloir se mettre au running dans l’année.

Une croissance confirmée…

Surtout, les 13 millions de runners se répartissent en 5 millions de coureurs réguliers (52 séances par an et plus), 3,9 millions de coureurs occasionnels et 4,6 millions de coureurs multipratiquants, pour qui la course à pied est une activité complémentaire à un autre sport, collectif ou non. Le premier d’entre eux étant le fitness. Les coureurs réguliers se séparent eux-même entre acharnés (plus de 155 séances par an) où l’on note une surreprésentation des 45-54 ans. Les occasionnels, qui courent moins d’une fois par semaine, forment un public plus féminin et où les 18-34 ans sont surreprésentés.

… Portée par les femmes

Bref, « il n’y a pas une seule mais plusieurs manières de pratiquer le running en France », résume Jean-Philippe Frey, responsable des études de l’Union sport & cycle. Au delà de ce constat,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

A l’occasion des Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio et dans le cadre du Club France mis en place par le Comité national Comité national olympique et sportif français (CNOSF), la Ville de Paris sera présente afin de faire la promotion de son savoir-faire en termes d’innovation, d’urbanisme, de tourisme et de sport.

En collaboration avec Le Tremplin, la plateforme parisienne d’innovation pour le sport, cette opération va permettre à quatre start-up d’animer le stand de la ville et de présenter leur projet au cœur du Club France. Cela permettra notamment à ces entreprises de tester le marché international et de rencontrer de multiples décideurs du monde de l’économie et du monde du sport.

tremplinLa plateforme d’innovation pour le sport accueille actuellement une deuxième promotion de start-up au cœur du stade Jean Bouin. Cela participe à l’initiative et à la collaboration mise en place entre le CNOSF et le Tremplin depuis quelques mois déjà et qui se concrétisera par la signature d’une convention entre les deux entités.

Les quatre start-up sélectionnées pour aller à Rio par un jury composé de représentants de la presse sportive, du CNOSF et de la Mairie de Paris sont les suivantes :

–  Arionéo : développe et commercialise des solutions connectées d’analyse de la performance et de la santé des chevaux athlètes.
–  Sport Heroes (anciennement Running Heroes) : démocratise la pratique sportive en la rendant à la fois plus ludique et plus attrayante.
–  Vogo: permet à un supporter in situ, de visualiser des angles de vue différents et le « replay » instantané sur tablette et portable, à vitesse normale ou au ralenti.
–  YPPA : permet aux organisateurs d’évènements sportifs et de spectacles de faire vivre à leurs publics une expérience inoubliable : être « acteurs » du show !

La 2è édition des start-up du Tremplin présentées au siège du CNOSF.

La 2è édition des start-up du Tremplin présentées au siège du CNOSF.

Créé il y a un an, Le Tremplin, incubateur parisien dédié au sport, s’apprête à accueillir sa deuxième promotion. A la suite d’un concours qui a attiré 111 candidats, 19 jeunes pousses du secteur ont été sélectionnées cette année, après 17 l’an dernier.

Comme pour la première promotion, ce sont les services facilitant la pratique individuelle qui sont le mieux représentés cette année, avec une dizaine d’applications de réservations d’activités (Baba Sport), de mise en relation avec des coachs sportifs (Fizix, Trainme) ou encore de réseaux sociaux plus ou moins spécialisés (Horseee, Krank). Le deuxième gros contingent regroupe


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

logo LepapeLepape, société de distribution d’équipements sportifs et Le partenariat avec la plateforme Le Tremplin permet à Lepape d’affirmer son attachement et ses convictions dans les valeurs entrepreneuriales, tout particulièrement dans le domaine du sport Le Tremplin, l’incubateur d’entreprises innovantes dédié au sport de la Ville de Paris, ont officialisé leur partenariat ce mardi 6 octobre 2015, au sein des locaux du Tremplin.

Enseigne omnicanal et multispécialiste, avec deux magasins physiques à Paris et à Lyon et un site de vente de matériel de running, de cycle et de fitness, Lepape.com, devient un partenaire privilégié pour Le Tremplin et ses startups, qui pourront le cas échéant avoir un accès privilégié à ce réseau de distribution de référence. Autre champ de collaboration, Lepape s’adresse directement à une communauté de sportifs attentifs aux évolutions et aux innovations dans le sport sur son média Lepape-info.com. Ce partenariat est, pour Le Tremplin et ses startups, l’opportunité de cultiver une relation privilégiée et unique avec ces sportifs.« Le partenariat avec la plateforme Le Tremplin permet à Lepape d’affirmer son attachement et ses convictions dans les valeurs entrepreneuriales, tout particulièrement dans le domaine du sport », souligne Claude Lepape, président et fondateur de l’enseigne.