keyboard_arrow_up
>
Data
>
Data

Paris 2024 face au risque inflationniste de son budget

06/07/2022
Le signal d’alarme n’est pas encore tiré chez Paris 2024. Toutefois, face aux risques inflationnistes le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojo) doit continuer à serrer les boulons. Présenté par Sport Business Club

Mais, à ce jour, tout va encore bien selon le rapport remis par le Comité d’audit à Tony Estanguet, le président de Paris 2024. Le document n’a pas vocation à être rendu public : il devrait cependant être présenté au Comité international olympique (CIO). SportBusiness.Club a eu connaissance des principaux retours de ce rapport qui “permet à Paris 2024 de disposer en temps réel de la vision des recettes et dépenses complémentaires avérées, probables et possibles, dessinant ainsi un panorama complet des perspectives budgétaires du comité, » est-il noté. Et aujourd’hui, pour le Cojo, le principal enjeu est la maitrise de son budget. Celui de l’organisation, hors constructions des infrastructures confiées à la Solideo, s’élève à 3,9 milliards. Paris 2024, qui doit le réviser en fin d’année, part du principe qu’il n’y aura pas de recettes supplémentaires, comme cela fut le cas il y a deux ans avec une subvention supplémentaire accordée par le CIO. Du coup, face à l’inflation de l’économie, que Tony Estanguet a évoqué à plusieurs reprises, l’heure est aux économies. Le rapport du Comité d’audit insiste sur le fait “d’isoler au sein des contrats les secteurs réellement soumis à un risque inflationniste, pour limiter le champ de la révision des prix et inversement sécuriser le niveau des prix sur les autres secteurs. » Certains, comme le fret par exemple, sont plus sensibles à la hausse des prix que d’autres. Le rapport met aussi le doigt sur les recettes commerciales de Paris 2024. Ainsi, il serait primordial pour le Cojo de signer un sixième partenaire “Premium” de rang 1 national, à côté de Groupe BPCE, EDF, Orange, Sanofi, Carrefour. De quoi rapporter encore quelques dizaines de millions d’euros dans les caisses même si le Cojo estime “avoir confiance” pour atteindre l’objectif de sécurisation de 80% des recettes marketing (1,099 milliard d’euros) fin 2022. “La signature d’un contrat supplémentaire de rang 1, d’un montant égal à la moyenne des contrats déjà signés, est une impérieuse nécessité, note le rapport. Sans cette signature, l’objectif visé semble inatteignable.”

Augmentation du Prix des Billets

Si Paris 2024 ne compte pas sur une augmentation de ses recettes commerciales, en revanche de “potentielles” rentrées d’argent supplémentaires grâce aux hospitalités sont espérées. Coté recettes, encore, le rapport préconiserait une optimisation des prix des billets. “Si un risque d’impasse budgétaire subsiste, une majoration du prix des billets des catégories S et A, [les plus chères] notamment pour les sports les plus attractifs et les sessions les plus prestigieuses, pourrait contribuer à le réduire.” En clair : une augmentation des tarifs. Paris 2024 doit en dévoiler les prix des places à la rentrée, une fois le programme des compétitions totalement inscrit dans le marbre… et les jauges exactes connues par site. Sur ce point, face aux exigences du CIO en nombre de places VIP ou de celles d’OBS, le producteur des images télé, pour placer ses caméras, Paris 2024 se bat pour conserver des “jauges nettes” importantes, et donc avoir un maximum de billets à vendre. Enfin, il y a aussi la question des salaires. Le “rapport Lambert” préconise une augmentation dès cette année : « Par souci de prudence et de sincérité budgétaire, le comité d’audit partage entièrement la position selon laquelle la révision budgétaire à venir doit, quelle que soit la difficulté des arbitrages à rendre, intégrer tous les risques de hausse de masse salariale et ne pas différer, par facilité, une partie de cette hausse à la dernière révision prévue fin 2023.” Aucun poste en particulier n’est visé, notamment ceux de la direction où plusieurs départs de cadres ont été enregistrés.

Lire la suite sur Sport Business Club

A voir également
  • Data 29/09/2022
    Le budget des Sports en hausse de près de 3 %
    Le budget du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques est en augmentation de...
  • Data 09/09/2022
    DSF : une solution tripartite face à la hausse des prix de...
    L’augmentation du prix de l’énergie va mettre à mal les comptes d’exploitation des...
  • Data 28/07/2022
    Le Pass'Sport voit plus large
    La ministre des sports Amélie Oueda-Castera a annoncé l'élargissement du Pass'Sport aux 18-25...
  • Data 25/07/2022
    TF1 acquiert les matches des Bleus jusqu’en 2027-28
    TF1 acquiert les droits de diffusion en exclusivité, en France, des matches de l'équipe de France...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies