keyboard_arrow_up
>
>
Les actualités
>
Industrie & Commerce

Les salles de sport demandent des aides appropriées à l’Etat

02/12/2020
6.500 établissements accueillant près de 17 millions de pratiquants sont en danger après peu ou prou 6 mois de fermeture administrative car les aides gouvernementales sont insuffisantes pour envisager leur avenir sans dommages irréparables.

Un discours de raison. Elles connaissent des pertes de chiffre d’affaires supérieures à 50 % en 2020 avec des coûts fixes hors salaires d’environ 70 % du total de l’activité en année pleine. Une grande partie 6.500 salles de sports & loisirs sont menacées de disparition faute de ne pouvoir résoudre l’équation économique actuelle après peu ou prou 6 mois de fermeture administrative malgré les aides du gouvernement.

10.000 emplois sont en jeu dans un avenir immédiat et 35.000 au total d’ici 2021. Par l’intermédiaire de l’UNION sport & cycle, ces chefs d’entreprises demandent l’augmentation du fonds de solidarité à 15.000 € mensuel à l’identique des mesures pour les discothèques, le déplafonnement au-delà des 200.000 € actuellement de la compensation des pertes d’exploitations fixée à 20 % du CA mensuel, la rétroactivité des mesures décidées pour le 2ème confinement à partir du mois d’octobre et un taux de TVA ajusté à 10 % (au lieu de 20 % aujourd’hui) pour la souscription d’abonnement l’an prochain des particuliers aux clubs de fitness, de sports collectifs en salle, aux clubs d’escalade qui constituent le secteur des loisirs marchands.

Philippe Herbette (Fitness Park), Fabrice Degoulance (Planète Fitness), Emmanuel Legret (groupe Convisports) et Grégoire de Belmont (groupe Arkose) ont témoigné ce matin, au cours d’une visioconférence de presse, de l’impasse économique dans laquelle se trouve leurs entreprises respectives quelle que soit leur taille.

Les soutiens financiers gouvernementaux couvrent actuellement moins de 10 % des pertes d’exploitation. 500 salles de sport ont déposé le bilan depuis le début du mois de septembre. « Nous allons vivre une importante casse sociale et connaitre des détresses humaines majeures » a indiqué Virgile Caillet, délégué général de l’UNION sport & cycle, ajoutant que « les aides au premier abord extrêmement séduisantes ont connu des modalités de mise en œuvre très décevantes et ne répondent de toute façon que partiellement aux attentes du secteur ».

A voir également
  • Industrie & Commerce 25/02/2021
    Aides pour les commerces et fournisseurs de ski: le décret...
    Une bouffée d'air pour tout un secteur, mais insuffisante encore pour prendre en compte l'ensemble...
  • Industrie & Commerce 15/02/2021
    Une baisse de la consommation sport évaluée à 7 %
    Malgré l’intérêt renouvelé des Français durant toute l’année 2020 pour une pratique...
  • Industrie & Commerce 04/02/2021
    Kinomap lève 3 millions d'euros
    La plateforme de partages de vidéos et d'entraînement indoor lève 3 millions d'euros.
  • Industrie & Commerce 02/02/2021
    Centres commerciaux fermés : les précisions du gouvernement
    Après l’annonce du Premier ministre le 29 janvier dernier, le ministre de l’Economie et le...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies