keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
Territoires

Plan « Avenir Montagnes » : un fonds de 331 M€

01/06/2021
Le gouvernement souhaite accompagner la montagne vers une offre 4 saisons respectueuse de l’environnement au travers d’un fonds co-financé avec les Régions concernées et d'un plan financier plus large.

Jean Castex et six membres de son gouvernement étaient à Bourg St Maurice en fin de semaine dernière pour présenter un plan d’investissement pour le tourisme de montagne. Le gouvernement évalue à 650 millions d’euros le montant de l’enveloppe d’argent public dédiée à ce plan montagne, dont 181 millions financés directement par l'Etat, et espère un effet de levier pour générer 1,8 milliard d’investissements publics et privés.

Trois grands axes sont prioritaires au travers d’une dizaine de mesures : favoriser la diversification de la clientèle, accélérer la transition écologique et dynamiser l’immobilier de loisirs.

Concernant ce dernier point, le plan comprend des mesures pour accélérer la rénovation de lits « froids » qui concerneraient environ 5.000 logements par an, avec l’instauration d’une possibilité pour le gestionnaire de résidence de tourisme de transférer son droit de préemption sur des appartements à des foncières chargées de les mettre au standard de confort et d’assurer leur gestion active. La Banque des territoires investira 125 millions d’euros sur cinq ans dans ces foncières, aux côtés d’autres investisseurs.

Parmi les annonces, on retiendra aussi des mesures destinées à l’aménagement de 1 000 km de sentiers de montagne (doté d’au moins de 10 M€ d’investissement), la mise en place d’un accompagnement en ingénierie pour améliorer la mobilité des premiers et derniers kilomètres (doté de 10M€), comme les ascenseurs valléens, des subventions à hauteur de 5 M€ pour favoriser les colonies de vacances en montagne et le jumelage entre établissements scolaire de montagne et de plaine pour favoriser des échanges.

En visitant la station des Arcs, le Premier Ministre a souhaité le fléchage d'une partie du plan vélo vers la montagne avec décentralisation de crédits auprès des préfets de région ou département.

Enfin, Atout France bénéficiera d’un budget complémentaire de 2 M€ par an pendant 4 ans pour promouvoir la montagne française d’été et d’hiver.

« Nous saluons ce plan en faveur de la montagne mais avant de parler d’avenir nous voudrions évoquer le présent, argumente Julien Gauthier, vice-président de l’UNION Sport & Cycle. Dans le dialogue avec le gouvernement, nous avons constaté des avancées récentes notamment sur les coûts fixes. Cependant, il y a encore des « trous dans la raquette » pour reprendre l’expression utilisée, avec des aides insuffisantes pour certains profils de commerçants. Et globalement, pour que les commerçants de sport de montagne puissent voir l’avenir, ils ont besoin d’un accompagnement lié aux spécificités de leur métier saisonnier pour tenir jusqu’à décembre prochain ».

A voir également
  • Territoires 17/06/2021
    Avalanches : un mois de mai très meutrier
    Les accidents d’avalanche ont touché plutôt des pratiquants expérimentés, montre le...
  • Territoires 15/06/2021
    Patrick Appéré prend les commandes de l’Andes
    L’Andes (Association Nationale des Elus en charge du Sport) est allée chercher son nouveau...
  • Territoires 14/06/2021
    La Compagnie des Alpes lance une augmentation de capital
    Le groupe annonce une levée de fonds importante d’un montant d’environ 231 millions d’euros...
  • Territoires 21/05/2021
    Elections CNOSF : Les candidats s’adressent aux entreprises
    Dans la perspective des élections à la présidence du CNOSF en juin, l’UNION sport & cycle a...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies