keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
Sport & Environnement

Etiquettes textiles: les considérations environnementales plébiscitées

18/06/2021
A six mois de la mise en place du volet « affichage environnemental » de la loi AGEC, les résultats du 3e baromètre européen « L'étiquette d'entretien textile » indique que les Européens affichent une volonté franche de consommer de manière plus éthique et responsable.

68 % des sondés français souhaitent voir figurer plus d’informations environnementales sur l’étiquette d’entretien de leurs textiles. Soit 3 points de plus que la moyenne européenne mais 12 de moins, en revanche, que les Italiens. C'est l'un des enseignements-clés du 3e Baromètre européen « L'étiquette d'entretien textile et les Européens », étude réalisée par l’institut IPSOS pour le Groupement International d’Étiquetage pour l’Entretien des Textiles*.

Un chiffre qui vient parfaitement faire écho à la mise en place d'ici six mois de l'affichage environnemental sur les produits de sport en France, décision législative liée à la loi AGEC (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire) promulguée en février 2020. Pour rappel, à partir du 1er janvier 2022, les entreprises devront afficher sur les emballages de leurs produits les caractéristiques environnementales de ce dernier (composition, fabrication, recyclabilité, durabilité...) pour mieux informer le consommateur.

Près de deux tiers des Français en faveur d'un éco-score environnemental affiché

Et si, à travers cette étude, les consommateurs européens disent vouloir en savoir plus, ils sont pourtant, paradoxalement, la moitié à trouver les étiquettes déjà trop longues ! Une majorité d'Européens souhaite pourtant être mieux informée sur la part de tissus recyclés que comporte le vêtement (57%) et l’attente est encore plus forte de la part des consommateurs espagnols (60%) et italiens (72%). Autre chiffre intéressant, 56% des Européens souhaitent que les vêtements soient dotés d’un éco-score environnemental avec, en tête de cette requête, les consommateurs français (64%), espagnols (64%) et italiens (71%). Un enseignement intéressant, alors que la mise en place d'un affichage volontaire sur l'impact environnemental des produits est également prévu par la loi AGEC. Un affichage qui pourrait justement prendre la forme d'un éco-score et que le projet de loi Climat et Résilience, actuellement en discussion au Parlement, est en passe de rendre obligatoire pour le secteur du textile.

Cette fibre écologique plus marquée chez les consommateurs du sud du continent s’accompagne également d’une volonté de consommer de manière plus éthique et responsable. Ainsi, le pays d’origine du vêtement se présente comme un critère bien plus important pour les consommateurs français (59%) et italiens (66%) que pour le reste des Européens (Britanniques (39%) et Tchèques (32%)).

Par rapport au précédent baromètre européen réalisé en 2019, aujourd’hui la moitié des Européens considère aujourd'hui que la qualité du vêtement qu’ils s’apprêtent à acheter est un critère important (+ 4 points en deux ans). Le critère de marque (+ 4 points) importe davantage aussi. 

A voir également
  • Sport & Environnement 28/03/2022
    Rossignol va commercialiser un ski éco-conçu
    Il intègre 62% de matières recyclées, naturelles labellisées et biosourcées et pensé pour...
  • Sport & Environnement 04/03/2022
    Oxy : l'outil pour mesurer l'impact environnemental de la FFA
    Grâce à l'indice Oxy, un outil digital fondé par Oxygène Sport et pour lequel la MAIF s'est...
  • Sport & Environnement 07/02/2022
    Le vélo, victime collatérale de l'insécurité routière
    Face aux enjeux climatiques, une majorité de Français se tournent dorénavant vers le vélo....
  • Sport & Environnement 18/03/2021
    Economie circulaire : notre filière s’organise
    A partir du 1er janvier 2022, les producteurs, importateurs et distributeurs d’articles de sport...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies