keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
©UNION Sport & Cycle
Economie

« Les LSM ne peuvent pas absorber la hausse du coût de l’énergie »

09/11/2022
Pascale Gozzi, présidente de l’UNION Sport & Cycle tire le signal rouge déclarant que les aides gouvernementales sont inadaptées au tissu économique de la filière du sport.

Le mur du 31 décembre se rapproche. Et les chefs d’entreprises de la filière sport ne voient pas comment le franchir sans perdre en route des fournisseurs, des prestataires et des concurrents. Dans l’anticipation pour négocier très tôt des protocoles de sobriété énergétique et patients lorsqu’il était demandé par les pouvoirs publics d’attendre le début du mois de novembre pour signer des contrats, ils se retrouvent aujourd’hui avec des propositions sur le bureau au prix multiplié de 4 à 10 ou même parfois sans propositions également !

« Notre équipe de l’UNION Sport & Cycle a participé à de nombreuses réunions avec le gouvernement sur les prix de l’énergie et les aides légitimes à apporter aux entreprises, mais le résultat n’est pas à la hauteur des besoins. Les aides sont inadaptées pour nos PME, nos ETI et nos grandes entreprises qui sont peu aidées car n’entrant pas dans le cadre défini des entreprises énergie-intensives. Pourtant, la hausse du prix de l’énergie peut les faire tomber très vite dans le rouge » lance Pascale Gozzi, la présidente de l’Union Sport & Cycle. Fermetures de magasins, de salles de sport et d’unités de production se profilent à l’horizon avec les conséquences sociales que l’on peut aisément imaginer.

Pour tenter d’infléchir le gouvernement au titre de l’aide à apporter aux enseignes, l’UNION Sport & Cycle joint ses forces au Conseil du Commerce de France (CdCF) qui regroupe trente fédérations professionnelles de commerces. « Non, madame le ministre, le compte n’y est pas » a martelé le CdCF en milieu de semaine dernière soulignant « nos entreprises sont en danger » en regrettant la non-adaptation des mesures proposées par le gouvernement.

" L'UNION Sport & Cycle a le contenu et les compétences pour apporter à ses adhérents un accompagnement. "

Et pour défendre les loisirs sportifs marchands (salles de sport, salles d’escalade, de foot à 5 et de padel, et piscines et patinoires en DSP) qui comprennent 7 500 établissements en France et plus de 40 000 salariés et les entreprises produisant en France, l’UNION Sport & Cycle tente de se faire entendre par les équipes gouvernementales.

Fermées administrativement pendant plus de 6 mois pendant les confinements et étant encore loin d’avoir retrouvé la totalité des adhérents perdus, les salles de loisirs sportifs marchands ne se voient pas passer cette nouvelle crise. « Avec de grands volumes, une forte emprise au sol et de nombreuses machines branchées et connectées, les loisirs sportifs marchands présentent de vraies spécificités. Et Les critères de baisse de l’EBITDA et de variation de l’EBE sur la base de l’année 2021 doivent également être adaptés à leur spécificité compte tenu des fermetures administratives de la période » demande Pascale Gozzi.

La présidente de la fédération appelle l’Etat à pleinement les soutenir parce qu’ils participent largement aux objectifs de santé publique et que les critères de baisse significative de l’EBITDA et de l’EBE pour disposer d’aides se rapportent donc à une année sans activité représentative !

Par ailleurs, l’UNION Sport & Cycle demande qu’une attention particulière soit également portée sur les entreprises concessionnaires de services publics spécialisées dans les piscines ou les patinoires, dont le coût de l’énergie représente aujourd’hui jusqu’à 40 % du chiffre d’affaires.

Dans ces temps inconnus pour les chefs d’entreprise, Pascale Gozzi rappelle combien la fédération est LE lieu pour les chefs d’entreprises de la filière pour disposer d’un maximum d’informations fiables dans la gestion de cette crise énergétique. « A l’UNION Sport & Cycle, nous avons le contenu et les compétences pour apporter à nos adhérents un accompagnement. Mes collègues ne doivent pas rester esseulés ».

A voir également
  • Economie 15/11/2022
    Le gouvernement veut développer l'emploi et l'insertion par le sport
    Dans le cadre du Plan 2022-2024 Insertion par le sport, les ministres du Travail et des Sports et...
  • Economie 29/09/2022
    Le budget des Sports en hausse de près de 3 %
    Le budget du ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques est en augmentation de...
  • Economie 09/09/2022
    DSF : une solution tripartite face à la hausse des prix de...
    L’augmentation du prix de l’énergie va mettre à mal les comptes d’exploitation des...
  • Economie 28/07/2022
    Le Pass'Sport voit plus large
    La ministre des sports Amélie Oueda-Castera a annoncé l'élargissement du Pass'Sport aux 18-25...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies