keyboard_arrow_up
>
Les actualités
>
Economie

EDF : l’impact carbone réduit de 50 % par rapport aux JO de 2012

08/03/2024
« En tant que fournisseur officiel d'électricité renouvelable des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, EDF est un partenaire extrêmement important pour réduire l’impact carbone de 50 % par rapport aux JO de Londres 2012. Les émissions carbone des JOP de Paris 2024 devraient s'établir à 1,5 million de tonnes de CO₂ contre 3,5 millions de tonnes générées par les JO de Londres 2012.

Toutes les épreuves raccordées au réseau vont être alimentées par de l'électricité 100 % renouvelable et produite en France », déclare François-Xavier Bonnaillie, directeur marketing et commercial en charge des partenaires et du licensing au sein du COJOP Paris 2024, le 05/03/2024.

L’approvisionnement des sites olympiques par EDF s’appuie sur 95 % de structures existantes. La plupart d’entre elles fonctionnent encore via des groupes électrogènes, mais aucun site olympique n’utilisera de l'énergie produite par ces derniers et tous seront raccordés au réseau électrique. Les groupes électrogènes ne seront mobilisables qu’en deuxième recours pour sécuriser l’alimentation électrique.

• Aucun litre de diesel ne sera brûlé dans le cadre des JOP de Paris 2024, alors que 4 millions de litres de diesel l’ont été durant les Jeux de Londres. Cela assura une économie de 13 000 tonnes d'équivalent CO₂.
• Le Stade de France de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) fonctionnera uniquement sur réseau électrique à partir d’avril 2024, tandis que 10 000 litres de fioul y sont actuellement consommés lors de chaque match. 

Parmi les actions déployées par EDF dans le cadre des Jeux de Paris 2024 figurent également l’installation de la première centrale solaire en toiture à double incurvation au Centre Aquatique Olympique (Saint-Denis), d’une ombrière photovoltaïque de 1500 m² sur la gare routière provisoire du Village des athlètes, d’une centrale solaire flottante sur la Seine de 720 m², pliable et démontable ou encore de 800 bornes de recharges provisoires pour les véhicules électriques de la flotte de Paris 2024 (voir ci-dessous).

EDF : plusieurs innovations technologiques déployées pour rendre les Jeux de Paris 2024 plus durables

  • EDF installera au Centre Aquatique Olympique (Saint-Denis) la première centrale solaire en toiture à double incurvation qui permettra de minimiser les consommations énergétiques avec l’installation de 4680m2 de panneaux solaires photovoltaïques à faible empreinte carbone.
    • « Dalkia, filiale spécialisée dans les filières énergétiques, sera chargée de piloter l’énergie à l’intérieur du Centre Aquatique », indique Franck Chauveau, directeur développement des grands projets Ile-de-France et démonstrateurs Paris 2024 chez EDF. 
  • EDF va aussi implanter une ombrière photovoltaïque de 1 500 m² sur la gare routière provisoire du Village des athlètes pouvant accueillir 50 bus pendant les jeux, afin de fluidifier l’accès des athlètes aux lieux de compétitions et d’entraînement. Cette ombrière protègera les athlètes des intempéries et produira une partie de l'énergie nécessaire à la consommation électrique du Village. 
    • « Cette installation provisoire sera démontée et réutilisée après les Jeux », indique Franck Chauveau. 
  • Une centrale solaire flottante de 720 , pliable et démontable, sera installée sur la Seine pour contribuer à l’alimentation du Village olympique.
  •  EDF va également installer 800 bornes de recharges provisoires pour les véhicules électriques de la flotte de Paris 2024, réparties sur plusieurs sites de compétition.
    • « Ces 800 bornes seront réutilisées sur notre propre site puisqu’EDF va électrifier 100 % de sa flotte (45 000 véhicules) avant 2030 » ajoute Franck Chauveau.
  • EDF, via sa filiale Dalkia, déploiera par ailleurs la solution Flowcast destinée à éviter les tensions sur le réseau électrique.
A voir également
  • Economie 07/05/2024
    Hoka a ouvert un flagship parisien
  • Economie 14/03/2024
    Feuille de route sport : cap sur 2026 avec 5 priorités
    Décarbonation, réindustrialisation, développement de la pratique pour tous, sport santé ainsi...
  • Economie 01/03/2024
    Alltricks franchit les 200M€ de CA en 2023
    Alltricks a annoncé avoir généré 228 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023
  • Economie 27/02/2024
    Sport 2000 conclut l’année sur 1 croissance supérieure au marché
    La coopérative a réalisé un exercice supérieur à ses attentes malgré un contexte de...