keyboard_arrow_up
>
RSE
>
RSE

Le vélo : vecteur d'intégration des personnes en situation d'handicap

13/04/2022
Créée en 1954, la fondation ANAIS apporte son soutien aux personnes en situation de grande précarité et de déficience intellectuelle.

Le projet concerne déjà 160 personnes, 23 établissements et quelques 80 professionnels. Un premier pas dans le domaine du sport amené à en appeler d'autres. Créée en 1954 par l'Abbé Houssemaine, cette dernière se fixe, depuis, l'ambition d'accompagner de tous les publics souffrant de déficience intellectuelle en préparant leur avenir grâce à des formations qualifiantes et du travail.

En 2021, la Fondation lance un nouveau projet d'envergure donc en intégrant le sport comme levier primordial d'insertion et d'intégration sociales. « À travers cette initiative, l’enjeu est d’offrir la possibilité aux personnes en situation de handicap accompagnées d’être actrices de leur santé par le sport. » se félicite Pascal Bruel, président de la Fondation Anais. Un projet qui s'inscrit dans la stratégie nationale sport et handicap 2020-2024, visant une politique française tournée vers le développement et la facilitation de la pratique sportive pour les personnes en situation de handicap.

Un projet articulé autour du vélo adapté, pas du cyclisme handisport

Valorisé pour son accessibilité à tous les handicaps accueillis par l'association (déficience intellectuelle, affection de la santé mentale, autisme, polyhandicap et handicaps associés), le vélo porte donc le premier volet de cette action. Pas question de parler ici de vélo handisport mais bien de cyclisme adapté. « Le handisport concerne des personnes atteintes de troubles moteurs ou sensoriels nécessitant une adaptation matérielle pour la pratique du sport. Le sport adapté, quant à lui, s’adresse à des publics atteints d’un handicap mental et/ou psychique pour lesquels les règles doivent être adaptées dans le but de pratiquer un sport classique. Le cyclisme adapté se pratique donc avec des vélos standards » explique la fondation pour bien démontrer la différence entre les deux types de pratique. 


Dans ce cadre, des entraînements construits avec l’entraîneur de l’équipe de France de Para-Cyclisme Adapté, Thierry Delage sont proposés aux enfants, de même que des défis pour rester mobilisés tout au long de l'aventure. Des bilans de santé  incluant bilans physiques et tests de qualité de vie et bâtis avec l’aide de la Maison Sport Santé de l’Orne, sont également menées tout au long du projet. 

Pour marquer d'un fer rouge cette démarche, le 23 juin prochain, un défi collectif inédit sera organisé au Vélodrome Jacques Anquetil à Paris. À l’occasion de la Journée Olympique Mondiale, la Fondation ANAIS et les participants en situation de handicap de la structure ambitionnent d’établir un record mondial en réalisant le plus grand relais sur piste en cyclisme adapté jamais réalisé, en nombre de participants.

A voir également
  • RSE 16/06/2022
    La Fondation FitnessPark donne le coup d’envoi de ses premiers...
    Pour célébrer sa première année d'existence, la Fondation Fitness Park a décidé de soutenir 3...
  • RSE 18/05/2022
    Le foot féminin français bouillonne de projets
    Neuf clubs finalistes ont été sélectionnés pour défendre leur projet en faveur du football...
  • RSE 17/05/2022
    Un programme pour soutenir l'apprentissage du vélo à l'école
    En apportant des solutions de financement, de mise en relation et d’accompagnement aux...
  • RSE 25/04/2022
    La FFH lance Hand’Solidaire
    La fondation entend développer ses actions sociales en s’appuyant sur des coopérations avec des...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies