keyboard_arrow_up
>
RSE
>
Environnement
>
Environnement

Le sport et l'économie d'énergie en France

19/10/2023
Le secteur du sport dans son ensemble a activement participé à la réduction de 12 % de la consommation nationale d’électricité et de gaz depuis un an.

Sur les 40 engagements que comprenait le plan de sobriété énergétique du sport, 32 ont été mises en œuvre depuis un an, 6 nécessitent un suivi renforcé ou des ajustements et 2 mesures prévues en cas de délestage n’ont pas eu à être activées. Un joli bilan qui explique pourquoi le secteur du sport, amateur comme professionnel, a contribué à l’effort national de frugalité énergétique couronné par une réduction de 12% de la consommation de gaz et d’électricité.

   

Chauffage, éclairage et mobilité constituent les trois axes de combat principaux. Au niveau du sport amateur, la rénovation thermique des équipements sportifs affiche un bilan positif.

Ainsi 281 projets ont été financés par des aides de l’Etat pour un montant total de 68,6M€. Cette aide s’ajoute aux 50 M€ déjà attribués en 2021 et 2022 par l’Agence nationale du sport (ANS) à la rénovation énergétique d’équipements sportifs.

Le secteur du sport a aussi effectué des efforts en matière d’éclairage et de chauffage. Le gouvernement se félicite que 88 % des acteurs aient diminué de 2°C la température de chauffage des gymnases (propriété des collectivités et salles de sport privées) et se soient tenus pour 86 % d’entre eux, cet été, aux consignes de climatisation au seuil de 26°C.

Exemplarité presque aussi forte dans les piscines qui pour 70 % d’entre elles ont appliqué la mesure visant à réduire la température d’au moins 1°C dans leurs bassins et souvent dans leurs douches. Une sobriété qui a permis d’éviter la fermeture des piscines un moment évoquée en cas de dérive énergétique.

Le plan de sobriété énergétique du sport prévoit aussi des actions en matière de mobilité dont les deux mesures phares sont : l’expérimentation avec les collectivités, de la gratuité des transports en commun pour les détenteurs d’un billet pour un match professionnel et le soutien à la pratique du vélo et à la marche.

Le sport professionnel se devait aussi de montrer l’exemple. Les clubs professionnels de foot et de rugby ont ainsi réduit de près de moitié l’éclairage de leurs stades (18 % de la consommation d’énergie du secteur) avant et après matchs pour les rencontres en journée et de 30 % pour celles se déroulant en soirée.

Des efforts ont également été consentis pour limiter le chauffage des pelouses. D’ici à la fin de l’année, une charte d’engagement sera signée avec les opérateurs de transport afin de réduire les émissions de CO2 des clubs professionnels générées par leurs déplacements.

En 2024, année clé pour le sport en France, les efforts doivent se poursuivre. Le plan de sobriété énergétique pour le sport a ainsi pour ambition de réduire de 10 % la consommation d’énergie du secteur l’année prochaine et de 40 % d’ici à 2050.

La sobriété énergétique est aussi une question de formation et de compétences : les pouvoirs publics soulignent que 61 % des fédérations sportives et des ligues professionnelles comptent désormais un référent énergie dans leurs rangs.

Dernière satisfaction, les pouvoirs publics rappellent que le bilan CO2 des JOP de Paris sera réduit de moitié par rapport aux éditions précédentes notamment grâce à l’utilisation de 95 % d’installations existantes ou éphémères.

Pour aller encore plus loin, le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques publiera en novembre un plan d’adaptation de la pratique sportive au changement climatique, en lien avec le ministère de la Transition écologique.

A voir également
  • Environnement 09/01/2024
    Bontaz entre au capital Jhog
    L’équipementier automobile français prend une participation minoritaire dans le fabricant de...
  • Environnement 04/01/2024
    GCN 2024 : Amélie Oudéa-Castéra, La France vers une nation...
    « La France est un grand pays de sportifs, mais n’est pas toujours ou pas encore suffisamment...
  • Environnement 09/11/2023
    Sport Unlimitech : Valoriser les métiers du sport selon P.-A. Latour
    « Il faut que l’on ait une vision du sport plus large. Il y a certes le métier d’éducateur,...
  • Environnement 02/11/2023
    Partenariat Apec et Collectif Sports pour la Reconversion des Sportifs
    « L’Apec et l’association Collectif Sports (dédiée à la reconversion des sportifs) signent...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies