keyboard_arrow_up
>
Santé et Bien-être
>
Mobilité
>
Mobilité

En selle avec Maël, pédaler pour garder l'équilibre

24/03/2021
A la rencontre de Solveig et Aude, deux mamans endeuillées qui s'appuient sur le sport, et le vélo en particulier, comme piliers pour se reconstruire après avoir vécu le pire.

Ce projet, elles devaient le mener avec leur fils Maël, une fois qu'il aurait été guéri de sa leucémie foudroyante. Une manière de remercier tous les proches et anonymes qui se sont mobilisés aux quatre coins de la France pour leur apporter leur soutien pendant cette épreuve. « Notre fils est tombé malade en octobre 2020, nous avons dû nous arrêter de travailler, raconte Solveig de la Hougue. Stopper nos vies. Et on s'était promis de faire un Tour de France à vélo avec Maël quand il irait mieux pour aller remercier chacune de ses personnes qui nous avaient soutenues de manière spontanée » .

Un défi sportif et thérapeutique

Un rêve à deux-roues baptisé « En selle avec Maël » qui ne pourra pas avoir lieu avec leur fils, décédé le 16 novembre dernier à seulement 18 mois. « Nous avons décidé de conserver ce projet malgré tout. » Pour tenir le coup. Pour faire le deuil. Pour se reconstruire. « On pédale pour essayer de garder l'équilibre, ne pas s'effondrer. On s'est entrainées pendant deux mois après le décès de Maël, ça nous a tenues en vie. C'est clairement un voyage personnel, thérapeutique...» confient avec beaucoup force et de sincérité Aude et Solveig. Thérapeutique... et sportif puisque leur Tour de France symbolique les mène sur quelques 5 800 kilomètres pour 69 étapes avec un départ et une arrivée à Mondeville (14). « On aime ce moyen de transport doux, agréable mais qui permet d'avancer vite. Le vélo, c'est un cheminement également différent de la marche. Il faut parfois être concentrées, faire attention aux voitures et à d'autres moments, on peut laisser nos pensées divaguer » confient les deux mamans qui ont épinglé des photos de Maël sur leurs sacoches.

Portées par un élan de solidarité

Des kilomètres à travers toute la France ponctués par un jour de repos toutes les semaines qui permet à Solveig et Aude d'aller à la rencontre de leurs proches mais aussi d'inconnus qui les ont contactées. « Beaucoup de personnes nous contactent aussi via notre page Facebook, nous racontent leurs douloureux parcours. Les gens se livrent, les langues se délient autour de ces drames qui peuvent marquer une vie. » Les deux mamans toutes deux anciennes joueuses de rugby de l’Ovalie Caenaise profitent également de leurs rares jours de repos pour réviser leurs vélos, bien sollicités dans ce défi. « Des spécialistes, magasins proposent spontanément de s'occuper de nos vélos. On est contactées pour nous héberger aussi. Toute cette chaîne de solidarité nous porte et nous fait du bien... » Le 22 mai prochain, Solveig et Aude prendront le départ de leur 69eme et toute dernière étape. Avec l'espoir que cette aventure les aura aidé à reprendre goût à la vie.

link
Cliquez ici pour suivre leurs aventures pour Facebook
A voir également
  • Mobilité 11/01/2022
    New Balance : pour un espace public plus féminin et sportif
    La marque de sneaker s'associe à la Fondation Alice Milliat et lancent un appel à projets pour la...
  • Mobilité 30/11/2021
    « Femmes et sport », l'appel à projet pour développer le sport...
    Avec cette initiative, Intersport et la Fondation Alice Milliat souhaitent soutenir le droit des...
  • Mobilité 22/11/2021
    Une formation cycle pour les travailleurs en situation de handicap
    L’Association pour l'insertion et la réinsertion professionnelle et humaine des handicapés...
  • Mobilité 18/11/2021
    Nouvelle édition de la "Semaine du Sport à L'Hôpital"
    Pour la 17e année consécutive, l'association Premiers de Cordée organise sa « Semaine du Sport...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies