keyboard_arrow_up
>
Santé et Bien-être
>
Mobilité
>
Mobilité

Aménagements de terrains éligibles au FCTVA : Applaudis par les élus

25/09/2023

Réintégration des aménagements de terrains au FCTVA

Depuis la mise en place progressive de la réforme de l'automatisation des dépenses du Fonds de compensation pour la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA) en 2021, les aménagements de terrains, qu'il s'agisse d'équipements publics, de terrains de sport ou de voies vertes, avaient été exclus de son périmètre. Une décision qui a suscité de vives critiques de la part des élus locaux, mais le 15 septembre, la première ministre Elisabeth Borne, a officiellement annoncé cette réintégration dans une lettre aux présidents des associations d'élus locaux : ces dépenses d'aménagement seront à nouveau éligibles au FCTVA. L'annonce a été faite lors de réunions avec les associations d'élus, et elle sera inscrite dans le projet de loi de finances pour 2024.

L'enthousiasme des élus locaux

L'Association des maires de France (AMF) a qualifié cette mesure d’« avancée importante », soulignant qu'elle mettait fin à une injustice perçue depuis longtemps. David Lisnard, président de l'AMF, a exprimé sa satisfaction quant à cette décision qui découle d'une demande insistante de l'AMF. Le président de Villes de France, Gil Avérous, a également salué la persévérance des associations d'élus qui a finalement porté ses fruits.

Pour Patrick APPERE, Président de l’ANDES, « c’est un combat que nous menons depuis plusieurs mois sur la base de remontées de terrains alarmantes. Nous ne pouvons que saluer cette décision qui permettra de mieux encourager la construction de terrains sportifs ces prochaines années ».

la FCTVA va représenter un soutien supplémentaire de 250M€ à l’investissement des collectivités, dont la cote part dédiée aux équipements sportifs a été appréciée par l’ANDES à 40M€ en 2022.

Un impact environnemental significatif

Cette décision n'est pas seulement un geste financier, elle a également une portée environnementale significative. Elisabeth Borne souligne que cette réintégration « concourt directement à nos objectifs de transition écologique et à l'ambition de cohésion des territoires ». Elle permettra de soutenir des projets d'aménagement d'espaces verts et naturels, en accord avec les efforts de renaturation dans le cadre du fonds vert et de la transition écologique. De plus, elle favorisera les opérations d'aménagement de terrains sportifs, particulièrement cruciales à moins d'un an des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris 2024, comme l'a souligné la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra.

A voir également
  • Mobilité 18/07/2024
    Après les Jeux, c'est toujours les Jeux !
    Une campagne gouvernementale est activée pour faire rayonner les Jeux Paralympiques à 45 jours de...
  • Mobilité 11/07/2024
    France Vélo signe le contrat de Filière avec le gouvernement
    Ce contrat a pour objectifs principaux de développer la pratique du vélo, de poursuivre la...
  • Mobilité 19/06/2024
    Olbia Conseil a la flamme pour Paris 2024
    Ne cherchez pas les collaborateurs d’Olbia Conseil dans leur bureau parisien : depuis le 8 mai,...
  • Mobilité 22/03/2024
    Le parlement examine des modalités pour freiner la fast fashion
    L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, et à l'unanimité, un texte destiné à...