LOGO NIKENike a présenté l’ensemble de ses innovations 2016 à l’occasion du Nike Innovation Summit de New-York. Filière Sport a repéré : une technologie anti-boue pour les chaussures de football, des sneakers à laçage ajustable ainsi que la nouvelle version de l’application Nike +.

Anti Clog, la nouvelle technologie dédiée aux crampons de football

Nike a développé un système empêchant à la boue d’adhérer aux semelles des chaussures de football afin de supprimer l’alourdissement causé par l’accumulation de terre sous les semelles et le déséquilibre qu’elle peut causer aux joueurs. C’est l’ingénieur Jeremy Walker qui a notamment travaillé sur cette innovation, brevetée récemment par la marque. Pour la première fois,  les semelles des chaussures Nike seront composées d’un “polymère adaptatif”, permettant de rendre souples les plaques de semelles lorsqu’elles sont exposées à l’eau et à la boue : “Nous avons arrêté de chercher à repousser l’eau et avons commencé à réfléchir à une manière d’en tirer parti pour créer une couche lubrifiée, sans nuire à l’adhérence. La compréhension de la structure moléculaire de la boue a été fondamentale pour le développement d’une solution hydrophile. L’eau se positionne comme une interface entre la chaussure et le sol et empêche ainsi la boue de coller à la plaque“. Une invention qui devrait être élargie à l’ensemble des sports de plein air : ” Poursuivant sur cette voie, nous y voyons des opportunités non seulement pour le football, mais aussi pour tous les autres sports confrontés à des conditions boueuses ” a poursuivi Jeremy Walker.

Les chaussures de football Nike Anti Clog seront disponibles en quantités limitées sur l’application Nike Football à partir du 15 avril 2016 (modèles Tiempo, Magista et Hypervenom).

Après Adidas, Nike lance ses chaussures à lacets intelligents

Dénommée Nike HyperAdapt 1.0, la nouvelle paire de sneakers de la marque au swoosh se distingue par un système innovant de laçage automatique. Dès lors que le talon touche le capteur (disposé sur la semelle intérieure), les lacets se serrent. Un bouton est également présent de chaque côté de la chaussure afin de serrer et desserrer ses lacets à sa guise.

La Nike HyperAdapt 1.0 sera disponible exclusivement pour les membres de Nike+ au début de l’hiver 2016 en trois coloris ; tandis que le prix n’a pas encore été communiqué.

 

Une boutique personnalisée sur l’application Nike +

Le président et directeur général de Nike, Mark Parker, a présenté la nouvelle application Nike+ en marge de l’ensemble des innovations produits de la marque. Le nouveau Nike+ donne notamment accès à une boutique personnelle et à des conseils à la demande. Un fil d’actualités personnel recommande des produits sur mesure, dispense des conseils sportifs adaptés au niveau, aux performances et à l’emploi du temps de l’utilisateur en temps réel.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 17.40.12Les réseaux sociaux se sont considérablement développés ces dernières années et le sport n’y échappe pas. L’émergence d’écoles et de formations spécialisées dans le sport business démontrent la spécialisation toujours plus importante des professionnels du secteur du sport. C’est ainsi que l’entreprise Sportail Community a décidé de créer le tout premier réseau social mettant en relations les sportifs de haut niveau et les acteurs institutionnels et économiques du sport, afin de penser au présent ; mais surtout à  l’après carrière. 

Cette plateforme met en relation les sportifs de haut niveau  (dont le nombre est estimé à 45 000) en activité ou à la retraite, les coachs professionnels ou encore les sportifs handisport avec les acteurs du sport business, comme les entreprises, les fédérations ou encore les collectivités locales.

Il permet notamment aux sportifs de promouvoir leurs compétences, développer leur réseau professionnel, appréhender la culture d’entreprise, trouver des partenaires ou encore partager leurs savoir-faire et compétences. De l’autre côté les entreprises trouveront une cible qualifiée et spécialisée dans leurs domaines, pourront communiquer sur leurs offres produit/service, développer des partenariats, recruter de nouveaux talents  et rencontrer les autres acteurs de l’éco-système du sport.

Vous pouvez remplir le formulaire ci-joint afin de faire parti des premiers inscrits et être informé de l’avancée du projet.

GROUPE VOLX - LUXOVRécompensée l’année dernière par un French Outdoor Award, l’entreprise française Luxov (système connecté de déploiement de prises d’escalades intelligentes) devient partenaire de la Fédération internationale d’escalade pour les 5 années à venir. L’objectif sera de fournir aux athlètes et aux spectateurs des fonctionnalités inédites en matière d’esthétique (prises lumineuses), d’interactivité et de suivi des performances.

L’entreprise a été présélectionnée pour participer à trois épreuves du circuit international du championnat du monde d’escalade, à Innsbruck, Munich et Paris. Elle aura  pour mission d’illuminer les prises et d’éditer les résultats des grimpeurs afin de les comparer aux résultats officiels. Si tout se passe bien, ces fonctionnalités seront progressivement améliorées et étendues. Outre l’aspect technique, Luxov permettra d’améliorer l’esthétique et la télégénie de ce sport mineur. Les prises aux murs seront connectées au bracelet RFID du grimpeur et changeront de couleurs en temps réel en fonction des différents événements programmés ou pouvant survenir durant les épreuves. Cet interactivité entre le sportif et son environnement a pour but de favoriser la compréhension de la compétition pour les spectateurs et téléspectateurs.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Run KeeperL’équipementier japonais a annoncé avoir racheté la société américaine FitnessKeeper, propriétaire de l’application Runkeeper comptant plus de 33 millions d’utilisateurs à travers le monde. Une stratégie numérique qui ressemble  à celle entreprise par Adidas qui a mis la main sur l’application mobile Runtastic au mois d’août dernier.

Créée en 2008, Runkeeper est une application smartphone enregistrant l’activité de marche, de course à pied ou de vélo de l’utilisateur. Elle a été l’une des premières à exister sur le marché des trackeurs d’activité par téléphone. Son rachat par l’équipementier nippon Asics s’inscrit dans la volonté pour la marque de se rapprocher de ses cibles prioritaires ; à savoir les jeunes et les femmes. Asics montera à 100 % du capital de FitnessKepper. Cette dernière sera intégrée dans une nouvelle société créée pour l’occasion et qui verra le jour dans l’état du Delaware (Etats-Unis). Selon itespresso.fr, l’opération devrait coûter 85 millions de dollars.

L’application Runkeeper ne disparaîtra pas pour autant et disposera même de moyens plus conséquents et de nouvelles fonctionnalités à l’avenir.

Capture d’écran 2016-01-30 à 10.42.18Decathlon a inauguré samedi 23 janvier un tout nouveau concept magasin à Englos (59), là où tout avait commencé il y a 40 ans. A la frontière entre le point de vente physique et le commerce sur internet, ce site de 1200 m2 propose l’ensemble des 22500 références du site decathlon.fr mais se fait remarquer par l’absence de stocks. Le premier magasin du groupe, situé à quelques centaines de mètres, est quant à lui désormais fermé.

Muni de son smartphone (ou d’un mobile fourni par le magasin), le client doit télécharger l’application Decathlon Scan afin de pouvoir “scanner” le code-barre du produit qui l’intéresse et ainsi disposer de l’ensemble des informations sur celui-ci. Il peut ensuite l’ajouter à son panier virtuel. Il validera enfin son achat à la caisse en choisissant la livraison à domicile ou le retrait en magasin, ainsi que son mode de paiement.

(suite…)

1024px-The_North_Face_logo.svgEt si l’intelligence artificielle aidait les marques et enseignes à mieux répondre aux attentes de leurs clients ? C’est ce que teste actuellement The North Face sur son site e-commerce, en collaboration avec l’éditeur californien Fluid, qui a créé un “Expert personal shopper” (EPS) basé sur le logiciel Watson d’IBM. L’assistant shopping pose des questions à l’internaute afin de lui proposer le produit correspondant à ses besoins !

Immersion dans la base de données produits

La marque américaine a travaillé pendant un an à l’élaboration de cet outil qui regroupe l’ensemble des caractéristiques produits de son offre, comme l’explique Cal Bouchard, directrice e-commerce de The North Face : “Nous avons du plonger au coeur de l’ADN de nos articles, comprendre les caractéristiques de chacun d’entre-eux, savoir exactement à quels besoins client correspond chaque manteau, pantalon, etc. Nous nous sommes totalement immergés dans notre base de données“. Ainsi, ce parcours client sur internet se distingue des outils classiques de recherche et de filtrage sur les boutiques en ligne, a expliqué au Retail’s Big Show (New York, 17-20 janvier 2016) Neil Patil, président de Fluid :


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

415874La marque américaine a annoncé la création d’une gamme de produits connectés destinée aux athlètes souhaitant améliorer leurs performances, lors de l’International Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas. Le premier produit développé sera une montre connectée qui devrait être commercialisée courant été 2016. Une première pour la marque sur ce marché.

Après Adidas, Magellan ou encore Asics c’est désormais New Balance qui se lance sur le marché des produits connectés. Rob DeMartini, Président et Directeur général de New Balance s’est exprimé  sur la nécessité aujourd’hui pour la marque de développer une gamme sur ce secteur en pleine expansion : “les technologies digitales ont révolutionné très rapidement notre industrie et New Balance souhaite continuer à être au premier plan, en équipant nos athlètes de produits avant-gardistes qui les aident à atteindre leur pic de performance”.

La société sera partenaire avec des entreprises spécialisées dans le numérique, le matériel informatique et les logiciels comme Intel, Google, Strava ou Zepp, afin d’incorporer des technologies intelligentes et optimisées pour les produits de consommation portables, les chaussures et les lignes de vêtements multisports.
Trois catégories de produits seront commercialisées. Les appareils connectés (comme la smart watch), les technologies embarquées (comme les capteurs intelligents disposés dans les vêtements et chaussures New Balance) ; et les produits “sport performance”, analysant et optimisant les performances de l’athlète.

Une montre connectée pour se tester sur le marché

Synchronisable avec un téléphone mobile, la montre New Balance intègre un GPS afin de suivre l’itinéraire du coureur. A noter que celle-ci fonctionne à distance et qu’il n’est plus obligatoire de transporter son smartphone sur soi pendant l’effort. Une fonction musique a également été intégrée. Google et Intel fourniront la plateforme produit tandis qu’elle sera alimentée sous Android Wear. Brian Kzranich, Directeur Général d’Intel a expliqué la raison de la collaboration entre les deux marques : “la technologie a le pouvoir énorme de rendre possible l’incroyable, et cela vaut plus que jamais pour le sport et le fitness. En tant que coureur passionné, je suis impatient de voir comment notre collaboration avec New Balance et leur grande expérience dans le running peut débloquer le potentiel de performances de tous les coureurs”.

Le développement d’une communauté New Balance à l’horizon 2018

New Balance commercialisera d’autres dispositifs technologiques en 2017 et 2018. Mais d’ici là, afin de compléter les produits portables de consommation qu’elle développe, la marque américaine souhaite créer de véritables expériences numériques. La première d’entre-elles sera le New Balance Run Club. Cette communauté numérique et physique de coureurs sera alimentée par Strava et aura pour but de rassembler les passionnés de course à pied en ligne et hors ligne.
Les athlètes du Run Club utiliseront Strava afin de se connecter entre-eux, suivre leurs performances et partager leurs itinéraires favoris ainsi que leurs accomplissements. Ils pourront également participer à des programmes d’entrainement virtuels, individuel ou en groupe, afin de se préparer à des courses clés ou des événement running. Des Run Club physiques seront disposés dans les magasins New Balance et centraliseront toutes les informations concernant les courses locales et les groupes d’entrainement. Le premier Run Club sera lancé début 2016 aux Etats-Unis, à Boulder, dans le Colorado. Le concept sera étendu ensuite sur les marchés clés de la course au pied aux USA, en Europe et en Asie dans le courant de l’année.

image004Go Sport ouvre son deuxième magasins à Dubaï, un magasin vitrine connecté de 3 200 m2, situé dans le centre commercial Mall of the Emirates. Une stratégie de développement dans les pays du Golfe amorcée il y a quelques années avec l’implantation de magasins au Qatar, à Oman et à Abu Dhabi.

Annoncé comme le point de vente le plus moderne du groupe, ce nouveau magasin étendard, qui s’appuie sur de forts partenariats avec les marques, est équipé d’outils d’aide à la vente numériques. Les caractéristiques produits sont notamment détaillées sur des écrans afin d’améliorer l’expérience consommateur. Au rayon cycle, un “virtual home trainer”, permet aux amateurs de choisir un parcours réel afin de tester leur vélo. Un écran interactif a même été installé afin de visualiser les meilleurs lieux de pratiques environnants, ainsi que leurs coordonnées GPS. Au rayon running, un analyseur de foulée aide le client à définir sa chaussure idéale. Enfin, un mur interactif diffuse les derniers messages de Go Sport (photos, vidéos, liens) sur les réseaux sociaux. Le magasin dispose aussi d’un mur d’escalade de 10 mètres.

Criterium-2016Pour son 60e anniversaire, le Critérium de la première neige accueillera à Val d’Isère les étapes de la Coupe du monde de ski masculine (11 au 13 décembre) et féminine (17 au 19 décembre) ; un événement qui pour la première fois de son histoire sera connecté.

500 personnes (techniciens, pisteurs et bénévoles) ont été mobilisées pour amener l’équivalent de 150 000 m3 sur la piste légendaire Oreiller-Killy afin que puisse se tenir le géant et le slalom masculin ainsi que le super-combiné et la descente dames.

Les plus grandes stars du ski mondial seront présentes comme Ted Ligety, Marcel Hirscher ou encore Lindsey Vonn. Parmi les français on trouvera notamment Jean-Baptiste Grange, Thomas Fanara et Alexis Pinturault.

Un événement 2.0

La compétition marquera une rupture avec les anciennes éditions. En effet Vincent Jay (champion olympique de biathlon aux Jeux d’hiver de Vancouvert en 2010) parle d’un “passage à l’ère du Critérium 2.0”. L’avant et l’après “courses” ainsi que les conférences de presse seront visibles en live sur internet sur www.worldcup-valdisere.com.

Parallèlement, Rossignol a choisi le week-end du 12 et 13 décembre afin d’organiser la première édition de la “Youth Hero World Cup” ; une sélection de jeunes espoirs du ski affrontera les meilleurs athlètes de la marque française, dans des conditions réalistes de Coupe du monde.

Enfin le Club des sports de Val d’Isère organisera les 18 et 19 décembre deux journées dédiées au handiski.

image008Après l’inauguration du concept dans le 4è arrondissement de Paris, Courir “Le Shop” ouvre ses portes à Marseille et à Nice avec deux nouvelles boutiques orientées vers le digital et l’interaction client.

Inspiré également de #Claboutique, son magasin 100% dédié à la femme du 6è arrondissement de Paris, Courir “Le Shop” espère répondre aux attentes de son cœur de cible (les 15-25 ans) grâce au numérique et technologique, ainsi que par l’insertion de nouveaux éléments merchandising (“dressing de chaussures” rétroéclairé). Comme au sein de #Claboutique Un mur numérique y a ainsi été installé et permettra aux clients de se prendre en photo, de partager leur contenu sur les réseaux sociaux et voir celui-ci affiché sur la façade du magasin. “Cette appréhension nouvelle des consommateurs qui nous a conduit à “starifier” davantage les modèles sneakers et [à] mettre en place une expérience client fondée sur les nouveaux modes d’intéraction de notre cible”, explique Julie Karsenti, directrice marketing de Courir. Courir prévoit d’étendre le concept Courir Le Shop à d’autres grandes villes dans les prochains mois.