Kasper RorstedL’équipementier allemand a annoncé ce lundi 18 janvier le remplacement de son actuel directeur général Herbert Hainer par Kasper Rorsted, président du directoire de Henkel (société spécialisée dans les produits détergents et d’entretien de la maison, de la beauté et des technologies adhésives). Le danois rejoindra le directoire d’Adidas le 1er août et prendra ses nouvelles fonctions le 1er octobre.

Après avoir passé l’essentiel de sa carrière dans l’informatique (Oracle, Compaq et Hewlett Packard) puis 8 ans à la tête de Henkel, Kasper Rorsted, 53 ans, est le futur directeur général d’Adidas, où son nom circulait depuis plusieurs mois comme prétendant à la place de numéro un.

Il remplacera donc Herbert Hainer qui, à 61 ans, quittera le groupe fin septembre, et ce, avant l’expiration officielle de son mandat qui courait jusqu’en mars 2017. Depuis 2001, année de la nomination d’Herbert Hainer, adidas a vu sa valeur passer de 3 à 18 milliards d’euros.

Selon Igor Landau, président du conseil de surveillance: “Kasper Rorsted est le candidat parfait pour succéder à Herbert Hainer en tant que directeur général d’Adidas. Il possède une longue expérience de management international et a tenu des fonctions de haut niveau” précisant également que “Kaper Rorsted est un coureur et skieur passionné ainsi qu’un fan de football“.

Les investisseurs ont plutôt bien accueilli cette nouvelle puisque l’action adidas gagnait plus de 10% suite à l’annonce de l’arrivée de Kaper Rorsted.

adidas

Dernière innovation d’Adidas, la paire de chaussure de football ACE16+ Purecontrol se distingue des autres par une absence remarquée ; celle des lacets. Ce nouveau modèle fera son entrée sur le terrain le 23 janvier par l’intermédiaire des ambassadeurs de la marque allemande Mesut Özil, Ivan Rakitić. Il sera disponible à  la même date dans un nombre restreint de points de vente. 

Trois éléments majeurs de design viennent remplacer les lacets. Tout d’abord une languette TPU disposée au dessus des 3 bandes maintient le médio-pied. Sa tige en tricot, basée sur la technologie primeknit et réalisée avec des fils mélangeant des structures à grosses mailles et à mailles ouvertes permet de maintenir et d’ajuster le pied dans la chaussure malgré l’absence de lacets. Le système de verrouillage Techfit enveloppe le pied et confère une stabilité latérale permettant les changements rapides de direction. Enfin la languette a été élargie au niveau du talon alors que la plaque de la semelle a été repensée afin de réduire son poids.

Pour résumer, l’ensemble de ces évolutions consiste à doter cette chaussure d’un contrôle précis, d’un maintien meilleur du pied et toucher de balle. Une zone de surface agrandie sur l’empeigne (dessus de la chaussure) a d’ailleurs été développée dans ce but précis.

La ACE16+ Purecontrol sera commercialisée en nombre limité à partir du 23 janvier dans les magasins officiels Adidas de Paris, Marseille, Londres et dans certains magasins distributeurs.

logo adidasPilotée par Nicolas Favre, directeur marketing d’Adidas France et membre du comité de direction du groupe en France, l’équipe marketing de la marque adidas, forte d’une soixantaine de personnes, est réorganisée depuis le 1er décembre, autour de quatre grands pôles : Brand Communication, Omnichannel, NewsRoom et Sport Marketing, complétée par des équipes Key Cities (villes-clé) et Mops (marketing opérationnel).

Nathalie Béguinot, 42 ans, directrice Brand Communication

Capture d’écran 2015-12-04 à 15.20.34Diplômée de l’Institut d’Etudes Politiques de Lille et d’un 3ème cycle en Communication, Nathalie Béguinot a débuté sa carrière en agence de communication politique puis a rejoint en 2000 le groupe Brand Image au sein duquel elle a notamment piloté le développement de clients tels qu’Air France, le Club Med ou encore Skyteam. En 2009, elle intègre le groupe Lagardère Active afin de mettre en œuvre la création et le développement de la marque media BE. Elle a rejoint le Groupe Adidas en 2013, où elle exerçait depuis la fonction de Brand Communication Manager pour la marque Adidas Originals (lifestyle). Elle pilotera une équipe de 6 personnes.

Sylvain Bouchès 38 ans, Directeur Marketing Omnichannel

Capture d’écran 2015-12-04 à 15.20.50Diplômé d’un degree en Marketing et Management, Sylvain Bouchès a débuté sa carrière dans la distribution chez Decathlon et chez Esprit avant de rejoindre le Groupe Adidas en 2005. Il y a occupé différentes fonctions marketing, avant de rejoindre les équipes commerciales du Groupe au poste de Responsable grand compte pour l’enseigne Go Sport, puis de Responsable Marketing Football et sports collectifs. Sylvain Bouchès pilotera une équipe d’une vingtaine de personnes.

Pour gagner en influence, la marque adidas met en place des “newsrooms” dans les Key Cities mondiales. Ces équipes sont chargées de créer la conversation avec ses cibles prioritaires et de piloter les connections de la marque avec les leaders d’opinion et influenceurs (relations presse, réseaux sociaux, EIM…). En France, Adidas a nommé :

Benoit Menard, 42 ans, Directeur Newsroom Paris

Capture d’écran 2015-12-04 à 15.21.02Diplômé d’Advancia et de l’ESCP Europe, Benoit Menard a développé sa carrière dans l’univers du sport, de la communication et du marketing ; en agence pour des marques comme Nivéa, Sony, Coca-Cola ou Air France (Young & Rubican, McCann Momentum et DDB Paris) au sein de la Fédération Française de Basket-Ball puis chez Canal +. Après 15 ans expérience dans le domaine du digital, il a rejoint adidas en 2013 pour piloter la communication Sport de la marque. Jusqu’à sa nomination à la tête de la Newsroom Paris il était Brand Communication Manager Sport. La Newsroom Paris sera composée de 9 personnes.

Au sein de l’équipe Marketing de la marque adidas, André JAFFORY, 47 ans, Directeur Sport Marketing, reste dans les fonctions qu’il occupe depuis 2011. Romain PRIGENT, 33 ans, Manager Key City Paris, reste dans le poste qu’il occupe depuis 2014 pour étoffer l’empreinte de la marque à Paris.

_T1Q82551La légende du football mondial Zinédine Zidane vient de révéler sur son compte Instagram, “Beau Jeu”, le ballon officiel des phases de poule de l’UEFA EURO 2016.

Pour la première fois, l’Euro sera donc doté de deux ballons, un pour les phases de poule et un autre pour les phases finales, comme en Ligue des Champions et à la dernière Coupe du Monde, qui avait été dotée d’un “Brazuca finale“. Le design de Beau Jeu a été conçu de manière à évoquer l’image de la France, pays hôte. La superposition des couleurs associe le bleu, le blanc et le rouge du drapeau français, tout en intégrant des détails argentés rappelant le trophée tant convoité. Les éléments graphiques sur les panneaux du ballon laissent deviner les lettres E-U-R-O et les chiffres 2-0-1-6.

Remis aux fédérations fin novembre

Sur le plan technique, Beau Jeu, développé pendant plus de 18 mois, reprend les caractéristiques innovantes du Brazuca, comme ses panneaux spécifiques, avec des améliorations au niveau de l’adhérence, de la trajectoire et de la visibilité. Afin de donner la possibilité à tous les joueurs de s’entraîner avec ce nouveau ballon avant le coup d’envoi du tournoi en juin 2016, Beau Jeu sera remis à toutes les fédérations qualifiées dès la fin du mois de novembre 2015.

En vente dès demain

Ce soir, l’ambassadeur du beau jeu, Zinédine Zidane, entrera en scène avec ce nouveau ballon dans l’enceinte de la Future Arena. Située à Saint-Denis, celle-ci est est un terrain de football à cinq autour duquel sont projetées des tribunes digitales à 360°, occupées par 50 000 fans virtuels qui réagissent en temps réel aux actions sur le terrain. La Future Arena ouvrira au public de demain jeudi au dimanche 15 novembre, afin d’offrir à de nombreux jeunes venus de toute l’Europe l’opportunité de jouer avec le nouveau ballon Beau Jeu. Celui-ci sera disponible à la vente dès demain dans les magasins Adidas et chez tous les revendeurs spécialisés. Prix de vente conseillé : de 12,95 € le miniballon à 140 € le vrai ballon officiel professionnel et à partir de 20 € pour les réplica.

Principale association du sport scolaire, l’UNSS est une porte d’entrée vers le monde enseignant et une vitrine auprès des jeunes pratiquants. Filière Sport a enquêté sur cet enjeu bien compris par certaines marques et enseignes.

A lire également dans Filière Sport n°35 : une interview du basketteur Nicolas Batum, ambassadeur de l’année du sport à l’école 2015-2016.

La marque aux trois bandes a annoncé la création d’un prototype de chaussure de running dont la semelle intermédiaire est réalisée grâce à une imprimante en trois dimensions,  la Futurecraft 3D.

L’impression 3D de la semelle permet  d’offrir au coureur un produit personnalisable, qui pourra ainsi définir les besoins en amorti de chaque pied. Un scanner réalise une copie conforme et souple du pied, épousant ses contours et ses points de pression afin de pouvoir créer la chaussure idéale.

Un programme au long cours

Futurecraft 3D sera réalisé dans le cadre d’un partenariat ouvert avec Materialise, société pionnière et spécialiste de l’impression 3D. A terme, Adidas espère pouvoir fabriquer une chaussure selon les exigeances du client directement en magasin après quelques tests. Au cours des six prochains mois d’autres innovations annoncées comme “révolutionnaires” seront développées dans le cadre du programme Futurecraft d’Adidas.

 adidas

arrondi solidaire adidasA partir de ce début novembre, les clients des magasins du Groupe Adidas ont la possibilité d’arrondir leurs achats à l’euro supérieur. La différence sera reversée à la Fondation Siel Bleu   (programmes de  sports adaptés pour les personnes fragiles ) et à l’association Unis Vers le Sport (programmes d’éducation et d’insertion par le sport dans les quartiers de Strasbourg et sa région).

Le micro-don envahit les magasins

C’est le principe de “l‘arrondi en caisse” qui consiste, par exemple, à arrondir à 30€ pour 29,70€ d’achats, soit un microdon de 30 centimes d’euros. L’opération sera possible dans 30 magasins du groupe. Pour la première fois, le dispositif sera intégré directement aux terminaux de paiement. Cette solution développée par l’entreprise solidaire Microdon et Ingenico Group a l’avantage d’être simple, rapide et “non intrusif” pour le client.

AdidascorporateLogo2006Plusieurs changements au sein du comité de direction du Groupe Adidas France viennent d’être officialisés. Certains membres actuels prennent des responsabilités européennes voir mondiales, deux nouveaux membres font leur entrée.  

Matthieu HansmaennelMatthieu Hansmaennel, devient le nouveau directeur commercial Groupe Adidas pour la France. Diplômé d’une maitrise en management du sport, il a débuté sa carrière dans la distribution chez Intersport et Decathlon avant de rejoindre le Groupe Adidas en 1998 ou il a occupé différentes fonctions commerciales (représentant/formateur/grands-comptes), puis Reebok en tant que directeur des grands comptes. Avant sa nomination, il occupait le poste de directeur des grands comptes et de l’ECR (Efficient Consumer Response) pour les marques adidas et Reebok. Matthieu Hansmaennel remplace Jérôme Leveque qui devient VP Sales de la région LAM (Latin America) pour le groupe adidas.

Cécile MontmassonCécile Montmasson devient directrice activation de la marque Reebok pour la France. Diplômée de Sup de Co Amiens, elle a débuté sa carrière chez Dim en 1993 dans l’équipe commerciale avant de rejoindre le marketing. En 1998, elle intègre l’équipe marketing produit Adidas puis prend successivement des responsabilités au sein de l’équipe communication et commerciale. Depuis 2012, elle était directrice des comptes Intersport et Sport  2000 pour le groupe et avait la responsabilité de l’équipe sell-out pour les clients clés des marques Adidas et Reebok. Cécile Montmasson remplace Sandrine Retailleau-Vallet qui va évoluer vers de nouvelles responsabilités  et missions au niveau européen et prendre en charge certains projets français pour la marque Reebok, tout en restant membre du comité de direction du groupe en France.

Matthieu Hansmaennel et Cécile Montmasson intègrent le comité de direction, qui compte désormais huit personnes, et reportent à Guillaume de Monplanet, directeur général du groupe adidas en France.

NHL ADIDASAdidas a annoncé avoir signé un partenariat de sept ans avec la National Hockey League (NHL). Si cet accord permettra à la marque aux trois bandes d’être l’équipementier officiel de la ligue américaine de hockey sur glace  à partir de 2017, il permet surtout à Adidas de conserver une ligue professionnelle majeure outre-Atlantique.

Après avoir perdu la NBA au profit de Nike, qui sera le nouvel équipementier de la ligue de basket américaine à partir de la saison 2017-2018, Adidas se ménage donc une position en vue sur le marché des sports collectifs américains. Adidas sera le nouvel équipementier de la NHL à partir de la saison 2017-2018 et détiendra la licence NHL pour les maillots, vêtements et bonnets, en plus de fournir l’ensemble des produits dérivés.

En attendant la coupe du monde de hockey

En succédant ainsi à Reebok (qui appartient au Groupe Adidas) comme équipementier d’une des ligues sportives majeures aux USA, la marque allemande confirme qu’elle n’entend pas lâcher prise sur le marché américain, dominé par Nike. Le partenariat signé avec la NHL par Adidas permettra également à Reebok de poursuivre son recentrage sur le fitness et les sports de combat, axes principaux de la nouvelle stratégie de la marque détaillée pour Filière Sport par Sandrine Retailleau en avril dernier.

L’investissement d’Adidas dans le hockey sur glace ne s’arrête pas là puisque la marque sera également l’équipementier officiel de la prochaine coupe du monde de hockey sur glace, qui se tiendra du 17 septembre au 01 octobre 2016 à Toronto, au Canada, et annonce avoir que l’athlète le centre Connor McDavid, drafté en première position en 2015 par les Oilers d’Edmonton, a rejoint son team.

Runtastic_5.0_mainscreen_iOS_withdeviceEn procédant à l’acquisition de l’application pour smartphones Runtastic, qui fédère 70 millions de pratiquants du running, fitness et vélo, le numéro deux mondial des articles de sport prend une position forte sur le marché du sport connecté, où les marques se sont livrées à une véritable bataille d’investissements ces derniers mois. 

Runtastic, qui permet à ses utilisateurs d’enregistrer et partager leurs activités sportives, couvre un large éventail de pratiques et est traduite en 18 langues. Principalement financée par les abonnements premium, l’entreprise serait rentable depuis plusieurs années et la France serait son deuxième marché. Aux Etats-Unis, l’application revendique près 10 millions d’utilisateurs. 

Un investissement stratégique


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Eric Oudegand, fondateur de Plus2FootAprès avoir créé, en 2009 à Marseille, le concept des magasins Plus2Foot, spécialisé dans les replica des tenues des grands clubs et sélections nationales, Eric Haudegand démarre le développement de l’enseigne en France. Avec l’Euro en ligne de mire… Interview exclusive.

Filière Sport – Quel est le concept de Plus2foot ?

Eric Haudegand – Nous proposons la gamme complète, sportive et streetwear, des plus grands clubs de football européens et des plus grandes sélections internationales. Ce qui représente plus de 500 références. Notre offre haut de gamme est unique en France. Nous travaillons avec toutes les marques mais Nike et Adidas jouent particulièrement le jeu dans cette aventure.

Après Marseille Plan de Campagne, vous inaugurerez un magasin en région parisienne en août prochain. Quelle est votre stratégie de développement ? (suite…)

En partenariat avec l’association Parley for the ocean, qui oeuvre pour la sauvegarde des océans, Adidas lance une chaussure produite à partir de déchets plastiques et filets de pêche recyclés, récupérés dans les océans.

Avec cette chaussure la marque allemande s’associe au combat de Parley for the ocean, dont elle fut un des fondateurs, et entend affirmer sa stratégie éco-responsable qui l’amènera à supprimer les sacs plastiques dans l’ensemble de ses points de ventes à partir de 2016.

Adidas & partney for the ocean

AdidascorporateLogo2006Adidas construit actuellement en Bavière une unité de production de chaussures sans coutures entièrement automatisée, a révélé le Figaro Eco du 24 juin 2015. Après rodage sur le premier site, d’autres usines devraient voir le jour à partir de l’automne 2016 en Europe et aux Etats-Unis.

Le projet, soutenu par l’Etat allemand dans le cadre d’un programme de modernisation technologique baptisé Speedfactory, consiste à créer de petites unités robotisées – elles pourraient tenir dans la remorque d’un poids lourd de 38 tonnes (!) – compétitives face aux sous-traitants asiatiques qui fournissent aujourd’hui la totalité des produits Adidas. Il ne s’agit pas, bien sûr, d’arrêter toute la production délocalisée mais de rapprocher la fabrication des grands bassins de consommation. Objectifs : réduire les délais pour mieux adapter les collections aux variations de la mode – sur le modèle du circuit court opéré par les enseignes textiles comme Zara – et permettre une plus grande personnalisation des produits, tout en réduisant l’empreinte environnementale du groupe.

Le modèle s’inspire du succès la gamme lifestyle NEO, dont les produits sont réactualisés tous les 45 jours. Il fait partie du volet « vitesse » du plan de croissance « Creating the New », qui vise un chiffre d’affaires de 22 Mds € pour le Groupe Adidas en 2020 (14,8 Mds en 2014), avec une augmentation de son résultat net de 15% par an en moyenne.  Lors de la présentation du plan en mars dernier, Herbert Hainer, directeur général, avait d’ailleurs évoqué son souhait de produire à nouveau en Allemagne grâce à l’automatisation.

 

 

UEFA EURO 2016 INTERSPORTIntersport, magasin de sport officiel de l’UEFA Euro 2016 organisé en France du 10 juin au 10 juillet, annonce le lancement des festivités en magasin, un an tout juste avant le début de la compétition.

Déjà désigné magasin officiel des produits sous licence pour l’UEFA Euro 2012 organisé en Pologne et Ukraine, Intersport International a renouvelé son partenariat avec l’UEFA et Adidas pour l’édition 2016, organisée en France.

Ce partenariat se traduit par la mise en place de 800 corners UEFA Euro 2016 dans les magasins européens dont 400 dans les magasins français. Depuis le 10 juin 2015, ces corners sont déjà présents dans 16 magasins des 10 villes (Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Étienne et Toulouse) qui accueilleront les rencontres de la compétition et le déploiement dans l’ensemble du réseau français est prévu pour le premier semestre 2016. Intersport distribuera également des produits sous licence dans les stades et les fans zones de ces villes.

boost battle leagueAprès la première saison de l’Adidas boost battle run, qui s’est clôturée le 21 février 2015 à la Grande Halle de la Villette, Adidas présente la Boost energy league, véritable championnat de running urbain et communautaire. 

Onze quartiers parisiens, réunissant près de 12 000 membres, s’affronteront d’avril à décembre 2015 sous forme de championnat. A chaque journée, chaque équipe affrontera une autre équipe du championnat (une équipe est exempte de compétition à chaque fois). Chaque rencontre permettra aux équipes de remporter des points qui seront distribués sur le seul critère de la performance sportive.

Déjà présents pour la Boost battle run, Teddy Riner et Jo-Wilfried Tsonga sont à nouveau les parrains de la Boost energy league 2015. A leurs côtés, d’autres champions seront les ambassadeurs des différentes équipes. Parmi eux, Xavier Barachet pour l’équipe Champs Elysée, Teddy Tamgho pour Bellville ou Automne Pavia aux Abesses.

Afin de séduire une nouvelle génération de sportifs, affranchie de cadres institutionnels, les marques n’hésitent donc plus à organiser leurs propres évènements. Retrouvez en accès abonné l’éclairage de Filière Sport sur la façon dont les marques revisitent l’événementiel.

AdidascorporateLogo2006Vitesse, villes et « open source », tels sont les trois orientations stratégiques dévoilées par la direction du Groupe Adidas, lors d’une journée investisseur à son siège d’Herzogenaurach (Allemagne), le 26 mars 2015. Objectif : faire progresser le bénéfice de 15 % par an en moyenne d’ici 2020, avec une augmentation de chiffre d’affaires à un chiffre.

Vitesse : Après en avoir mesuré les effets avec sa gamme Neo, l’équipementier allemand entend étendre la pratique de l’actualisation et du circuit court à l’ensemble de ses collections. Parallèlement, le Groupe entend porter la part de ses ventes réalisées dans des espaces dédiés à hauteur de 60 % et atteindre 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires e-Commerce.

Villes : Considérant que « les marques globales sont créées dans les villes globales », Adidas entend par ailleurs concentrer ses moyens de création et de marketing sur cinq marchés clé : Los Angeles New York, Londres, Paris, Shanghai et Tokyo.

Open source : « A l’avenir, nous ne nous contenterons pas de parler à et avec nos consommateurs, nous nous ouvrirons de manière à leur permettre de co-créer le futur avec nous », annonce Eric Liedtke, en charge des marques globales (Adidas, Reebok, Taylormade) au sein du conseil d’administration du groupe. Les athlètes, consommateurs et partenaires seront donc invités à participer à l’innovation du groupe.

logo adidasAdidas a annoncé aujourd’hui un nouveau partenariat avec l’agence californienne 72andSunny, qui devient sa principale agence créative mondiale pour le sport, responsable des campagnes mondiales de la marque. Priorités stratégiques : le football, le running, le basket-ball et la femme.

Adidas débutera immédiatement sa collaboration avec 72andSunny par le biais de leurs bureaux de Los Angeles et d’Amsterdam. A ses cotés, la marque allemande conservera son partenariat à long terme avec Carat/Aegis en tant qu’agence média internationale, tandis que Johannes Leonardo, à New York, continuera à être l’agence créative principale pour Originals. 72anssunny a été désignée comme l’une des « Entreprises les plus innovantes en 2015 » par Fast Company’s.

Adidas lance une campagne de communication annuelle, traduisant sa passion pour le sport. Cette campagne intitulée « SPORT15 » a pour but de montrer que « chaque moment de sport est l’occasion de faire quelque chose de grand, d’entrer dans l’histoire, à condition de saisir sa chance, son instant, son jour ». Différents ambassadeurs de la marque y sont successivement représentés.

Alain PourcelotAlain Pourcelot (photo ci-contre à g.), actuel directeur général du Groupe Adidas en France, a été nommé senior vice-président Consumer Direct de la zone Europe pour le Groupe. Il aura la responsabilité de piloter les réseaux de commerce de détail pour le groupe (Adidas et Reebok) : magasins en propre, franchisés et e-commerce.

GUILLAUME DE MONPLANET ADIDAS 24-11-2014Guillaume de Monplanet (à dr.), actuel directeur de la marque Adidas en France, succèdera à Alain Pourcelot en tant que directeur général du Groupe Adidas en France. Ces nominations seront effectives au 1er janvier 2015.

Alain Pourcelot, 48 ans, diplômé Escem et Insead, ancien membre de l’équipe de France de natation, est entré dans le groupe allemand en octobre 2005. Il occupait la fonction de directeur général du groupe pour la France depuis juin 2012. Guillaume de Monplanet, 39 ans, diplômé de l’ESCP, est entré chez Reebok France en 2005, lui avait alors succédé.

AdidascorporateLogo2006Le numéro deux mondial des articles de sport a réduit ses objectifs pour 2014, n’espérant plus atteindre qu’un bénéfice net de 650 millions d’euros contre 830 à 930 millions prévus auparavant.  Le groupe a en conséquence annoncé le 7 août une augmentation de ses dépenses d’investissement et une réorganisation.

« Nous avons laissé nos marques exposées aux attaques sur certains marchés, l’Europe de l’Ouest étant un exemple », a expliqué Herbert Hainer, directeur général du groupe. Celui-ci a donc annoncé une reprise des investissements et le lancement en 2015 de la « campagne de promotion la plus ambitieuse » du groupe. Les dépenses marketing devraient passer à 12-13 % à 13-14 % des ventes. Une nouvelle organisation des marques, des structures de vente et du directoire a également été annoncée.