Capture d’écran 2016-05-19 à 10.38.25Largement entraînée par le running, la nutrition sportive est une niche en croissance. L’offre, foisonnante et assez peu différenciée, reste cependant complexe à appréhender pour les consommateurs,  comme pour les revendeurs.

Le marché de la nutrition sportive s’élèvera à 83,5 millions d’euros fin 2016 (projection Cabinet Xerfi). En progression de 4 % par an depuis 2013, elle attire les convoitises. Laboratoires pharmaceutiques, industrie agroalimentaire et fabricants spécialisés se le disputent. Le groupe Lactalis, premier producteur laitier mondial, distribue aussi bien ses produits en grandes surfaces sous la marque Sportéus que chez les généralistes sport, sous la marque Apurna. De son côté, le Laboratoire Menarini (3,3 Mds € de CA) va profiter de son implantation en pharmacies pour y distribuer sa gamme Isoxan Sport.

Quant aux spécialistes de la nutrition sportive,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :