Fondée en 1888 dans le Jura, le lunetier Julbo, continue d’être, 130 ans après sa création, une entreprise familiale française. Très implantée sur le marché français, l’entreprise poursuit sa croissance en misant sur la diversification produits et le développement international.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :


Créé il y a dix ans, le site internet français de vente d’articles de sport Snowleader, alias « The Reblochon Company », lance Mountain Spirit, un semestriel dédié à la passion de la montagne.

(suite…)

Née il y a 40 ans, la chaîne de magasins Go Sport et Isobar, son agence d’activation, demandent aux sportifs d’inventer des sports qui n’existent pas encore.

La campagne #InventeTonSport (affichage libre, activation sociale et stratégie d’influence) invite les internautes à partager le sport qu’ils ont inventé et devenir, parmi quarante gagnants, celui que Go Sport officialisera dans ses rayons. Go Sport va jusqu’au bout en célébrant un sport que vous ne pratiquez pas…enfin pas encore. Une activation décalée pour laquelle la marque et Isobar ont fait appel au Youtubeur Benjamin Verrecchia. Partie intégrante du dispositif, l’influenceur engagera sa communauté et son crew pour dénicher et tester les futurs sports à succès. Une démarche de co-création qui l’amènera en tant que membre du jury final à désigner le meilleur sport inventé. #InventeTonSport. La campagne sera lancée le 10 octobre 2018.

La marque italienne d’articles de sports outdoor La Sportiva célèbre son 90ème anniversaire lors d’un événement ouvert au public à Trento en Italie. Créé en 1928 par le cordonnier Narciso Delladio de Tesero (Val di Fiemme, Trentino), le petit atelier appelé « La Calzoleria Sportiva » a grandi pour devenir une marque mondialement connue dans le secteur de l’escalade, du ski, l’alpinisme, du trail et de la haute montagne, surtout grâce à une production de chaussures et de vêtements techniques conçus et développés dans les montagnes du Trentin. (suite…)

Retour aux sources pour TBS, avec la chaussure Tie Break.

La marque française TBS, propriété du groupe Eram, reprend la parole à l’occasion de ses 40 ans. Elle sort une collection capsule tennis et voile célébrant cet anniversaire.

 Il n’y a pas d’âge pour se remettre au tennis ! A 40 ans, TBS renoue avec ses origines. C’est, en effet, avec le tennis que tout avait commencé en 1978. Les trois lettres de la marque française signifient d’ailleurs “Terre Battue Synthétique”. Toutefois, comme le revêtement destiné aux terrains de sport qu’elle fabriquait avait tendance à cloquer (!), l’entreprise s’est rapidement réorientée vers la fabrication de chaussures de sport, activité qui fait partie de celles de sa maison mère, Eram. Aujourd’hui, TBS repart au filet assez logiquement avec une chaussure de tennis, la Tie Beak (prix public 149 €).

Deux collections capsule

Un logo anniversaire “voile et tennis”

Deux collections capsule célèbrent les 40 ans de la marque : l’une dans le domaine du tennis, avec une gamme chaussure, textile et accessoires, l’autre dans la voile, avec autant de références. Elles sont signées du logo des 40 ans, dont les deux chiffres reprennent judicieusement des éléments visuels de la voile : un “4” formant la voile d’un bateau, et un “0” rond comme une balle de tennis. Les deux disciplines sont les piliers de l’image de TBS, même si le gros du volume est réalisé grâce à la gamme marche sportive.

Un retour aux fondamentaux

Une image sport et détente

TBS a aussi donné plus de lisibilité à son catalogue : le nombre de références a été divisé par deux. « Nous avons privilégié le travail sur la plateforme de marque, les besoins du client, les produits et la gamme, précise Jean-Marc Taillieu, directeur général depuis quatre ans. Toute la chaîne de distribution a été revue, des magasins aux shows-room, afin d’avoir une meilleure cohérence dans la présentation de TBS. L’image de la marque reste la mer et la terre. TBS bénéficie aussi d’une identité sportive, un peu, surtout “casual” et décontractée. »   La marque opère donc retour aux fondamentaux. « Nous étions allés vers un peu trop de “premiumisation”, o le client TBS ne recherche pas de statut extérieur, indique Jean-Marc Taillieu. Il souhaite un bon produit, sobre et à un bon prix. Rien de plus ». En clair, pas question pour la marque de dépenser des sommes importantes en marketing et communication et tenter de concurrencer les géants du secteur.

Une marque pionnière du lifestyle

TBS ne joue d’ailleurs pas sur les mêmes terrains que Nike, Adidas ou Puma. «Nos clients ne pratiquent pas le tennis ou la voile dans un pur esprit de performance, précise le directeur général. Notre approche est plus dans l’affinité qu’il a avec la discipline ou l’eau en général ». En étant plus “lifestyle”, TBS se rapproche plus des univers de Lacoste ou Le Coq Sportif, avec un positionnement prix plus accessible. S’associer à un grand sportif n’apparaît donc pas stratégique. Seule exception : le skipper François Gabart, vainqueur du Vendée Globe. Mais, ce dernier s’habille en TBS… uniquement quand il est à terre et plus détendu qu’en pleine mer !

A l’aube de la célébration de son 130ème anniversaire, en 2018, la marque d’accessoires de sport et de loisir adopte une nouvelle identité, qui se définit comme plus sportive, frappante et engagée, tout en reflétant à la fois le savoir faire historique de la société, ainsi que sa vision pour l’avenir.  (suite…)

Logo 40 ans DecathlonCréée en 1976 à Englos (59), l’enseigne de grandes surfaces de sport lance, à l’occasion de ses 40 ans, une campagne de communication mettant en valeur sa politique de conception et d’innovation produits. Démarrage dès ce week-end avec un spot TV mettant en avant ses créations les plus marquantes, comme le masque de plongée Easybreath.

Une autre vague également diffusée ce printemps mettra en avant la politique de qualité de Decathlon, à travers deux promesses :


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

e gauche à droite et debouts: Philippe Koiransky, Gérard Pichot, Bruno Cercley, Jean-Luc Gaydon, Pascal Valentin, Pierre Gogin, un représentant du fond Alter, Alain Front. Assis: Patrick Lepeudry, Annie Famose, Léo Lacroix, Caroline Rochias.

De gauche à droite et debouts : Philippe Koiransky, Gérard Pichot, Bruno Cercley, Jean-Luc Gaydon, Pascal Valentin, Pierre Gogin, un représentant du fond Alter, Alain Front.
Assis : Patrick Lepeudry, Annie Famose, Léo Lacroix, Caroline Rochias.

Le 12 juin, salle Wagram à Paris, l’enseigne leader mondial de la location de ski avait invité fondateurs, partenaires et adhérents à un très bel anniversaire. Les 20 ans d’une « fabuleuse aventure humaine » pour reprendre les mots de Philippe Koiransky, son directeur général.

 

Celui-ci avait bien fait les choses pour rendre hommage à Annie Famose et Patrick Lepeudry, présidents cofondateurs, et à toutes celles et ceux qui ont contribué à la réussite incontestable de cette entreprise. Dans une ambiance chaleureuse et de grande qualité musicale se sont retrouvés les adhérents de la première heure avec les directions des marques Rossignol et Salomon. L’évocation par Annie Famose et Léo Lacroix des  réunions de création du concept, la rétrospective des premières campagnes publicitaires auront évidemment marqué les 400 invités de cette soirée qui restera gravée dans les mémoires.