Bien que le chiffre d’affaires net consolidé d’Asics de la zone Europe Moyen-Orient Afrique (EMOA) ait diminué de 5 % en 2017 par rapport à 2016, le fabricant d’article de sport annonce que son “programme de transformation a commencé à avoir une incidence positive sur l’entreprise dans des domaines stratégiques clés”.

Développement de la vente directe au consommateur

En 2017, Asics a également renforcé son activité de vente directe aux consommateurs dans toute la zone EMOA, avec l’ouverture de nouveaux concept-stores dans des villes clés comme Londres, Berlin, Paris, Milan, Copenhague et Vienne et cinq boutiques existantes de la marque ont été modernisées. Les boutiques Asics ont ainsi enregistré une croissance de 14 %, tandis que les ventes du e-commerce ont progressé de 39 %.

Nouvelle organisation pour les marchés européens émergents

Une forte hausse a également été constatée sur les marchés émergents (avec une activité en hausse de 30 % en Russie, ainsi qu’une croissance positive au Moyen-Orient depuis l’ouverture d’une filiale spécifique en 2016). La marque est plus à même de répondre aux besoins de ses clients et de ses différents consommateurs, grâce notamment à la mise en place d’équipes spécifiques pour les comptes stratégiques et les marchés émergents.

L’atout Djokovic dans le sport performance

Au cours des 12 derniers mois, Asics “a affiné son positionnement de marque, défini des stratégies de croissance claires et a renforcé son organisation“, ajoute un communiqué du groupe japonais. . De plus, la nouvelle plateforme de marque « I Move Me » lancée en 2017, sera relayée en 2018 dans tous les médias. Asics a en outre renforcé sa position en tant que marque leader de chaussures performance grâce à son partenariat international avec Novak Djokovic.

Faire connaître Asics GEL dans le sport mode

Concernant la branche lifestyle, Asics Tiger a lancé la campagne globale « What The GEL » pour familiariser les jeunes consommateurs avec l’héritage unique de la technologie Asics GEL. Sa nouvelle  collaboration avec l’icône mondiale de la musique électronique Steve Aoki permettra de mixer performance et lifestyle, afin de toucher un plus large public, tout en restant fidèle à la philosophie Asics d’un « esprit sain dans un corps sain ».

Alors que le troisième trimestre 2012 s’est caractérisée par une croissance de 7% des achats en ligne, les produits de sport restent, cette année encore, boudés par les internautes. 

Dans la hotte du père Noël, des tablettes, des smartphones, des aspi-robots et même des épilateurs laser ! Mais peu de ballons ou de raquettes ! D’après une étude de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), publiée le 15 novembre 2012, seuls 18% des intentions d’achat d’articles de sport pour Noël passeront par internet. Les internautes privilégieront  les livres et les DVD Blu-Ray (56%), loin devant les jouets, qui occupent la deuxième place du classement (44 %). Autre précision de la Fevad, «77% des internautes réaliseront leurs achats de Noël entre le 15 novembre et le 15 décembre ».

L’étude révèle également que, dans la morosité du contexte économique actuel, les cyberacheteurs dépenseront 199 euros pour leurs achats de noël, soit 58 % de leur budget global. La Fevad note que ce sont les plus de 50 ans qui disposent des plus gros budgets, alors qu’ils ne sont que 74 % à consommer en ligne, contre 90 % des 25-34 ans.

D’après l’observatoire des usages internet de Médiamétrie, le nombre de cyberacheteurs a progressé de 5%, atteignant 31,9 millions d’internautes. «Les ventes sur internet devraient atteindre 45 milliards en 2012 après une hausse de 21% du total des ventes au troisième trimestre 2012 », précise la Fevad. La fédération professionnelle estime qu’en 2015, les dépenses des internautes sur internet atteindront 70 milliards d’euros. Cette étude a été réalisée du 11 au 22 octobre 2012 auprès d’un échantillon de 2103 individus, représentatifs des internautes de 15 ans et plus vivant en France.