Le lancement de la chaussure “Energy Boost” d’Adidas, annoncée fin décembre et présentée comme révolutionnaire par le président du directoire d’Adidas, Herbert Hainer, a eu lieu le 13 février 2013 à New York.

Conçue en partenariat avec le groupe chimiste allemand BASF, cette chaussure de running se caractérise par sa semelle intercalaire composée de milliers de petites capsules obtenues par désagrégation du matériau modulaire solide habituellement utilisé.

Résultat, selon Adidas : “un retour d’énergie exceptionnel” et un amorti “supérieur“, qui combine deux caractéristiques contradictoires : l’amorti moelleux et l’amorti ferme. La marque affirme par ailleurs que ce nouveau matériau conserve son efficacité dans presque toutes les conditions extérieures – elle a été testée de – 20°C à + 40°C – et serait trois plus résistante que le matériau EVA standard.

 

En rayon sous quinzaine

La chaussure Energy Boost sera disponible dans le monde entier à partir du 27 février 2013. Prix public conseillé en France : 150 €. Caractéristiques techniques : modèles mixtes, drop de 10 mm, poids 230 g en 36, 260 g en 42, technologie de maintien de pied Techfit, structure de semelle extérieure Powerband, chaussant en mesh aéré.