Sylvain Noailly (Rossignol) et Benoit Rigamonti (BH) présentent leur premier vélo à Sport-Achat

Sylvain Noailly (Rossignol) et Benoit Rigamonti (BH) présentent leur premier vélo sur le stand Rossignol du salon Sport-Achat.

La marque de ski a profité du salon Sport-Achat pour présenter sa première gamme de vélos, fruit d’un partenariat avec le fabricant espagnol BH. Un projet complémentaire à la récente reprise du fabricant lyonnais de vélos Time par Rossignol.

La gamme Rossignol-BH comprendra dans un premier temps trois modèles équipés de batteries Samsung : un Fat bike à deux roues motrices, technologie maîtrisée par BH, et deux VTT à moteur central motorisés par Yamaha. Le Fat bike sera disponible dès décembre 2016. Les deux autres seront mis sur le marché au printemps-été 2017. Prix public conseillés : 3799€ à 4999€. La France été désignée comme marché test avant de futurs développement à l’étranger.

Un segment majeur du marché du vélo

Le projet s’inscrit dans volonté de Rossignol de développer ses activités non hivernales, avec des diversifications dans le textile sport-chic et les sports outdoor telles que vélo. « Dans le monde, le mountain bike est le segment majeur du marché du vélo, avec un part de 60 à 70 % des ventes, tandis que le vélo électrique est moteur de la croissance, avec un prix moyen élevé », explique Sylvain Noailly, vice-président Marketing et business développement du groupe.

Fabriqués au Portugal par BH, ces vélos seront distribués par Rossignol auprès de ses magasins de montagne ouverts l’été ou toute l’année. Rossignol se chargera également du service après-vente. Objectif en première année :


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

picture-La marque espagnole de vélos BH devient le fournisseur de cadres des vélos de l’équipe professionnelle Direct Energie (ex-Europcar) dirigée par Jean-René Bernaudeau et qui compte Thomas Voeckler et Sylvain Chavanel dans son effectif.

Le contrat, comme celui de Direct Energie, a été signé pour deux ans mais Unai de la Fuente, propriétaire de BH et Jean- René Bernaudeau ont l’intention d’aller très loin ensemble. « C’est une formidable opportunité qui s’est présentée à nous et que nous avons saisie car c’est important de rester présent sur le Tour, la meilleure vitrine au monde ! Pour nous c’est une reconnaissance de nos produits, explique Benoit Rigamonti, directeur général France de BH. Le champion de France 2015, Steven Tronet (équipe Auber 93) courait sur un Ultra Light BH Bikes. Nous avions aussi une forte image route avec la Soja Sun il y a deux ans ». Selon Benoit Rigamonti, un tel partenariat « tire toute la marque et le commerce vers le haut. Cela ne fait jamais doubler les ventes mais maintient l’image d’une marque comme référente ». Les cadres que fournira BH, de route et de contre la montre, seront des cadres de série « comme quasiment tous les cadres sur le circuit ». Et d’ajouter : « nous proposerons évidemment rapidement des vélos réplica ». Ce partenariat avec une équipe internationale UCI sera notamment un support pour les projets d’expansion de BH aux Etats-Unis et en Chine.