L’abondant enneigement (ici, à Val d’Isère) a fait revenir les skieurs dans les stations françaises.

Le SkiDebrief organisé par l’Union sport & cycle, en partenariat avec France Montagnes et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes, a réuni les acteurs de la montagne à Val d’Isère les 23 & 24 avril derniers pour tirer les enseignements de la saison d’hiver 2017/2018 et remettre sur le devant de la scène la question du recrutement de nouveaux clients. Filièresport détaille ci-dessous le bilan de saison dressé par les différents professionnels et reviendra dans un prochain article sur les débats relatifs au renouvellement de la clientèle.

Cette neuvième édition a permis à l’ensemble des professionnels venus présenter leurs chiffres de saluer le retour de la croissance en stations de sports d’hiver. Après trois saisons durant lesquelles les professionnels de la montagne ont souffert des aléas climatique, l’hiver 2017/2018 s’est singularisé par un exceptionnel niveau d’enneigement dans tous les massifs : jusqu’à 17,5 mètres cumulés à Val d’Isère, qui vient d’annoncer le maintien de trois pistes ouvertes hors glacier cet été… Selon Domaines skiables de France, la fréquentation des domaines skiables devrait progresser de +4 % par rapport à l’hiver dernier « même si les skieurs ont été freinés par la météo perturbée », tandis que Nordic France annonce un hiver historique avec des redevances ski de fond en rebond de 13 %. Côté stations, cette embellie a plutôt concerné celles situées en moyenne montagne où l’effet rattrapage a été significatif. « On s’aperçoit que la neige est un fantastique aimant. Après trois hivers difficiles, l’envie de skier est toujours là », commente Gilles Chabert, “Monsieur Montagne“ à la Région Auvergne Rhône-Alpes. Ce dernier, qui prendra sa retraite de la présidence du Syndicat national des moniteurs du ski français fin mai après 24 ans de bons et loyaux services, souligne aussi : « Notre chiffre d’affaires (NDLR, plus de 300 millions d’euros) augmente. Les ventes en ligne continuent de progresser et pèsent plus de 80 millions… c’est un petit commerce qui vend des virages ». Même satisfecit dans les magasins de sport, qui enregistrent +9 %. « Les aléas climatiques ont dopé les ventes d’accessoires (masques, gants…) », confie Gérard Mattis, commerçant à Val d’Isère et président de la commission Montagne de l’Union sport & cycle, pour qui « le blanc, le bleu et la magnificence de nos sites sont de réels atouts ».Patricia Rey, à Val d’Isère

Les données par profession :

Taux d’occupation des stations de sports d’hiver : +1,3%
Maurice DESAILLOUD, Maire des Houches, Président du GT Observatoire des stations de l’ANMSM : « Le taux d’occupation des hébergements locatifs entre décembre 2017 et mars 2018 s’élève à 52,9% sur l’ensemble des massifs, soit une hausse de 1,3% par rapport à l’année passée. Les Alpes du Nord affichent un taux d’occupation moyen pour la période de 54,5 % (+1 point). Dans le même temps, les Alpes du Sud enregistrent une progression de 1,8 point, avec un taux de 43 %. Les Pyrénées, avec 49,8 % des logements occupés en moyenne sur la saison hivernale, observent un bond de 4,7 points, en comparaison à la saison précédente. »
Activité des magasins de sport de stations de montagne : +9% 
Selon Gérard MATTIS, président Montagne de l’UNION sport & cycle : « Au global il me semble important de retenir le bilan positif de cette saison avec un chiffre d’affaires vente et location cumulé qui progresse de 9% pour les magasins de sport en stations. Cela reste à relativiser au regard des baisses successives que nous avons enregistrées au cours des trois dernières années. Compte tenu de l’exceptionnel niveau d’enneigement partout, cette saison profitera d’abord aux commerces sport implantés en station de moyenne et basse altitude. »
Activité des domaines skiables : +2%
Selon Laurent REYNAUD, délégué général de Domaines Skiables de France : « La fréquentation des stations de ski est en augmentation de 2% sur la saison 2017-2018 par rapport à la moyenne des quatre dernières saisons. Il s’agit d’un chiffre non définitif puisqu’il ne prend pas en considération les quatre semaines des vacances d’avril en cours et que la saison se déroule jusqu’au 8 mai. On a eu un « vrai hiver », après trois hivers difficiles où l’enneigement était faible. Cette année, la neige était au rendez-vous, mais les conditions d’exploitation ont été très difficiles et les charges d’exploitations élevées, principalement à cause de la météo et des nombreuses avalanches. »
Activité des Ecoles de ski : +3%
Selon Jean-Marc SIMON, directeur général du Syndicat National des Moniteurs du Ski Français : « Tous les moniteurs ont pu enseigner comme ils le souhaitaient. Quand la neige est au rendez-vous, tous les voyants sont au vert. C’était le cas cette année. » 
Activité des sites nordiques : +13%
Vincent BERLANDIS, directeur de Nordic France : « Nos domaines enregistrent une hausse de 13% sur la redevance ski de fond par rapport à la moyenne des quatre dernières années. Et une hausse de 22% par rapport à l’année dernière. C’est une très bonne saison malgré la météo parfois difficile. On attend les chiffres définitifs de fin de saison mais cela pourrait être la meilleure saison des quarante dernières années. »