C’est peut-être le slip de bain du futur ! Speedo, qui ambitionne de valoriser 100% de ses déchets, soutient un projet de développement de la biotechnologie dans la fabrication de textile. Le procédé : utiliser des enzimes pour la fixation des couleurs et le flocage du tissu, avant et après la découpe du tissu au laser.

Financé par le Britain’s Arts and Humanities Research Council, le projet est porté par un groupe de jeunes diplômés des universités De Montfort and Loughborough. Ces jeunes ingénieurs veulent montrer que ce procédé réduit l’utilisation de produits chimiques et la consommation d’eau et d’énergie.