Dans le cadre de son assemblée générale à Nice le 6 octobre 2017, l’Association nationale des élus en charge du sport (Andes) a fait part à la ministre des Sports, Laura Flessel, d’une résolution visant à soutenir un budget et des moyens de l’Etat en faveur du sport “à la hauteur des ambitions sportives de la Nation”.

Alors que la France vient d’obtenir l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024, “les crédits ministériels consacrés au ministère des Sports et au CNDS diminuent encore cette année“, s’alarme l’Andes, pour qui “L’activité physique et sportive et notamment le sport pour tous, véritable enjeu de société et de santé publique, doit être une véritable cause nationale en France, et ne plus être une variable d’ajustement budgétaire“. Or, poursuit l’organisation, les associations sportives et leurs bénévoles, qui sont impactés par la baisse des contrats aidés, “méritent un soutien inconditionnel de par leur rôle irremplaçable de lien social et d’animation des territoires“. C’est la raison pour laquelle l’Andes engagera des actions auprès des parlementaires, avec son réseau de collectivités locales et les acteurs du sport, afin d’encourager le rétablissement d’un budget des sports “digne de l’ambition sportive de notre pays et de nos territoires“.