Antoine Ballon et David Gire (Babolat) au Centre national d’entraînement de la FFT, Porte d’Auteuil.

Jaune, comme la couleur préférée de son poulain, rouge, pour rappeler la terre battue, et noire : la série spéciale “Decima” de Babolat n’est pas une raquette discrète. Elle célèbre la 10è victoire de Rafael Nadal à Roland Garros, l’an passé.

De Moyà à Nadal

Conçue à partir d’un modèle Pure Aero, la raquette arbore un “Decima” – un gros “10” – inscrit en lettres de feu et affiche les dix Coupes des Mousquetaires soulevées par le champion, tels des trophées sur un avion de chasse. « Ce sera notre gros coup de communication au moment de Roland Garros, indique David Gire, directeur marketing et commercial France de Babolat. Nous allons raconter beaucoup d’histoires autour de la famille de Rafael, en regard avec l’histoire familiale de Babolat ou sur la première victoire de Babolat à Roland Garros, il y a 20 ans ».  C’était déjà grâce à un Espagnol : Carlos Moyà. Un film sera diffusé sur les réseaux sociaux.

La Decima («la dixième»), fabriquée à «plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires», sera disponible à compter du 1er mars mais elle est déjà proposée en avant-première au Drugstore Publicis des Champs Elysées, à Paris. «Une opportunité qui nous offre une visibilité internationale», se réjouit Antoine Ballon, directeur marketing tennis de Babolat. Ce dernier compte aussi beaucoup sur le partenariat avec Roland Garros. Prix de vente conseillé : 249,95 € non cordée.

Un stand “Decima” à la Porte d’Auteuil

Présente à la Porte d’Auteuil depuis 2011, la marque y installera un stand “Decima”. Outre ses ambassadeurs – entre 70 à 80 joueurs – sur les courts, la marque française sera visible grâce à la “Jumbo Can”, ce caisson installé au pied de la chaise de l’arbitre, et fournira aussi les sacs à dos aux ramasseurs de balles. Ses produits seront vendus dans les boutiques officielles. Le bon parcours de ses protégés devrait faire le reste. «Et si Rafael Nadal gagne un onzième Roland-Garros… On réfléchira à fêter cela avec autre chose», anticipe déjà David Gire !

Le bon ROI de Roland-Garros

Leader en Europe, aux Etats-Unis et au Japon des raquettes de tennis, avec 1,5 million d’unités écoulées, Babolat est très satisfait de son partenariat avec Roland-Garros. Les produits officiels, siglés par le tournoi, représentent 10% du chiffre d’affaires France, estimé à 28 millions d’euros sur un total mondial de 136 millions pour la saison 2016/2017. Le tennis représente l’essentiel des revenus de la marque : 103 millions d’euros, soit 75%. Le solde est réparti entre le badminton, (9 millions), le padel (moins de 2 millions) et les chaussures et textile (22 millions).