La troisième édition du Sportup Summit, concours d’idées et d’innovations dédié aux startups des filières sport et tourisme d’aventure, s’est achevée dimanche 8 octobre 2018 à Font-Romeu. Une trentaine de start-up ont été sélectionnées parmi une centaine de candidats de France, d’Espagne ou encore du Maroc. La présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, qui présidait le jury du concours, a annoncé à cette occasion la création d’un réseau d’incubateurs sport en Occitanie.

Appel à manifestation d’intérêt avant la fin de l’année

La Région Occitanie s’engage depuis de nombreuses années à soutenir le développement d’un écosystème lié au sport et à l’innovation. Convaincue de la nécessité d’aller encore plus loin dans l’accompagnement des start-ups, elle a décidé de confier à Ad’Occ Sport la création d’un réseau d’incubateurs sport à l’échelle régionale, capable d’assurer un maillage territorial et un accompagnement spécifique de qualité (partage de compétences, mise à disposition de locaux, investissement direct, promotion à l’international, etc.). « Je souhaite qu’avant la fin de l’année, soit lancé le premier Appel à manifestation d’intérêt permettant aux clubs professionnels, aux entreprises, aux acteurs parapublics, à l’ensemble des acteurs régionaux qui le souhaitent, de s’engager dans cette démarche. Certains m’ont déjà fait part de leur volonté de participer à cette dynamique, à l’instar des clubs professionnels de l’Usap ou du Stade Toulousain, ou encore du cluster Vélo. Je souhaite que ce réseau d’incubateurs, qui nous permettra d’accompagner de nombreuses startups et d’accélérer les meilleurs projets au cœur même de notre territoire, devienne un maillon fort de l’écosystème national de la filière économique du sport », a annoncé Carole Delga samedi à Font Romeu dans le cadre du Sportup Summit.

Voici les sept objectifs du réseau d’incubateurs sport géré par Ad’Occ Sport :

  • apporter une réponse concrète aux acteurs déjà à l’initiative de projets
  • répondre aux besoins nombreux et différenciés des startups
  • fédérer l’ensemble des acteurs du sport et de l’innovation autour d’un projet multi-facettes
  • s’inscrire pleinement dans la dynamique régionale avec un maillage territorial
  • mener un projet agile, en perpétuelle adaptation
  • mutualiser les savoir-faire et les moyens
  • devenir leader sur des sous-thématiques sportives (ex: sport-santé) et attirer des startups du monde entier

 

LES START-UP LAURÉATES DU SPORT SUMMIT 2018

Prix « porteur de projet » (doté de 1 500 €)
  • 1er : Perf Trail (Pyrénées-Orientales) – Création et mise en place de test permettant d’évaluer toutes les qualités nécessaires aux pratiquants de trail.
  • 2ème : Yuyo (Hérault) – Planches de surf biologiques
  • 3ème : match2foot (Maroc) – Pratique réelle et suivi virtuel de matchs de foot en salle

Prix « entreprise innovante »de moins de 3 ans (doté de 3 000 €)
  • 1ers ex-aequo : Swishlive (Haute-Garonne) – Solution de diffusion de matchs permettant d’incruster en temps réel, le score, la couleur des maillots, le chronomètre ainsi que des publicités et Pista Negra Sports (Espagne) – Conception et développement de chaussures de ski à la technologie brevetée (exo structure intégrée) permettant la pratique du ski et la marche normale
  • 3èmes ex-aequo : Maracuja (Gironde) – Support pédagogique pour les enfants dont les contenus s’appuient sur les pratiques sportives 3ème ex-aequo et Fab’One (Jura) – Montres connectées multifonctions pour la montagne

Prix « projet innovation » pour les entreprises en développement (doté de 3 000 €)
  • 1er : Twin Solutions (Hérault) – Analyse de données pour anticiper les performances d’un athlète
  • 2ème : Lundi Matin (Hérault) – Logiciels pour les clubs sportifs pour gérer buvette et produits dérivés
  • 3ème : Optitrainer (Vaucluse) – Solution de gestion de l’entrainement sportif

Sport Up SummitLR SET, club d’entreprises et incubateur de startups dans le domaine du sport, du tourisme d’aventure et des loisirs de plein air, organise les 22, 23 et 24 septembre prochains au CREPS de Font-Romeu, le SportUp Summit, un concours d’idées, d’innovations et d’entrepreneuriat de la filière sportive occitane.

Soutenu par la région Occitanie (ex Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées) par la voix de sa présidente Carole Delga (ancienne secrétaire d’état en charge du commerce) mais également par l’incubateur parisien Le Tremplin, LR SET propose aux startups régionales un dispositif d’accompagnement à la création d’entreprises innovantes dans les filières sportive et touristique.

C’est dans cet objectif que LR SET organise, sous le haut patronage du Ministère de la ville, de la jeunesse et de sports, le SportUp Summit, un week end durant lequel alterneront conférences, rencontres entre acteurs, temps sportifs et accompagnement pour les projets et entreprises régionaux de moins de trois ans.

Fédérations, sportifs et entreprises, parmi lesquels Vogo membre de la deuxième promotion du Tremplin, Enko primée au dernier CES de Las Vegas ou encore Martin Fourcade, viendront apporter leur expérience et savoir faire aux trente porteurs de projets présents.

De gauche à droite : Carole Delga, Pierre Gogin et Emmanuel Macron

De g. à d. : Carole Delga, Pierre Gogin et Emmanuel Macron

Pierre Gogin, président délégué de la FPS, qui représente les marques et les enseignes de sport, a rencontré ce mercredi 25 mars, Emmanuel Macron, ministre de l’Economie et des Finances et Carole Delga, secrétaire d’Etat chargée du Commerce.

Cette rencontre, placée dans le cadre d’un déjeuner à Bercy du conseil d’administration du Conseil du Commerce de France, a été l’occasion de nombreux sujets d’échanges et notamment ceux du projet de « loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques », et dont la discussion débute dans quelques jours au Sénat, après son adoption récente en première lecture à l’Assemblée Nationale.

Amendement en commission spéciale

Sur la réforme du travail dominical, Pierre Gogin a insisté sur les risques de blocage du dialogue social au niveau des branches compte tenu de la position “souvent dogmatique” des partenaires sociaux, mais aussi et surtout sur l’inadéquation du texte actuel pour les entreprises saisonnières comme celles situées en stations de montagne et très nombreuses à la FPS. Pour les entreprises saisonnières et devant la forte mobilisation de celles-ci, un amendement vient d’être adopté en commission spéciale du Sénat. Il exonère d’un accord social les établissements de moins de 10 salariés dans les zones touristiques. La FPS souhaite vivement que cet amendement soit adopté au Sénat, puis en dernière lecture à l’Assemblée Nationale.

Si le Ministre de l’Economie s’est montré ouvert à quelques amendements possibles au Sénat*, il a toutefois insisté sur la volonté du Gouvernement de moderniser le pays en accord avec les organisations syndicales les plus responsables, y compris patronales, et donc que la voie de la négociation sociale devait continuer d’être privilégiée. A suivre…

0033 Valérie FourneyronLa secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire, Valérie Fourneyron, “a présenté aujourd’hui au Président de la République, sa démission du gouvernement pour des raisons personnelles”, a annoncé aujourd’hui l’Elysée dans un communiqué. 

Elle est remplacée par Carole Delga, députée PS de Haute-Garonne, décrite comme une proche de François Hollande.