Le fabricant finlandais d’articles de sport Amer Sports (marques Salomon, Wilson, Mavic, etc.) a réduit son objectif de croissance à l’horizon 2020 pour “donner la priorité à la croissance rentable durable”.  

Ce réajustement “reflète les difficultés du  marché de gros enaux États-Unis“, a communiqué la société. La montée en charge de l’e-commerce, et notamment d‘Amazon, qui vient de signer un accord de distribution avec Nike, a en effet provoqué la disparition du numéro 1 américain du commerce de sport en 2016, Sports Authority, et plongé  les enseignes traditionnelles américaines dans une profonde crise. 

Devenir une entreprise “guidée par les consommateurs”

Le fabricant finlandais d’articles de sport cible désormais une croissance organique annuelle à un chiffre (autour de 5 %) au lieu de l’objectif précédent d’atteindre 3,5 milliards d’euros d’ici à 2020 (chiffre d’affaires 2016 : 2,62 Mds €). L’objectif de bénéfices (Ebit) reste cependant inchangé, l’ambition du groupe étant de maintenir une croissance de ses résultats supérieure à celle de ses ventes. Amer Sports continuera de se concentrer sur ses cinq priorités stratégiques : vêtements et chaussures, Chine, États-Unis, systèmes et services connectés et transformation en entreprise “guidée par les consommateurs”.

A LIRE AUSSI : Amer Sports France rapproche ses commerciaux des magasins

 

KindyLe Groupe Kindy, maison mère de Thyo et détenteur des licences Le coq sportif et Skechers, acteur majeur de la chaussure pour enfant et de la chaussette a publié des résultats négatifs au premier semestre de l’exercice 2015-2016. Ses pertes s’aggraveront sur l’ensemble de l’exercice. 

La sous-performance de la marque Kindy pour le pôle chaussettes et des marques distributeur résultent notamment d’une force de vente affaiblie à la suite de départs au sein des équipes commerciales, intervenus au cours de l’exercice. Côté chaussures pour enfants ce n’est guerre mieux. Malgré des commandes pour les collections été 2016 en ligne avec les attentes, l’entreprise créée en 1863 n’a pas bénéficié des habituelles commandes de réassort en raison d’une météo défavorable notamment.

La baisse du chiffre d’affaires, supérieure en pourcentage à celle communiquée au 1er semestre (au 1er semestre le CA était de 16,45 M€, en baisse de 11% par rapport au 1er semestre 2014-2015), aura un impact significatif sur le résultat opérationnel, le résultat net ainsi que sur la consommation de trésorerie dans la mesure où les charges opérationnelles évoluent peu. Au 31 décembre 2015, la situation de trésorerie nette court terme du Groupe Kindy était négative, à -27000 €.

Go Sport Forum des Halles ©GoSport

En 2015, les ventes d’articles de sport et de services associés ont connu une croissance de 4,3% à périmètre courant, portant ainsi le chiffre d’affaires du secteur à 10,69 milliards d’euros TTC, selon la FPS.

Ces chiffres définitifs confirment la première tendance publiée en février dernier sur la base de données en comparable. Les magasins de sport ont tiré leur épingle du jeu avec une augmentation de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Neomouv-siege-LaFlecheNéomouv, fabricant de vélos à assistance électrique (VAE), a vu son chiffre d’affaires augmenter de 60% l’an dernier. Celui-ci est passé de 3,3 millions à 5,3 millions d’euros en 2015. L’entreprise prévoit le maintien de la progression de ses ventes en 2016.

Tout roule pour Néomouv. L’entreprise créée en 2003 a vendu l’année dernière


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Ternua-Logo.lores_

Le spécialiste des vêtements techniques outdoor  (Ternua, Lorpen et Astore) vient d’annoncer un plan stratégique à 3 ans ambitieux. L’entreprise s’est fixée pour objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2018. Une annonce réalisée devant ses clients et distributeurs internationaux dans le cadre de sa convention internationale des ventes à Arrasate (Guipuscoa, Espagne) et dans le Vermont (USA). 

André-Pierre Bonamy (Ternua France) à l'Ispo 2016

André-Pierre Bonamy (Ternua France) à l’Ispo 2016

Après ses 27 millions d’euros de recettes en 2014, le groupe espère donc accroître ses ventes de 13 millions d’ici à 2018, et notamment par la conquête du marché international. Celui-ci représente 33 % des revenus de Ternua qui a indiqué vouloir atteindre les 47 %. Déjà présent aux USA, au Canada, en Europe de l’ouest (France, Benelux, Allemagne, Suisse, Autriche) et sur plusieurs marchés asiatiques (Japon, Corée, Taïwan en particulier), le plan prévoit la possibilité d’établir de nouvelles alliances stratégiques avec d’autres sociétés ou marques qui pourraient apporter une valeur ajoutée au groupe.

Celui-ci a d’ailleurs réorganisé ses équipes. Aitor Barinaga a été nommé chef de l’exploitation en vue de renforcer le développement international, tandis que Sergi Ferrer est le nouveau chef de produit. Il remplace Eduardo Uribesalgo, le fondateur, qui dirige dorénavant l’équipe innovation du groupe.

AsicsL’équipementier japonais vient de dévoiler ses résultats 2015 pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Les ventes ont augmenté de 16 % sur l’ensemble de ces marchés. Une croissance tirée par les performances de la marque dans le running, le tennis, le rugby mais également le lifestyle ; Asics ayant relancé sa gamme Tiger l’an passé. 

Après une croissance importante en 2014 (+ 13 %), Asics a de nouveau amélioré ses performances dans la zone EMEA lors de son dernier exercice. Les ventes ont connu une hausse à 3 chiffres sur le marché sud-africain  tandis que la marque  a continué de s’affirmer sur le marché européen avec une croissance supérieure à 10 % dans de nombreux pays (France, Suède, Norvège, Danemark, Pologne, Russie, Espagne, Benelux).

Un développement massif sur le marché du running, du tennis et du rugby


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Roller in wuyuanwan

Animation roller au magasin de Wuyuanwan : la Chine est le pays où Decathlon a ouvert le plus de magasin en 2014.

Decathlon International (ex-Oxylane) a réalisé un chiffre d’affaires de 8,2 Mds € hors-taxes en 2014, en hausse 10,6 % par rapport à 2013 (+ 6 % à périmètre comparable), a communiqué ce matin le groupe. Il s’agit d’une croissance supérieure à celle de 2013, qui s’était soldée par + 6,1 % (+1,4 % en comparable).

La croissance a de nouveau été tirée par l’international, qui représente désormais 60,5 % du chiffre d’affaires du groupe, contre 58,2 % l’an dernier. L’enseigne était présente dans 21 pays à fin 2014. Son parc de magasins a augmenté de 103 unités en 2014 (+ 82 en 2013). En France, le nombre de magasins s’établit à 288 unités (+ 3 l’an dernier), hors Skimium, enseigne de magasins de location de ski en station qui compte 288 adhérents en France (et 120 en Italie).

Le deuxième pays en nombre de magasins est l’Espagne (128 unités) oùRépartition CA 2014 le développement est resté important (+ 13) l’an dernier. Mais c’est en Asie que le réseau progresse le plus fortement, avec + 32 magasins en Chine et un total de 100 unités, ce qui en fait le troisième pays du groupe en nombre de points de vente.

Parmi les faits marquants de 2014, Decathlon a ouvert son premier magasin en Croatie, à Zagreb. le groupe a par ailleurs ouvert fin 2014 son centre de conception pour les sports de montagne (marques Wed’ze, Quechua et Simond) et “Mountain Store” à Passy, en Haute-Savoie. Enfin, par souci de simplification, la marque Oxylane a été remisée au profit Decathlon, devenue la marque pour l’ensemble des activités du groupes.

Les ventes au détail d’Intersport ont atteint 10,3 milliards d’euros au niveau mondial en 2013, en progression de 1 % à périmètre courant. Elles devraient à nouveau croître dans une fourchette de 2 à 4 % en 2014, en partie entraînées par l’effet accélérateur de la Coupe du Monde de football et par la bonne tenue des ventes de running, fitness et cycle, prévoit le groupe.

Les ventes de The Athlete’s Foot, la chaîne de magasins de chaussures acquise fin 2012, ont atteint 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Guy Leclerc, président de la Fédération du Commerce Associé

Guy Leclerc, président de la Fédération du Commerce Associé

Le chiffre d’affaires du commerce associé a progressé de 3,1 % en 2013 à périmètre courant (hors carburants), pour atteindre 141,9 Mds €, soit 30 % du commerce de détail.

« Depuis plus de 11 ans, nous gagnons des parts de marché. Autrefois nous les prenions sur les commerçants indépendants, aujourd’hui nous le faisons sur les intégrés », s’est félicité Guy Leclerc, président de la  Fédération du Commerce Associé (FCA), lors d’une conférence de presse à Paris ce matin. La FCA estime l’augmentation du chiffre d’affaires du commerce de détail à 0,5 % en 2013.

Le sport dans la tendance


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Oxylane a annoncé ce 11 avril 2014 un chiffre d’affaires 2013 de 7,4 milliards d’euros, en progression de 6,1% par rapport à 2012, une hausse légèrement inférieure à celle de 2012  (+7,2%)L’activité de Décathlon France atteint 3,2 milliards d’euros TTC, en augmentation de 1,4% (+0,3% à surface comparable, internet inclus). Au cours de l’année 2014, Oxylane prévoit de recruter 500 salariés, dont 100 à 200 dans les magasins Décathlon. (suite…)

Amer-SportLe fabricant Amer Sports (marques Salomon, Wilson, Atomic, Arc’Teryx, Mavic, Suunto, Precor, Bonfire, Nikita, DeMarini) a publié un chiffre d’affaires 2013 de 2,136 milliards d’euros, en hausse de 4 % à monnaies constantes (+ 8 % en monnaies locales). Le taux de marge brute reste stable, à 43,6 % et le résultat net  progresse de 56 %,  à 90,3 millions d’euros.

La branche sports d’hiver et outdoor, qui représente 60 % du chiffre d’affaires total du groupe, à 1,289 milliard d’euros, progresse de 10 % en monnaies locales. Les sports de balle et raquette (26 % à 551 millions d’euros) n’enregistrent qu’une progression de 1 %. Le fitness (14 % à 296 M€) affiche la plus forte croissance (+ 13 %). La région Europe Moyen-Orient Arabie, qui totalise un chiffre d’affaires de 1,025 Md €, épouse la croissance du groupe, avec une progression de 8 % en monnaies locales. Les sports d’hiver et l’outdoor (chiffre d’affaires de 830,3 M€ en EMOA) y sont en hausse de 9 %. Toujours dans la même zone géographique, les sports de balle et de raquette sont stables à 116,8 millions d’euros. Le fitness progresse de 14 % en Europe Moyen-Orient, à 78,2 millions d’euros.

Nike_Swoosh_Logo_Orange_originalAu cours d’une réunion d’investisseurs à son siège de Beaverton (Etats-Unis), la marque au swoosh a annoncé un objectif d’atteindre 36 milliards de dollars de chiffre d’affaires sur son année fiscale 2017 et confirmé qu’il atteindrait le haut de la fourchette prévue pour 2015, c’est-à-dire 30 milliards $.

La marque Nike sera la principale contributrice, avec 10 Mds $ de revenus supplémentaires en 2017, portés par le vêtement, les articles pour femme et l’e-commerce. La croissance annuelle moyenne sera à un chiffre sur les marchés mûrs comme l’Europe occidentale, qui atteindrait 6 Mds $ de chiffre d’affaires en 2017. Les ventes directes au consommateur (outlet et e-commerce) de la marque atteindront l’objectif de 5 Md$ en 2015, un an plus tôt que prévu. La vente directe en ligne sera le principal vecteur de croissance au cours des quatre prochaines années, avec un objectif de 2 Mds $. Les ventes de Converse devraient atteindre 3 Mds $ fin 2017.

 

La chaîne américaine Footlocker a enregistré un résultat net de 3,495 milliards de dollars au premier semestre de son exercice (arrêté fin août 2013), en hausse de 10,9 %. Les ventes ne progressent que de 5 % en comparable sur la période (3,5 % en comparable), à 3,09 milliards d’euros.

Frans Julen, directeur général d'Intersport International

Frans Julen, directeur général d’Intersport International

Après avoir enregistré une augmentation de ses ventes de 3 % en 2012, la coopérative de détaillants de sport s’attend à une année 2013 étale.

Cette stabilité s’explique “principalement du  fait du mauvais temps mais aussi en raison de la situation économique difficile dans de nombreux pays européens. De plus, l’année 2013 manque d’événements sportifs majeurs“, explique Franz Julen, directeur général du groupe, dans un communiqué.

Le cap des 10 milliards franchi

Quoiqu’il en soit, Intersport International, numéro un mondial de la distribution de sport, sort renforcée d’une année 2012 riche en développements. Notamment portée par l’Euro 2012 de football, l’activité de l’enseigne a franchi le cap des 10 milliards d’euros pour atteindre 10,2 Md €. Par ailleurs, l’acquisition en toute fin d’année de la chaîne de chaussures The Athlete’s Foot, ménage au groupe de nouvelles perspectives. “Nous serons en mesure de présenter la stratégie à long terme d’ici six à neuf mois, précise Franz Julen. Nous considérons comme réaliste de développer plus de 1 500 magasins The Athlete’s Foot d’ici à 2025“. Fin 2012, The Athlete’s Foot comptait quelque 430 magasins franchisés dans 27 pays.

Implantation en Chine, au Maroc et au Belarus

L’enseigne Intersport, de son côté, poursuit son développement international. Les trois premiers magasins chinois ouvriront en août 2013, suivis, à l’automne, par une première implantation au Maroc. La création des trois premiers points de vente au Belarus est prévue pour la première moitié de 2014. Intersport comptait 5 419 points de vente dans 41 pays au 31 décembre 2012.

Le groupe textile et de sportswear VF a annoncé un objectif de croissance moyenne de son chiffre d’affaires de 10 % par an au cours des cinq prochaines années, pour atteindre 17,3 milliards $ en 2017, au cours d’une réunion financière. La division Outdoor & Action Sports met le cap sur 11,1 milliard $, soit + 14 % par an, dont 11 % de croissance organique et 3 % provenant d’acquisitions.

La division devrait représenter à cette échéance 64 % de l’activité de VF, contre 54 % en 2012. Au sein de cet ensemble, The North Face anticipe un progression de 12 % par an et passera de 1,9 Md $ de chiffre d’affaires en 2012 à 3,3 Md $ en 2017. The Vans a augmenté sa prévision, de 13 % à 15 % par an. La marque vise désormais 2,9 Md $ en 2017 contre 1,5 Md en 2012. The Timberland anticipe une croissance de 10 % par an qui lui permettrait de passer de 1,5 Md $ en 2012 à 2,3 en 2017.

Selon une étude réalisée par le cabinet Npd, sur les mois de février à avril, le chiffre d’affaires d’environ 1000 points de vente (hors magasins Décathlon) en France a progressé de 3% par rapport à la même période de l’année 2012. Plus précisément, le panéliste a décomposé la part de ce chiffre d’affaires par type de produits (équipement, textile et chaussure).

L’équipement enregistre une hausse globale de 6%. Les rayons randonnée, avec une hausse de +25% des ventes de sacs à dos (+18% pour les bâtons de randonnée), et fitness, en progression de +20 à 25% sur les les grosses machines de fitness (rameurs, vélos d’appartement, tapis de course), forment le peloton de tête. Viennent ensuite tout le rayon ski alpin (+18%), le snowboard (+12%) et les sacs en bandoulières. A l’inverse, le chiffre d’affaires de ces trois derniers mois recule sur le rayon multisport à travers des lignes de produit comme les sacs de sport (hors sacs à dos) ou bien les lunettes de soleil. Une baisse justifiée par la météo, peu incitatrice à l’achat.

Le survêtement intégral n’a plus la cote

Le textile enregistre la plus petite variation, avec une hausse de +1% sur la période étudiée. Côté mode, le sweat-shirt à capuche (+4%) et les pull-overs (+12%) prennent le pas sur les polaires et vestes zippées (-9%) et les sweat sans capuches (+18%). Npd a également mesuré le transfert des ventes de survêtement intégral (-11%) vers celles de pantalons de survêtement seuls (+14%).

Côté pratique sportive, le « ski wear » (+5%) s’est bien vendu ainsi que  le rayon randonnée (+11%) dans lequel se retrouvent les pièces chaudes et protectrices  (Blousons coupe-vent/respirant et/ou imperméables, pantalons long).

La chaussure de running détournée pour le lifestyle

Sur les ventes de chaussures, Npd constate une forte hausse des ventes du segment running (+34%), au détriment des chaussures lifestyle. Enfin, comme pour les ventes de produits de ski en général, les après skis constituent un rayon en croissance sur les 3 derniers mois (+12%).

Si la Fédération e-Commerce et Vente à Distance constate une forte progression du chiffre d’affaires du commerce en ligne au premier trimestre 2013, elle constate également un affaissement de la croissance des plus grands sites.

Sur les trois premiers mois de 2013, les ventes en ligne ont atteint 12,1 milliards d’euros en France, en hausse de 14 % par rapport au premier trimestre 2012. Le nombre de transactions a augmenté, lui, de 20 %. La différence entre les deux chiffres traduit l’accélération de la baisse du panier moyen : celui-ci est en recul de 4 % à 85 €, le plus bas enregistré par la Fevad. Cette baisse est compensée par l’augmentation de la fréquence d’achat, passée de 4,8 à 5,5 achats par trimestre et par cyber-acheteur, pour un montant total de 467 euros.

Les grands sites d’habillement en recul

Parallèlement, le nombre de site marchand continue d’augmenter pour dépasser 120 000 sites, soit la création de 19 000 sites en 12 mois. Cette évolution est défavorable aux 40 plus grands sites, dont l’activité ne progresse que de 2 % au premier trimestre sur un an, contre +4 % au trimestre précédent. Les sites d’habillement sont les plus à la peine, avec un recul de 7 % par rapport au premier trimestre 2012. Cette baisse s’explique par le contexte économique dégradé, tout en reflétant la montée en puissance des places de marchés développées par ces mêmes sites. Leur activité – qui n’est pas mesurée dans l’indice iCE40 des plus grands sites mais à part – représente désormais 12 % du chiffre d’affaires des sites qui les hébergent, contre 8 % au premier trimestre 2012.

Les ventes sur terminaux mobiles en forte hausse

La Fevad constate par ailleurs la très forte progression des ventes sur téléphones mobiles et tablettes. Les sites leaders ont vu leurs ventes sur ces supports doubler en un an. Elles frôlent désormais les 10 % du chiffre d’affaires des sites mesurés, contre 4 % au premier trimestre 2012.

Au premier trimestre 2013, le Pôle Sport & Lifestyle du groupe Kering (ex-PPR) enregistre un chiffre d’affaires en repli de 2,5% en comparable, impacté par un contexte économique difficile dans le secteur de l’habillement et des articles de sport, particulièrement en Europe de l’Ouest.

Le chiffre d’affaires du pôle Sport & Lifestyle atteint 849 millions d’euros sur le trimestre, en recul de 4,9 % à périmètre courant. Puma et Volcom ont enregistré des performances très satisfaisantes dans leurs magasins en propre, contrebalancées par des ventes plus en retrait en vente en gros.

Sur le trimestre, les ventes de Puma affichent une baisse de 2,3% en comparable. Les accessoires ont enregistré une forte croissance de 12% sur le trimestre, portés par la performance remarquable de Cobra Puma Golf. L’Habillement résiste bien. La catégorie chaussures reste quant à elle toujours affectée par un contexte difficile sur ses principaux marchés, notamment en Italie et en France.

Bon démarrage des Puma Mobium

Puma a poursuivi la mise en œuvre de son plan de transformation qui a mené à la fermeture de 45 magasins non rentables au cours du trimestre, principalement en Europe. Le reste du réseau retail a enregistré de bonnes performances témoignant de la force et de l’attrait de la marque.
Par ailleurs, Puma continue de renouveler ses gammes de produits, avec un accent mis sur la catégorie running en sport performance. La nouvelle ligne de chaussures Puma Mobium très innovante a été lancée en mars et les tendances de vente sont très favorables.