LOGO FCALe chiffre d’affaires du commerce coopératif et associé a atteint 143,5 milliards d’euros TTC en 2014, en augmentation de 1% par rapport à 2013, selon le bilan communiqué ce matin par la Fédération du commerce associé (FCA).

Le commerce associé compte les 89 groupements de dimension nationale, dont Intersport et Sport 2000 dans le secteur sport, détient une part de marché de 30,5 % du commerce de détail, totalise 43 870 points de vente et emploie 488 568 salariés. Surtout, ce modèle a confirmé l’an dernier son dynamisme, avec une croissance de chiffre d’affaires supérieure à celle de l’ensemble du commerce de détail (+ 0,4 %), un solde net positif de 1 200 points de vente et la création de plus de 18 000 emplois l’an dernier.

Lettre ouverte à Emmanuel Macron
Eric Plat, président de la Fédération du commerce associé

Eric Plat, président de la FCA

Avec une croissance de 1% de notre chiffre d’affaires, nous générons 3,5 % de progression de l’emploi, se félicite Eric Plat, président de de la FCA. Le commerce associé est porteur d’emploi et amortisseur de crise grâce à son implication dans l’économie locale“. Un réseau de commerce associé regroupe en effet des entrepreneurs locaux, qui sont adhérents et actionnaires de leur groupement.

Ce modèle pourrait être fragilisé par un amendement à la loi Macron qui limite à 9 ans l’affiliation à une enseigne et interdit la tacite reconduction des contrats, s’inquiète toutefois la FCA. “L’appliquer au système coopératif est un non sens car c’est comme si l’on obligeait les actionnaires d’une entreprise de revendre leurs parts” au bout d’une certaine durée, souligne Eric Plat. Présenté par le député François Brottes et adopté par l’Assemblée nationale, l’amendement a été supprimé par le Sénat mais pourrait refaire surface en seconde lecture à l’Assemblée Nationale. Avant l’examen du texte en Commission mixte paritaire, prévu à partir du 5 juin prochain, Eric Plat vient d’adresser une lettre ouverte à Emmanuel Macron, qui reprend les nombreux arguments défavorables à cet amendement.