Alexandre Fauvet, directeur général et actionnaire de Fusalp.

La marque de ski “lifestyle” ouvre son capital à de nouveaux investisseurs pour doper l’international.

Fusalp, remise en piste par Sophie et Philippe Lacoste et Alexandre Fauvet depuis 2013, s’est choisie des partenaires de référence à l’occasion d’une augmentation de son capital. Celle-ci porte sur 12 % des titres (le montant n’a pas été dévoilé), que viennent d’acquérir


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La marque de vêtements de ski détenue par la famille Lacoste nomme un nouveau directeur retail en la personne de Christophe Gaudefroy, un professionnel du commerce de détail d’habillement.

Commercial de formation, Christophe Gaudefroy a fait carrière dans le commerce de détail d’articles de mode, chez Levi’s, Hugo Boss, Versace et Lacoste, dont il a été directeur du magasin des Champs-Elysées,  avant de prendre la direction du réseau Europe de Façonnable. Son expérience du textile lui permettra de structurer et accélérer le développement en France et à l’étranger des boutiques Fusalp, qui devraient être au nombre de 22 cet hiver.

Fusalp fabrique des vêtements de ski depuis plus de soixante ans et tient à le faire savoir. Pour l’hiver 2014, elle revoit totalement son positionnement et opère un lifting complet pour attirer nouveaux clients et investisseurs.

Fusalp BDA l’apogée de sa notoriété à la fin des années 1970, Fusalp employait plus de 1000 personnes et régnait sur les vêtements de sports d’hiver, très près du corps, dont elle équipait les équipes de ski de France, des Etats-Unis et du Canada. Après les difficultés des années 1980 et 1990, la marque annecienne, entièrement rachetée par Joël Gleyze en 2006, était revenue sur le devant de la scène à partir des années 2000, mais sans coup d’éclat. Elle tente cette année de montrer que si elle est toujours reconnue pour ses coupes et son style, c’est parce qu’elle possède une véritable légitimité aussi bien dans la confection que dans l’univers du ski et de l’outdoor.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :