Tous les voyants sont au vert pour Intersport avec une croissance record de 10% en 2017 (6,9% à surface comparable) et un chiffre d’affaires atteignant la barre symbolique des 2 milliards d’euros TTC. L’enseigne conforte sa place de première coopérative sur le marché de la distribution d’articles de sport. (suite…)

Le fabricant finlandais d’articles de sport Amer Sports (marques Salomon, Wilson, Mavic, etc.) a réduit son objectif de croissance à l’horizon 2020 pour “donner la priorité à la croissance rentable durable”.  

Ce réajustement “reflète les difficultés du  marché de gros enaux États-Unis“, a communiqué la société. La montée en charge de l’e-commerce, et notamment d‘Amazon, qui vient de signer un accord de distribution avec Nike, a en effet provoqué la disparition du numéro 1 américain du commerce de sport en 2016, Sports Authority, et plongé  les enseignes traditionnelles américaines dans une profonde crise. 

Devenir une entreprise “guidée par les consommateurs”

Le fabricant finlandais d’articles de sport cible désormais une croissance organique annuelle à un chiffre (autour de 5 %) au lieu de l’objectif précédent d’atteindre 3,5 milliards d’euros d’ici à 2020 (chiffre d’affaires 2016 : 2,62 Mds €). L’objectif de bénéfices (Ebit) reste cependant inchangé, l’ambition du groupe étant de maintenir une croissance de ses résultats supérieure à celle de ses ventes. Amer Sports continuera de se concentrer sur ses cinq priorités stratégiques : vêtements et chaussures, Chine, États-Unis, systèmes et services connectés et transformation en entreprise “guidée par les consommateurs”.

A LIRE AUSSI : Amer Sports France rapproche ses commerciaux des magasins

 

Démonstration dans les halls Fitness de l’Ispo Munich 2017

Selon une étude rendue publique par Deloitte et EuropeActive, la France compte 5,46 millions d’adhérents de clubs de fitness. Le marché français est ainsi le troisième en Europe, après l’Allemagne et le Royaume-Uni. Les quelque 4 000 clubs français (8 % du marché européen) totalisent 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Avec une progression de 5 % du nombre d’adhérents en 2016, l’étude confirme que la pratique progresse en France. Ce que le record de fréquentation du la 30ème édition du Salon Body Fitness Paris, qui s’est déroulée du 17 au 19 mars 2017, pressentait déjà. La croissance du nombre d’adhérents des clubs est encouragée par la baisse du prix moyen de l’abonnement, passé de 41,80€ en 2015 à 41€ en 2016, sous l’effet notamment de la progression des salles low-cost. Mais l’étude souligne que les salles premium se développent aussi. Parmi les grands clubs de fitness en France, trois structures se détachent : L’Orange Bleue (368 clubs), Groupe Moving (200 clubs) et Keep Cool (168 clubs).

Les 5 premiers marchés européens du fitness en nombre d’adhérents

Classement Pays Nombre d’adhérents Croissance sur 2016/2016
1 Allemagne 10 080 000 +6.6%
2 Royaume-Uni 9 250 000 +5.1%
3 France 5 460 000 +5.0%
4 Italie 5 250 000 +2.9%
5 Espagne 5 060 000 +2.4%

Malgré un net ralentissement de la croissance au deuxième trimestre, le commerce de sport a continue de faire mieux que l’ensemble du commerce de détail spécialisé.

Avec une croissance de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La stratégie de retournement de Puma commence à porter ses fruits. La marque enregistre de bons résultats et espère de bonnes retombées de l’UEFA Euro 2016. 

Après de mauvais résultats en 2008, Puma a décidé de se recentrer sur le sport. L’année 2016 doit permettre à la marque de poursuivre sa croissance et de s’affirmer comme le numéro 3 du textile et des chaussures, derrière Nike et Adidas. Entre 2014 et 2015, Puma a augmenté son chiffre d’affaire de 14%. Celui-ci est également en hausse de 3,7 % au premier trimestre 2016, par rapport au premier trimestre 2015, pour dépasser les 850 millions d’euros.

IMG_6958Griezmann et Giroud pour l’Euro

Ces hausses s’expliquent par la politique d’innovation (2 par saison) du groupe, notamment dans la chaussure de football. Après avoir lancé sa gamme de crampons bicolore pour la Coupe du Monde 2014, Puma a lancé pour l’Euro 2016 les chaussures EvoSpeed et EvoPower. “EvoSpeed est la chaussure la plus légère du marché. Elle permet aux joueurs rapides d’aller encore plus vite et sera portée par Antoine Griezmann pendant l’Euro. EvoPower a été conçue pour les joueurs plus puissants et précis, tel Olivier Giroud qui jouera avec lors de l’Euro“, explique Richard Teyssier, directeur général de Puma France. Ces chaussures flashy permettent notamment à la marque d’être vue sur le terrain. L’entreprise investit également beaucoup dans le digital pour atteindre son coeur de cible : les 15-25 ans.

La marque s’appuie par ailleurs sur des ambassadeurs prestigieux à l’instar de l’homme le plus rapide du monde, Usain Bolt pour l’athlétisme ou encore de Rihanna dans la mode. Pour le football, Antoine Griezmann, l’une des stars montantes de l’Équipe de France, incarne “vraiment ce que nous recherchons en terme d’égérie. C’est un joueur qui a explosé au plus haut niveau, qui est disponible et qui en plus a une personnalité très attachante. C’est parfait pour nous“, précise Richard Teyssier. Selon le directeur général de Puma France : “la stratégie de retournement, les évènements de cette année 2016 et les innovations de la marque ont convaincu les distributeurs et fait adhérer les clients“. Avec 3000 points de vente pour le sport en France, Puma développe ses parts de marché.

Image NameDans la foulée d’une année 2015 porteuse (+4,3%), le commerce d’articles de sport a également connu un premier trimestre 2016 porteur. Il s’agit du 10e trimestre consécutif de croissance pour le marché.

Sur le premier trimestre 2016, le commerce d’article a donc connu une croissance de 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Malgré un quatrième trimestre timide (+0,1%), l’année 2015 reste réussie pour le commerce d’articles de sport qui poursuit la belle dynamique déjà entrevue en 2014.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Avec un septième trimestre consécutif de croissance, le commerce spécialisé d’articles de sport continue sa marche en avant, avec +3,9% en comparable au second trimestre 2015 par rapport au second semestre 2014. Bien aidé par les soldes, l’été 2015 s’annonce tout aussi radieux.

Après une année 2014 en hausse de 3% par rapport à 2013, un début d’année encourageant (+2,15% en comparable au premier trimestre 2015), le commerce d’articles de sport continue sur une dynamique positive. La croissance s’est en effet accélérée au second trimestre, avec une hausse de 3,9% à périmètre comparable  et de


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :