Mike Parker, PDG de Nike, devant les investisseurs, le 25 octobre 2017, au siège du groupe à Beverton (Etats-Unis)

Le fabricant d’articles de sport a présenté jeudi 25 octobre 2017, lors d’une réunion avec les investisseurs financiers, sa nouvelle stratégie de croissance pour les cinq prochaines années, basée sur le concept de “Consumer direct offense“. 

Ce mot d’ordre,  que l’on peut traduire par “offensive directe vers le consommateur”, vise à “servir l’athlète plus rapidement et plus personnellement, à grande échelle” grâce au numérique et en concentrant l’effort sur 12 villes et 10 pays clés.

La stratégie du ” Triple double”

Pour stimuler la croissance, le groupe mise sur ce qu’il appelle le “Triple Double” dans trois domaines clés de son activité :

  • Innovation : doubler la cadence et l’impact de l’innovation, en multipliant les plateformes de R&D, en accélérant le rythme d’innovation et en créant “une nouvelle esthétique englobant à la fois le sport et le style“;
  • Vitesse : doubler la vitesse de mise sur le marché en réduisant de plus de 50% le délai moyen de création de produits, grâce à des investissement numériques.
  • Direct: multiplier par deux les connexions directes avec les consommateurs, en terme de ventes (Nike.com) et d’expérience client chez les distributeurs partenaires.
Personnaliser pour fidéliser

La marque au swoosh a annoncé son nouveau programme NikePlus, qui “offrira aux membres un accès exclusif aux produits, en fonction de leurs préférences individuelles et de leurs habitudes d’achat“. Cet accès repose sur trois services clés  : accès prioritaire aux derniers produits, accès exclusif à des services et expériences personnalisés et produits réservés aux membres.

Vers un doublement du CA digital

Avec cela, la Société a dévoilé cinq mesures de succès qui reflètent les moteurs opérationnels du modèle financier à long terme de NIKE et guideront son approche d’investissement au cours des cinq prochaines années. Ces cinq mesures sont:

  1. Les nouvelles plateformes d’innovation devraient générer plus de 50% de la croissance du chiffre d’affaires.
  2. Les recettes générées par les plateformes numériques, détenues et partenaires, devraient passer de près de 15% au cours de l’exercice 2018 à plus de 30%.
  3. La vitesse de mise sur le marché devrait doubler, Nike réduisant de plus de 50% le calendrier global de création de produits.
  4. Augmenter les ventes à prix tarif en saison.
  5. S’assurer que les consommateurs des 12 villes et dans 10 pays clés classent Nike comme leur marque préférée.

Intersport international Corp. (IIC) a annoncé les nominations de Mia Ruotsala (33 ans) au poste de Chief digital officer et de Martin Kempkes (46 ans) comme chief retail officer. Les deux dirigeants ont pris leurs postes le 1er avril 2017. Par ailleurs, Werner Zill, actuel directeur commerce de détail et marketing, prendra sa retraite fin août 2017.

Après avoir réévalué son plan stratégique mondial 2020, Intersport international a identifié deux priorités, le digital/omnicanal et son concept de magasins multisport. D’origine finlandaise, Mia Ruotsala, qui dirigera la stratégie numérique du groupe, a occupé des postes clefs chez AOL.com, avant d’intégrer l’équipe européenne d’e-commerce de Tommy Hilfiger.

L’Allemand Martin Kempkes, en charge du commerce de détail, a rejoint IIC en 2006, après avoir travaillé chez Karstadtsport pendant huit ans. Chez Intersport, il a débuté en tant que chef de projet pour l’UEFA Euro 2008, à la tête de l’activité licences et merchandising. En 2009, il est devenu directeur marketing puis directeur senior des activités de commerce de détail et de licences.

ASICSAsics annonce la création d’un département entièrement consacré au numérique. Il sera dirigé par Jason Jacobs, fondateur et directeur de Runkeeper.

Cette application de running a été rachetée en mars 2016 par l’équipementier japonais afin de devenir le cœur de ce nouveau département. L’enjeu est important. Les pratiquants ont, grâce aux technologies actuelles, la possibilité de suivre un même programme d’entrainement sportif de façon connectée et de partager leurs expériences. Asics souhaite donc devenir l’un des leaders sur le marché de l’innovation numérique. L’acquisition de l’application de running a aussi permis au géant japonais de s’entourer d’une équipe d’experts en stratégies digitales affectée en totalité au département numérique. L’objectif à long terme du département est de poursuivre le développement de Runkeeper, de la plateforme de e-commerce et de nombreuses autres expériences numériques afin de renforcer le lien entre Asics et ses consommateurs.

lotto-sport-italia-stefano-taboga-directeur-communication-digitalL’entreprise italienne Lotto Sport Italia vient de confier le poste de directeur de la communication et du digital à Stefano Taboga. Diplômé en relations publiques à l’Université IULM de Milan, il quitte le groupe Luxottica ou il occupait le poste de global digital & omnichannel director des magasins d’optique Sunglass Hut.

Sous l’autorité d’Andrea Tomat, président de la société, il s’occupera des secteurs de la publicité et média, des relations presse et de l’évènementiel, ainsi que du sponsoring et du digital, afin de renforcer la présence de la marque sur les réseaux sociaux et de développer la plateforme d’e-commerce.

LOGO NIKENike a présenté l’ensemble de ses innovations 2016 à l’occasion du Nike Innovation Summit de New-York. Filière Sport a repéré : une technologie anti-boue pour les chaussures de football, des sneakers à laçage ajustable ainsi que la nouvelle version de l’application Nike +.

Anti Clog, la nouvelle technologie dédiée aux crampons de football

Nike a développé un système empêchant à la boue d’adhérer aux semelles des chaussures de football afin de supprimer l’alourdissement causé par l’accumulation de terre sous les semelles et le déséquilibre qu’elle peut causer aux joueurs. C’est l’ingénieur Jeremy Walker qui a notamment travaillé sur cette innovation, brevetée récemment par la marque. Pour la première fois,  les semelles des chaussures Nike seront composées d’un “polymère adaptatif”, permettant de rendre souples les plaques de semelles lorsqu’elles sont exposées à l’eau et à la boue : “Nous avons arrêté de chercher à repousser l’eau et avons commencé à réfléchir à une manière d’en tirer parti pour créer une couche lubrifiée, sans nuire à l’adhérence. La compréhension de la structure moléculaire de la boue a été fondamentale pour le développement d’une solution hydrophile. L’eau se positionne comme une interface entre la chaussure et le sol et empêche ainsi la boue de coller à la plaque“. Une invention qui devrait être élargie à l’ensemble des sports de plein air : ” Poursuivant sur cette voie, nous y voyons des opportunités non seulement pour le football, mais aussi pour tous les autres sports confrontés à des conditions boueuses ” a poursuivi Jeremy Walker.

Les chaussures de football Nike Anti Clog seront disponibles en quantités limitées sur l’application Nike Football à partir du 15 avril 2016 (modèles Tiempo, Magista et Hypervenom).

Après Adidas, Nike lance ses chaussures à lacets intelligents

Dénommée Nike HyperAdapt 1.0, la nouvelle paire de sneakers de la marque au swoosh se distingue par un système innovant de laçage automatique. Dès lors que le talon touche le capteur (disposé sur la semelle intérieure), les lacets se serrent. Un bouton est également présent de chaque côté de la chaussure afin de serrer et desserrer ses lacets à sa guise.

La Nike HyperAdapt 1.0 sera disponible exclusivement pour les membres de Nike+ au début de l’hiver 2016 en trois coloris ; tandis que le prix n’a pas encore été communiqué.

 

Une boutique personnalisée sur l’application Nike +

Le président et directeur général de Nike, Mark Parker, a présenté la nouvelle application Nike+ en marge de l’ensemble des innovations produits de la marque. Le nouveau Nike+ donne notamment accès à une boutique personnelle et à des conseils à la demande. Un fil d’actualités personnel recommande des produits sur mesure, dispense des conseils sportifs adaptés au niveau, aux performances et à l’emploi du temps de l’utilisateur en temps réel.

 

Capture d’écran 2016-03-01 à 17.40.12Les réseaux sociaux se sont considérablement développés ces dernières années et le sport n’y échappe pas. L’émergence d’écoles et de formations spécialisées dans le sport business démontrent la spécialisation toujours plus importante des professionnels du secteur du sport. C’est ainsi que l’entreprise Sportail Community a décidé de créer le tout premier réseau social mettant en relations les sportifs de haut niveau et les acteurs institutionnels et économiques du sport, afin de penser au présent ; mais surtout à  l’après carrière. 

Cette plateforme met en relation les sportifs de haut niveau  (dont le nombre est estimé à 45 000) en activité ou à la retraite, les coachs professionnels ou encore les sportifs handisport avec les acteurs du sport business, comme les entreprises, les fédérations ou encore les collectivités locales.

Il permet notamment aux sportifs de promouvoir leurs compétences, développer leur réseau professionnel, appréhender la culture d’entreprise, trouver des partenaires ou encore partager leurs savoir-faire et compétences. De l’autre côté les entreprises trouveront une cible qualifiée et spécialisée dans leurs domaines, pourront communiquer sur leurs offres produit/service, développer des partenariats, recruter de nouveaux talents  et rencontrer les autres acteurs de l’éco-système du sport.

Vous pouvez remplir le formulaire ci-joint afin de faire parti des premiers inscrits et être informé de l’avancée du projet.

image004 (1)Dans le cadre de sa stratégie omnicanale, Go Sport France équipe depuis le mois d’octobre 40 magasins de bornes e-shop destinées à accompagner les clients dans leurs achats. 

Ne plus repartir d’un magasin Go Sport les mains vides : tel est l’objectif des bornes connectées en cours d’installation dans le réseau de l’enseigne. Elles permettent aux clients, aidés d’un vendeur, de commander un article non disponible en magasin. Réglé en caisse, le produit sera ensuite livré au domicile du client ou à retirer sur le point de vente.  “Nous devons désormais penser l’expérience client dans son ensemble. L’objectif est de proposer au client un parcours cohérent, fluide et adapté à ses besoins. Le web-in-store est la première étape pour répondre à cette exigence “, explique Rachid Charki, directeur e-commerce de Go Sport France. Soucieux d’exploiter tous les “points de contact” avec ses clients, le groupe mise de plus en plus sur le numérique comme en témoignent ses dernières initiatives telles que le rachat de l’activité du site marchand Toolfitness ou encore le flagship ouvert dernièrement à Dubaï.

 

 


Boutique Courir Rue de Rennes#Claboutique, premier magasin Courir exclusivement dédié aux femmes, ouvrira ses portes le 25 mars 2015, au 110 rue de Rennes, dans le 6è arrondissement de Paris. 

Ce magasin offrira aux clientes “un environnement féminin, moderne, connecté et digital“, selon l’enseigne du groupe Go Sport. Elle proposera plus de 300 références de chaussures mêlant mode et style dans un aménagement inspiré de celui du “black concept” masculin de l’enseigne.

Miroir interactif

Avec ce nouveau point de vente, Courir vise la cible des jeunes femmes (15-25 ans). Le concept fait en conséquence la part belle aux équipements numériques, avec des muraux digitaux, un système d’encaissement mobile, un miroir interactif pour se prendre en photo et partager celle-ci sur les réseaux sociaux, avec projection sur un écran à l’entrée du magasin, visible de la rue.

Basket Week

Pour fêter l’ouverture du magasin, #CLaBoutique mettra en place une opération « Basket Week » du 3 au 12 mars 2015. Chaque jour, une marque partenaire sera mise à l’honneur. Nike, Adidas, Vans, Puma, Timberland, New Balance, Reebok, Le Coq Sportif et Converse proposeront des animations spécifiques à destination des clientes.