Michel Callot, président de la Fédération française de cyclisme, à Nantes

Le nombre de licenciés de la Fédération française de cyclisme (FFC) s’est tassé en 2017, à – 1,25 % par rapport à 2016 pour atteindre 117 127 licenciés. Un coup d’arrêt par rapport à la tendance longue (+ 17 % depuis 2001), selon le bilan diffusé par la fédération à l’occasion de son assemblée générale, tenue à Nantes le 25 février 2018.

Dans ce contexte, le nombre total de licenciées reste stable (+ 0,1 %), soutenu par les efforts de la fédération en faveur du cyclisme féminin. En terme de disciplines, le BMX est la seule à progresser (+ 3,84 %). Cette pratique rassemble 19 % des licenciés, contre 57 % pour la route et 23 % pour le VTT. A noter que les enfants (7-18 ans) et les actifs (31 – 55 ans) sont les populations les plus représentées parmi les pratiquants affiliés à la FFC. Celle-ci compte près de 2 600 clubs et environ 700 écoles de vélo. Elle organise près de 10 300 compétitions par an.

Equiper le territoire de stades de BMX et vélodromes

L’intégration du BMX Freestyle au programme sportif des prochains Jeux Olympiques conduit la FFC à accélérer la structuration de la discipline. Après la mise en place d’un collectif France et l’organisation de la première Coupe de France (sur 3 manches) en 2017, la priorité de la FFC est de se doter à court terme d’un équipement référent permettant la préparation sportive des meilleurs freestylers aux échéances internationales. « En parallèle, la détection et le développement de la pratique passent également par le maillage du territoire grâce à des équipements (si possible) couverts et d’envergure nationale/régionale tel qu’on peut les trouver à Strasbourg (Stride), Marseille (Palais de la Glisse), Nantes (le Hangar), etc. », communique la FFC. On dénombre en France 125 vélodromes et anneaux de loisir, plus de 250 pistes de BMX et 193 sites labellisés de randonnée VTT. Le prochain vélodrome couvert sera inauguré à la rentrée 2018 à Bonnac-la-Côte (agglomération de Limoges). Des projets sont à l’étude à Loudéac (Bretagne), Essarts-en-Bocage (Pays de la Loire).

Une nouvelle licence pour les tout petits

Parallèlement, la direction technique nationale a eu la volonté de structurer l’apprentissage du cyclisme en créant l’Ecole française de cyclisme. Le label a été attribué à 231 clubs FFC depuis 1 an : 120 clubs « Compétition », 55 « Baby vélo » et 222 « Ecole de vélo » (les clubs peuvent disposer de plusieurs labels). Du contenu   pédagogique et du matériel adapté ont été spécialement créés. La marque automobile Skoda, partenaire officiel de la FFC, s’est également associée au lancement et au développement de ces Ecoles françaises de cyclisme. Dans le même but d’assurer le renouvellement des générations, la FFC  vient de lancer une licence « Baby-Vélo ». Elle est proposée aux enfants âgés de 2 à 4 ans et vendue à un tarif attractif de 15 €. Elle doit permettre aux clubs FFC d’accueillir les tous petits en club, avec la draisienne comme support privilégié.