DOLOMITEScott Sports continue son développement en acquérant la marque italienne Dolomite, spécialisée dans les vêtements et chaussures de sports de nature et jusqu’alors détenue par le groupe Tecnica.

Après avoir annoncé l’acquisition de la marque de cycle Bergamont et de ski de randonnée et d’alpinisme Outdoor Research en juillet dernier, Scott Sport continue sa stratégie de diversification en s’offrant la marque d’outdoor Dolomite. Créée en 1987, la marque italienne appartenait depuis 1998 au groupe Tecnica spécialiste en chaussures et matériel pour les sports d’hiver et de nature. Cette nouvelle acquisition permet donc au groupe Scott Sports de continuer à developper son expertise et son offre dans le secteur de la chaussure.

Une dizaine de marques organiseront les 8 et 9 juillet un événement dans le parc des Glaisins, à Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie), pour inciter leurs clients à découvrir les collections d’été 2014 et inciter aux prises d’ordres.

Baptisé Event 2014, cette opération se situera pour l’essentiel dans le Scott Center des Glaisins, où se retrouveront les marques Arc’Teryx, Bergans, Degré 7, Helly Hansen, Icepeak, Luhta et Scott, ainsi que Dare2b et Regatta qui pour l’occasion bénéficieront d’un espace dans le Scott Center, tandis que des vélos électrique Scott permettront d’accéder au show-room Dolomite, également ouvert. Une barbecue party le lundi et une paella party le mardi permettront de ménager le caractère convivial à cet événement.

Fichier commun

Fait remarquable pour cette opération, qui est une première, les fabricants ont mis en commun leurs fichiers clients, soient quelque 450 détaillants. “Nous avons besoin de mobiliser maintenant les détaillants sur les collections été, notamment ceux qui n’iront pas au salon OutDoor de Friedrichshafen, explique Jean-Jacques Wroblewski, directeur commercial et marketing d’Avance Diffusion, qui coordonne l’Event 2014 . Nous avons proposé à Sportair (l’organisateur des journées Asap en hiver et du salon Sport Achat de septembre,  NDLR) , de mettre l’opération sur pied mais les délais étaient trop courts pouur eux cette année. Nous avons donc décidé de nous lancer nous-mêmes”.