L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a rendu ses conclusions suite à la saisine gouvernementale de février dernier sur les modes d’exposition des populations sur les terrains de sport et les aires de jeux. Verdict : le risque sanitaire est « faible ou négligeable » pour les utilisateurs de gazon synthétique, d’après l’analyse des études françaises, européennes et internationales existantes. (suite…)

À deux ans de l’ouverture du complexe aqualudique de Reims, Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, Arnaud Robinet, maire de de la ville, Patrick François, directeur régional Grand Est de la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts), David Empereur, Directeur Délégué Grand Est de Vinci Construction France et Kevin O’Sullivan, directeur d’UCPA Sport Access, ont posé, le 12 septembre 2018, la première pierre du futur complexe rémois. (suite…)

Le groupe Arkose entre au capital de l’équipementier Snap Climbing, en tant qu’actionnaire majoritaire, et devrait ouvrir 7 “blockparks” en 2018. 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

A l’occasion du Salon des maires et des collectivités locales, la Fédération française de basketball (FFBB) et GRDF ont annoncé l’extension de leur partenariat pour trois ans. (suite…)

Gary Anssens, fondateur de Alltricks

Alltricks, le site de vente d’articles de sport (cycle, running  et outdoor),  créé en 2008 par Gary Anssens, vient de procéder à sa deuxième levée de fonds, à hauteur de 7,3 millions d’euros. Objectifs : développement de nouveaux services BtoB et réorientation à l’international.  (suite…)

logo Paris 2024Le conseil d’administration du Centre national pour le développement du sport (CNDS), réuni le  30 novembre 2016, a validé deux programmes de développement de la pratique sportive sur l’ensemble du territoire. 

Une enveloppe de 20 millions d’euros sera réservée au plan« Héritage de la candidature de la France pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 », un plan qui sera versé au dossier 3 de la candidature appelé à être déposé au Comité international olympique le 3 février prochain. La moitié sera destinée à la construction de nombreux « équipements sportifs de proximité innovants » sur l’ensemble du territoire. Le reste sera réparti entre l’accompagnement des associations sportives locales (4 M€) notamment dans le domaine du sport santé, la détection et la préparation de la Génération 2024 du haut-niveau olympique et paralympique Français (4 M€) et au développement du rayonnement international de la France en matière sportive (2 M€).

Une enveloppe pour l’Outre-mer et la Corse

Conformément aux engagements pris dans le cadre du projet de loi de finances 2017, le CNDS a également adopté un programme de soutien de 10 millions d’euros par an aux territoires ultramarins et à la Corse. Ce programme privilégiera les opérations légères de rénovation et les nouveaux équipements de proximité. Un montant qui sera complété par 10 millions d’euros supplémentaires sur le budget du ministère de l’Outre-mer.