Des ouvertures prévues en Inde et aux Philippines après l’inauguration au Maroc du plus grand magasin Go Sport d’Afrique. Un renforcement des points de vente en Pologne et en Espagne

A la conquête de l’Inde

Après avoir ouvert 17 magasins en master franchise en 2017, le Groupe Go Sport accélère cette année encore le rythme de ses ouvertures à l’international, notamment en Inde en signant un accord avec Lulu Group International. Sur ce marché, le Groupe aurait ainsi le potentiel pour ouvrir 40 magasins Go Sport et 40 boutiques Courir à horizon 2023. Le premier magasin Go Sport en Inde est ainsi prévu pour le premier trimestre 2019. L’enseigne avait un premier pas en Asie au premier trimestre 2018 avec l’ouverture d’un Go Sport à Manille.

Un flagship dernier cri au Maroc

En juillet dernier, Go Sport et Mercure International Group inauguraient le premier flagship de l’enseigne de sport multispécialiste, à Casablanca au Maroc,  au cœur du centre commercial Morocco Mall. Ce magasin de plus de 2 100 m2, le troisième de l’enseigne dans le royaume chérifien, est devenu le plus grand Go Sport d’Afrique. On y retrouve ainsi un système d’analyse de la foulée, des totems de mise en avant produits, un corner dédié à la santé connectée, ou encore la mise en place d’événements dédiés… « À seulement trois heures de vol de Paris, le Maroc est la porte d’entrée de l’Afrique, et l’un des pays que nous considérons comme prioritaires dans le développement de marques internationales. Ce nouveau point de vente illustre la stratégie de développement du Groupe sur le continent africain et plus globalement à l’international », explique ajoute Dénes Almasy de Zsadany, directeur de la franchise internationale Groupe Go Sport.

Go Sport revient en Espagne

Après avoir renforcé le réseau national, le Groupe dynamise sa croissance et son développement en Pologne et en Espagne. En Pologne, où les enseignes du Groupe sont déjà présentes avec 32 magasins Go Sport et 1 boutique Courir, l’objectif est de poursuivre cette dynamique en 2018 avec l’ouverture de 2 magasins Go Sport et 3 points de vente Courir. En Espagne, le projet d’expansion a débuté avec l’ouverture de 4 magasins Courir à Madrid et Barcelone en 2018 et un potentiel de développement de 40 magasins dans les 5 prochaines années. « Notre ambition en Pologne est forte : c’est un marché que nous connaissons bien et sur lequel nous sommes déjà fortement implantés, signe que notre modèle s’exporte bien à l’étranger. L’objectif est de nous renforcer encore. L’Espagne est un marché porteur en raison de sa proximité géographique et culturelle avec la France. Nous pensons que l’enseigne Courir, de par son positionnement davantage orienté femme, peut dynamiser ce marché dans le cadre de la reprise économique du pays », explique André Ségura, président de Groupe Go Sport,  qui compte 582 magasins dans plus de 20 pays dans le monde (cliquer ici pour voir l’infographie).

Margit Gosau, directrice général de Sport 2000 international

Sport 2000 international vient de conclure l’affiliation du groupement espagnol Base Trademark Detallsport Group. Créé en 1985, ce groupement d’achats apporte  320 magasins de sport gérés par 110 adhérents à Sport 2000, jusque-là absente d’Espagne.

Les magasins du groupement conserveront leur propre enseigne en accolant en façade la formule “Partenaire officiel de Sport 2000″, assortie du logo de l’enseigne. Une combinaison unique au sein du réseau Sport 2000 international.

Des positionnements proches


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

François Benaben (Rossignol)

 Le Groupe Rossignol a présenté sa première gamme de raquettes de padel, le 11 juillet dernier à Artés (Espagne), où celle-ci sera entièrement fabriquée. François Benaben, vice-président ventes & marketing du groupe français, revient en exclusivité pour Filièresport sur les raisons de la conquête de ce nouveau marché. – Propos recueillis par J.-F. Pibre, à Barcelone.

A LIRE SUR LE MÊME THEME :

Henri Leconte : “le padel peut séduire un large public”

Le padel à la conquête du grand public

Casa Padel, le plus grand centre de padel parisien

Le padel testé par Filièresport

Babolat, partenaire padel de la FFT

Tecnifibre se lance dans le padel

Filièresport : Pourquoi le Groupe Rossignol a-t-il décidé de se lancer sur le marché du padel ?

Spécialisée dans le ski et les snowboards, l’usine d’Artès en Catalogne espagnole fabrique aussi désormais des raquette de padel.

François Benaben : Tout est parti de nos équipes de l’usine d’Artés (Espagne), où les joueurs de padel sont nombreux. Ils se sont rendu compte qu’il y avait beaucoup de points communs entre les technologies du ski et du padel. Pour être précis, 90% des matériaux utilisés dans le ski le sont également dans le padel. Partant de ce constat, ils sont venus nous trouver il y a trois ans et demi en nous disant juste : “nous avons envie de créer une gamme de raquettes”. Nous avons très vite compris que ce projet, entrepreneurial d’une certaine manière, était porteur. Nous avons donc lancé une étude commerciale ainsi qu’un gros travail en R&D. Résultat, aujourd’hui, nous nous lançons avec


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Ternua-Logo.lores_

Le spécialiste des vêtements techniques outdoor  (Ternua, Lorpen et Astore) vient d’annoncer un plan stratégique à 3 ans ambitieux. L’entreprise s’est fixée pour objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2018. Une annonce réalisée devant ses clients et distributeurs internationaux dans le cadre de sa convention internationale des ventes à Arrasate (Guipuscoa, Espagne) et dans le Vermont (USA). 

André-Pierre Bonamy (Ternua France) à l'Ispo 2016

André-Pierre Bonamy (Ternua France) à l’Ispo 2016

Après ses 27 millions d’euros de recettes en 2014, le groupe espère donc accroître ses ventes de 13 millions d’ici à 2018, et notamment par la conquête du marché international. Celui-ci représente 33 % des revenus de Ternua qui a indiqué vouloir atteindre les 47 %. Déjà présent aux USA, au Canada, en Europe de l’ouest (France, Benelux, Allemagne, Suisse, Autriche) et sur plusieurs marchés asiatiques (Japon, Corée, Taïwan en particulier), le plan prévoit la possibilité d’établir de nouvelles alliances stratégiques avec d’autres sociétés ou marques qui pourraient apporter une valeur ajoutée au groupe.

Celui-ci a d’ailleurs réorganisé ses équipes. Aitor Barinaga a été nommé chef de l’exploitation en vue de renforcer le développement international, tandis que Sergi Ferrer est le nouveau chef de produit. Il remplace Eduardo Uribesalgo, le fondateur, qui dirige dorénavant l’équipe innovation du groupe.

A lire sur Scoop.itFilièreSport

En échange de 42,2 millions d’euros…

 

Filière Sport‘s insight:

Puma a récupéré la totalité des droits sur sa marque en Espagne, après une procédure fleuve à l’encontre de son ancien distributeur local Estudio 2000.

See on www.boursier.com