Huit ans après une première tentative d’implantation aux Etats-Unis, l’enseigne de magasins de sport est sur le point d’y revenir avec un nouveau point de vente à San Francisco, en Californie. Une expérience très différente de la précédente.

En 2009, Decathlon avait racheté la chaîne MVP, un parc de 18 magasins dont le groupe comptait faire la tête de pont d’un futur réseau national. Six ans plus tard, l’enseigne quittait les Etats-Unis. Cette fois, plutôt que de se lancer dans un déploiement massif à l’ensemble du pays, Decathlon a pris le parti de se concentrer sur la Californie. Outre le magasin de San Francisco, l’enseigne ouvrira à l’automne prochain un site e-commerce dont le rayon de livraison ne franchira pas les frontières du Golden State. Seule exception à cette règle, le masque de snorkeling EasyBreath, étendard de la R&D de l’entreprise, sera disponible dans l’ensemble du pays.

Un seul Etat pour commencer

Cette stratégie d’implantation a pour but de « permettre à l’enseigne de se familiariser avec les codes et usages des sportifs locaux avant une expansion dans tous les Etats-Unis », précise Michel d’Humières, le directeur de la zone, dans un communiqué : « Notre venue aujourd’hui, n’a rien à voir avec notre tentative de 1999. Nous ne sommes plus les mêmes aujourd’hui, que ce soit en termes de professionnalisme ou de produits proposés. Je ne veux pas proposer au consommateur américain ce qu’il peut trouver à 500 mètres du concept store. Avec le laboratoire de San Francisco, je souhaite qu’on puisse aller à la rencontre des sportifs américains et de leurs besoins pour coconcevoir ensemble l’offre qui leur correspond ».

Un espace communautaire et de coconception

Déployé sur 800 m2  dans Market Street, une importante artère commerçante de la  métropole nord-américaine, le magasin de San Francisco ne se conformera donc pas strictement au modèle appliqué dans le reste du monde. Il se veut davantage « un espace de réflexion, de créativité et de dialogue entre vendeurs, concepteurs de Decathlon et les clients, sportifs, », explique l’entreprise : « C’est par ce biais que se fera l’adaptation de l’offre proposée, au plus près des besoins des consommateurs américains. Au départ conçu comme un lieu atypique favorisant la créativité et l’échange, il deviendra par la suite, à la fois, un lieu de vente des produits propres à l’enseigne, un espace communautaire et de coworking ». Ainsi, cette nouvelle implantation s’inscrit très clairement dans l’actuelle stratégie d’innovation ouverte et d’investissement dans le développement des produits à marques propres de l’entreprise.

Six nouveaux pays cette année

Ce retour aux Etats-Unis constitue aussi une étape importante de l’internationalisation de Decathlon, dont le développement à l’étranger s’accélère. L’enseigne vient ainsi de s’implanter en Israël, après la Colombie, le Ghana et la Suisse, plantera dans les prochaines semaines sont drapeau bleu en Australie, où le groupe nordiste a l’ambition d’ouvrir 100 magasins à terme. L’enseigne, dont le chiffre d’affaires (10 milliards d’euros hors-taxes en 2016) est réalisé aux deux-tiers à l’international, aura ouvert six nouveaux pays en 2017, après cinq en 2016.

Run KeeperL’équipementier japonais a annoncé avoir racheté la société américaine FitnessKeeper, propriétaire de l’application Runkeeper comptant plus de 33 millions d’utilisateurs à travers le monde. Une stratégie numérique qui ressemble  à celle entreprise par Adidas qui a mis la main sur l’application mobile Runtastic au mois d’août dernier.

Créée en 2008, Runkeeper est une application smartphone enregistrant l’activité de marche, de course à pied ou de vélo de l’utilisateur. Elle a été l’une des premières à exister sur le marché des trackeurs d’activité par téléphone. Son rachat par l’équipementier nippon Asics s’inscrit dans la volonté pour la marque de se rapprocher de ses cibles prioritaires ; à savoir les jeunes et les femmes. Asics montera à 100 % du capital de FitnessKepper. Cette dernière sera intégrée dans une nouvelle société créée pour l’occasion et qui verra le jour dans l’état du Delaware (Etats-Unis). Selon itespresso.fr, l’opération devrait coûter 85 millions de dollars.

L’application Runkeeper ne disparaîtra pas pour autant et disposera même de moyens plus conséquents et de nouvelles fonctionnalités à l’avenir.

QuiksilverPlacé sous la protection de “Chapter 11” (loi sur les faillites des Etats-Unis permettant aux entreprises de se réorganiser) en septembre 2015, le Groupe Quiksilver a vu son plan de restructuration validé par le tribunal compétent du district de Delaware. L’entreprise de gestion d’actifs spécialisée dans les stratégies d’investissement alternatives Oaktree entre dans le capital, et deviendra actionnaire majoritaire une fois la restructuration terminée.

Quiksilver a connu une année 2015 extrêmement difficile sur le territoire américain. Sa valeur boursière a notamment baissé de 79 % entre janvier et décembre tandis que ses ventes ont chuté de 13 %. Au total, selon le quotidien Le Monde, la dette du Groupe est estimée à 826 M$ ; soit 3 fois son chiffre d’affaires.

Oaktree doit fournir 175 M$ afin de lui permettre de se restructurer et de pérenniser ses activités, comme l’explique Pierre Agnes, PDG du Groupe : “Cette décision marque un nouveau départ pour l’ensemble du Groupe qui sort renforcé de cette procédure. Quiksilver dispose d’activités rationalisées et d’un bilan financier assaini sous la conduite d’une équipe de direction expérimentée. Le plan de restructuration que nous avons mis en place aux Etats-Unis nous dote de bases financières solides et de long-terme, à lahauteur de nos ambitions pour le développement de nos marques et le maintien denotre place d’entreprise leader du marché de l’action sport. Dans ce contexte, nous accueillons un nouvel actionnaire d’envergure mondiale, Oaktree Capital, qui apportera à Quiksilver sa vision stratégique et son expérience opérationnelle“.

La procédure de “Chapter 11” prendra fin officiellement aux alentours du 8 février. Une fois le plan de restructuration achevé, Oaktree convertira ses titres de créances en une prise de participation majoritaire au capital de l’entreprise.

ASICS America BZ 100Confirmant ses ambitions sur le marché du tennis, Asics a annoncé hier le lancement aux Etats-Unis de sa première raquette de tennis, la BZ 100.

La catégorie tennis est une priorité globale pour Asics. Notre offre de chaussures de tennis rencontre un grand succès et nous espérons que notre raquette innovante suivra la même orientation“, a déclaré Kevin Wulff, PDG d’Asics America. La raquette se distingue par la dimension réduite de sa gorge, 30 % moins longue que la moyenne des raquettes sur le marché, ayant pour effet une réduction de la rigidité du cadre. Le décor de la raquette reprend le design “néon” popularisé par la gamme de chaussures de course de la marque. L’engagement d’Asics dans le tennis se traduit par des contrats de sponsoring avec les champions Gaël Monfils, Sam Stosur et Steve Johnson. La branche française n’a pour l’heure aucune information à communiquer sur le lancement de la raquette aux Etats-Unis et ses suites éventuelles sur les marchés européen et français.

Le nouveau magasin, décoré avec du matériel de récupération, est quatre fois plus grand que le précédent.

Le mercredi 12/12/12 à 12h12 la marque américaine de chaussures et chaussant Keen a déménagé et réouvert le Keen Garage Portland, au rez de chaussée de son nouveau siège social.Les immenses baies vitrées se sont ouvertes pour dévoiler les 400 mètres carrés d’espace de vente. On y trouve plus de 300 modèles Keen (chaussures, sacs et chaussettes).

Le Garage, ainsi nommé pour montrer qu’il s’agit d’une extension du siège social de Keen, regorge d’éléments de décoration créés à partir de matériaux de récupération. Par exemple, le comptoir avec les caisses enregistreuses est situé sous un assemblage de panneaux de signalisation routière de l’Oregon, qui forme une sorte de tente étonnante ! Les employés de Keen Garage ont chiné les objets susceptibles d’être utilisés dans le magasin.Une porte coulissante séparant les bureaux du magasin a été fabriquée avec du bois récupéré dans une grange en ruines aux alentours de Portland. Il y a aussi une table fabriquée à partir d’une vielle piste de bowling sur laquelle les chaussures sont exposées, comme des quilles. Le coin des enfants est inspiré des cours de récréation, par exemple avec des « sièges  balançoires ». Beaucoup d’éléments décoratifs du nouveau magasin ont été récupérés dans divers lieux du Northwest, échappant à la destruction ou à la décharge. Un toboggan est installé dans le magasin ! Les vendeurs y font glisser les boites de chaussures, depuis la mezzanine où elles sont stockées, jusqu’aux caisses où les acheteurs les récupèrent.

Keen a acheté l’immeuble de 5000 mètres carrés répartis sur 5 étages en février 2012 pour en faire son siège social. La rénovation de ce bâtiment vieux de 105 ans s’est effectuée en générant le moins de déchets possible (une seule benne a suffi pour évacuer tous les matériaux non récupérables). Ensuite, Keena installé ses bureaux dans les 4 étages supérieurs en octobre dernier. L’ouverture du Garage constitue l’ultime phase de ce déménagement historique pour la marque qui compte aujourd’hui presque 10 ans d’existence.

L'intérieur du Keen Garage de Portland (USA)

L’intérieur du Keen Garage de Portland (USA)

Le Garage offre un espace de vente accueillant et complet où amis et famille peuvent se retrouver pour s’équiper en vue de leurs prochaines aventures outdoor, randonnées, balades en bord de mer ou de rivières, escapades en montagne…Il est situé à côté d’un espace convivial dédié aux employés de Keen et d’une pièce où les partenaires associatifs de la marque peuvent se retrouver. De plus, l’espace de vente servira aussi aux tests produits et permettra une interaction avec les consommateurs.

Avec ses 400 mètres carrés, le Garage est presque quatre fois plus grand que le premier Garage Keen ouvert en aout 2010, juste en dessous des anciens bureaux que la marque louait. Il y a 2 autres Garages à Tokyo et Toronto. De plus, Keen a une usine sur Swan Island au nord de Portland, à moins de 8 km du siège social et du Garage.

 

 

PPR a annoncé le 8 novembre 2012 la signature d’un accord entre Redcats et Northern Tool + Equipment (NTE) pour la cession de The Sportsman’s Guide et The Golf Warehouse, pour une valeur d’entreprise de 215 millions de dollars.

Fondée en 1981 et basée à Burnsville dans le Minnesota, Northern Tool + Equipment (NTE) est une entreprise de distribution d’outillage et de matériel électrique sur catalogue, sur Internet et dans 80 magasins à travers les Etats-Unis. « Cette opération donnerait à The Sportsman’s Guide et The Golf Warehouse l’opportunité de rejoindre un partenaire stratégique, aux activités fortement complémentaires de celles des deux marques », annonce PPR dans un communiqué. The Sportsman’s Guide, The Golf Warehouse et Northern Tool + Equipment continueraient d’exploiter leurs marques et leurs activités de façon autonome tout en bénéficiant d’opportunités commerciales communes, de synergies et d’importantes économies d’échelle. La transaction, assortie des conditions suspensives usuelles et notamment soumise à l’approbation des autorités de la concurrence, devrait être finalisée d’ici la fin de l’année.

 

Intersport International Corp. acquiert 100% de la chaîne de magasins en franchise The Athlete’s Foot, spécialisée dans les chaussures de sport, et renforce sa stature internationale.

Le 24 octobre 2012, Intersport International Corp. (IIC) a annoncé l’acquisition de la totalité des 430 magasins The Athlete’s Foot à Global Franchise Group, ainsi que les droits de la marque. Spécialisée dans la chaussure de sport, la chaine de magasins en franchise américaine est présente dans 27 pays et permet à IIC d’arriver directement aux Etats-Unis, en Amérique latine et en Australie.

« The Athlete’s Foot est un parfait complément pour Intersport puisqu’il permet de passer d’une présence dans 41 pays à travers le monde à 63 pays », précise Franz Julen, directeur général de IIC, dans un communiquéLe concept The Athlete’s Foot va devenir la future bannière du groupe pour la chaussure », poursuit le communiqué. Outre les pays où Intersport est déjà présent, l’enseigne pourrait également connaitre un fort développement sur les marchés émergents comme le Brésil, la Chine, l’Inde et l’Argentine.

Principalement installés au centre-ville, les magasins  The Athlete’s Foot occupent une surface moyenne comprise entre 150 et 250 m2. Si le montant de cette transaction reste confidentiel, IIC assure qu’elle l’a réalisée sur ses fonds propres.