Le groupe Rossignol s’associe avec IDG Capital, première société d’investissement étrangère en Chine. Celle-ci prend une participation minoritaire au capital du fabricant français d’articles de sports d’hiver et outdoor (environ 20%) et mettra à profit son expertise pour soutenir le développement du groupe français sur le marché chinois. (suite…)

Des ouvertures prévues en Inde et aux Philippines après l’inauguration au Maroc du plus grand magasin Go Sport d’Afrique. Un renforcement des points de vente en Pologne et en Espagne

A la conquête de l’Inde

Après avoir ouvert 17 magasins en master franchise en 2017, le Groupe Go Sport accélère cette année encore le rythme de ses ouvertures à l’international, notamment en Inde en signant un accord avec Lulu Group International. Sur ce marché, le Groupe aurait ainsi le potentiel pour ouvrir 40 magasins Go Sport et 40 boutiques Courir à horizon 2023. Le premier magasin Go Sport en Inde est ainsi prévu pour le premier trimestre 2019. L’enseigne avait un premier pas en Asie au premier trimestre 2018 avec l’ouverture d’un Go Sport à Manille.

Un flagship dernier cri au Maroc

En juillet dernier, Go Sport et Mercure International Group inauguraient le premier flagship de l’enseigne de sport multispécialiste, à Casablanca au Maroc,  au cœur du centre commercial Morocco Mall. Ce magasin de plus de 2 100 m2, le troisième de l’enseigne dans le royaume chérifien, est devenu le plus grand Go Sport d’Afrique. On y retrouve ainsi un système d’analyse de la foulée, des totems de mise en avant produits, un corner dédié à la santé connectée, ou encore la mise en place d’événements dédiés… « À seulement trois heures de vol de Paris, le Maroc est la porte d’entrée de l’Afrique, et l’un des pays que nous considérons comme prioritaires dans le développement de marques internationales. Ce nouveau point de vente illustre la stratégie de développement du Groupe sur le continent africain et plus globalement à l’international », explique ajoute Dénes Almasy de Zsadany, directeur de la franchise internationale Groupe Go Sport.

Go Sport revient en Espagne

Après avoir renforcé le réseau national, le Groupe dynamise sa croissance et son développement en Pologne et en Espagne. En Pologne, où les enseignes du Groupe sont déjà présentes avec 32 magasins Go Sport et 1 boutique Courir, l’objectif est de poursuivre cette dynamique en 2018 avec l’ouverture de 2 magasins Go Sport et 3 points de vente Courir. En Espagne, le projet d’expansion a débuté avec l’ouverture de 4 magasins Courir à Madrid et Barcelone en 2018 et un potentiel de développement de 40 magasins dans les 5 prochaines années. « Notre ambition en Pologne est forte : c’est un marché que nous connaissons bien et sur lequel nous sommes déjà fortement implantés, signe que notre modèle s’exporte bien à l’étranger. L’objectif est de nous renforcer encore. L’Espagne est un marché porteur en raison de sa proximité géographique et culturelle avec la France. Nous pensons que l’enseigne Courir, de par son positionnement davantage orienté femme, peut dynamiser ce marché dans le cadre de la reprise économique du pays », explique André Ségura, président de Groupe Go Sport,  qui compte 582 magasins dans plus de 20 pays dans le monde (cliquer ici pour voir l’infographie).

Huit ans après une première tentative d’implantation aux Etats-Unis, l’enseigne de magasins de sport est sur le point d’y revenir avec un nouveau point de vente à San Francisco, en Californie. Une expérience très différente de la précédente.

En 2009, Decathlon avait racheté la chaîne MVP, un parc de 18 magasins dont le groupe comptait faire la tête de pont d’un futur réseau national. Six ans plus tard, l’enseigne quittait les Etats-Unis. Cette fois, plutôt que de se lancer dans un déploiement massif à l’ensemble du pays, Decathlon a pris le parti de se concentrer sur la Californie. Outre le magasin de San Francisco, l’enseigne ouvrira à l’automne prochain un site e-commerce dont le rayon de livraison ne franchira pas les frontières du Golden State. Seule exception à cette règle, le masque de snorkeling EasyBreath, étendard de la R&D de l’entreprise, sera disponible dans l’ensemble du pays.

Un seul Etat pour commencer

Cette stratégie d’implantation a pour but de « permettre à l’enseigne de se familiariser avec les codes et usages des sportifs locaux avant une expansion dans tous les Etats-Unis », précise Michel d’Humières, le directeur de la zone, dans un communiqué : « Notre venue aujourd’hui, n’a rien à voir avec notre tentative de 1999. Nous ne sommes plus les mêmes aujourd’hui, que ce soit en termes de professionnalisme ou de produits proposés. Je ne veux pas proposer au consommateur américain ce qu’il peut trouver à 500 mètres du concept store. Avec le laboratoire de San Francisco, je souhaite qu’on puisse aller à la rencontre des sportifs américains et de leurs besoins pour coconcevoir ensemble l’offre qui leur correspond ».

Un espace communautaire et de coconception

Déployé sur 800 m2  dans Market Street, une importante artère commerçante de la  métropole nord-américaine, le magasin de San Francisco ne se conformera donc pas strictement au modèle appliqué dans le reste du monde. Il se veut davantage « un espace de réflexion, de créativité et de dialogue entre vendeurs, concepteurs de Decathlon et les clients, sportifs, », explique l’entreprise : « C’est par ce biais que se fera l’adaptation de l’offre proposée, au plus près des besoins des consommateurs américains. Au départ conçu comme un lieu atypique favorisant la créativité et l’échange, il deviendra par la suite, à la fois, un lieu de vente des produits propres à l’enseigne, un espace communautaire et de coworking ». Ainsi, cette nouvelle implantation s’inscrit très clairement dans l’actuelle stratégie d’innovation ouverte et d’investissement dans le développement des produits à marques propres de l’entreprise.

Six nouveaux pays cette année

Ce retour aux Etats-Unis constitue aussi une étape importante de l’internationalisation de Decathlon, dont le développement à l’étranger s’accélère. L’enseigne vient ainsi de s’implanter en Israël, après la Colombie, le Ghana et la Suisse, plantera dans les prochaines semaines sont drapeau bleu en Australie, où le groupe nordiste a l’ambition d’ouvrir 100 magasins à terme. L’enseigne, dont le chiffre d’affaires (10 milliards d’euros hors-taxes en 2016) est réalisé aux deux-tiers à l’international, aura ouvert six nouveaux pays en 2017, après cinq en 2016.

Camp de baseLa région Auvergne Rhône-Alpes, le cluster Sporaltec, l’association Outdoor Sports Valley et l’Union Sport & Cycle se sont associés pour accompagner les entreprises sur l’Ispo, plus grand salon professionnel de l’industrie du sport en Europe, se tiendra du 5 au 8 février 2017 à Munich (Allemagne). 

Le dispositif permet aux entreprises de bénéficier d’un accompagnement sur mesure par l’OSV, d’une mutualisation des services, d’un plan de communication global et d’un stand sur le “Camp de base” français, où les visiteurs pourront se retrouver, se restaurer et organiser leurs rendez-vous professionnels. Les entreprises françaises y seront bien sûr à l’honneur avec un riche programme d’animations : outre la traditionnelle remise des prix de l’innovation récompensant les entreprises françaises, les French outdoor awards par le cluster Sporaltec, des “afterworks” seront organisés tous les soirs sur le Camp de base et trois défilés de mode les deux premiers jours du salon organisés par OSV au sein de l’ISPO Watersports Village.

Liste des marques accompagnées :

ABK Climbing ; Arva ; Blue ice ; Bohême ; BV sport ; Cairn ; Centric software ; Cidi ; Cilea software & services ; Eco-riders ; Epitact sport ; European stretch fabrics ; Freegun ; Frendo ; In&Motion ; In’Bô ; Inook ; Instinct ; Kimberfeel ; Kleefer ; Know how ; La chaussette de France ; Mission ; Picture organic clothing ; Plum ; Poleplant ; Raidlight-vertical ; Riot house ; Seripress ; Skibat ; Skidress ; Somotex ; The M equipment ; T’NB ; Ton logo partout ;  TSL outdoor ; Yoga searcher ; Zag skis.

Deux forfaits tout compris pour l’Ispo Munich 2017

Tout savoir sur Ispo Munich 2017

courir-maghreb

L’enseigne du Groupe Go Sport a ouvert, en novembre 2016, quatre magasins au Maroc et en Tunisie.

Sur ces quatre nouveaux points de vente, trois ont ouvert au Maroc (deux à Casablanca et un à Tanger) et un en Tunisie (à Tunis). Les boutiques sont implantées au sein de centres commerciaux, à l’exception de l’une de celles situées à Casablanca qui se trouve dans une artère commerçante majeure de la ville. Les quatre magasins, qui présentent des surfaces comprises entre 90 m2 et 110 m2, apporteront au marché local les modèles de nombreuses marques internationales. Mercure International of Monaco, partenaire historique du Groupe Go Sport dans l’ouverture de points de vente en master franchise, a orchestré l’installation des enseignes Courir dans ces pays.

 

Camp de base

38 entreprises bénéficieront du dispositif mis en place par la région Rhône-Alpes,  l’association Outdoor Sports Valley (OSV) et le cluster Sporaltec pour faciliter leur participation en tant qu’exposants à l’ISPO, plus grand salon professionnel européen des articles de sportqui se tiendra du 24 au 27 janvier 2016 à Munich, en Allemagne.

L’accompagnement proposé par OSV et Sporaltec permet aux entreprises de bénéficier, entre autres, de l’appui de l’équipe OSV tout au long du projet, d’une mutualisation des services, d’un plan de communication global mais aussi d’un « Camp de Base », lieu fédérateur où se retrouver, se restaurer, prévoir des rendez-vous professionnels et se procurer les numéros salons de la presse professionnelle, dont Filière Sport. En 2016, 22 entreprises exposeront au sein de l’espace Camp de Base France au coeur du hall A6 (stand 418), tandis que 16 entreprises disposeront d’un stand individuel dans d’autres halls du salon. La surface totale d’exposition cumulée atteindra 1400 m2.Une identité et un programme d’animations repensé.

Pour cette nouvelle édition du salon, le Camp de Base mettra à l’honneur l’innovation à la française à travers une identité et un programme d’animations repensés. L’espace restauration, animé cette année par le traiteur La Suite, proposera une série de menus inspirés de la gastronomie française. Par ailleurs, outre la désormais traditionnelle remise des prix du concours French outdoor award – winter mis en place par Sporaltec, (qui aura lieu le 25 janvier à 11h30), le programme d’animations de cet espace éco-conçu a, quant à lui, été étoffé. Les défilés de mode auront lieu les trois premiers jours du salon et de nombreuses surprises rythmeront les soirées organisées par les marques présentes sur le Camp de Base.

Les marques accompagnées sont les suivantes :

ABK Climbing • Altitude Eyewear • Arva • Avomarks • Bohême • BV Sport • Ceramiq • Cidi • Cilea • Eco riders • European Stretch Fabrics • Freegun • Fusalp • Henjl • In&motion • Kimberfeel • Kleefer • Know how • La Chaussette de France • Lacroix Skis • Le Drapo • Lhotse • Monnet • Nordend • Picture Organic Clothing • Plum • Raidlight-vertical • Rip curl • Seripress • Skidress • The M Equipment • TnB • Ton Logo Partout • TSL Outdoor • Wantalis • Yoga Searcher • Z-Sport • Zag Skis

 

Jean-Luc Diard, président d'Outdoor Sport Valley (Crédit Photo : Nicolas Kosica / Filière Sport)

Jean-Luc Diard, président d’Outdoor Sport Valley (Crédit Photo : Nicolas Kosica / Filière Sport)

Comme annoncé par Jean-Luc Diard, le président d’Outdoor Sports Valley  (OSV), dans Filière Sport n°7, l’association assurera désormais l’accompagnement des entreprises françaises d’articles de sport sur les salons étrangers, dans le cadre d’une mission confiée par le cluster Sporaltec. Premier rendez-vous avec l’édition 2014 du salon Ispo de Munich.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :