Nike a annoncé jeudi 20 décembre 2012 une baisse de 18% de son bénéfice net trimestriel, atteignant 384 millions de dollars entre septembre et fin novembre, (deuxième trimestre de son exercice décalé 2012/13), contre 469 millions un an auparavant.Ce recul intègre les pertes liées à la vente d’Umbro pour un montant de 107 millions de dollars,et celles liées à la cession de Cole Haan.

La marque américaine a toutefois annoncé un chiffre d’affaires en progression de 7%, à 6 milliards de dollars.D’après un communiqué, la croissance atteint 11% dans toutes les zones géographiques et dans tous les types de produits, hors effets de change. En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires augmente de 7 % hors effets de change sur le trimestre (+ 8 % sur six mois). Seule la Chine continue de voir ses ventes ralentir. D’après le fabricant d’articles de sport, ces résultats confirment les décisions de vendre Umbro et Cole Haan pour se concentrer sur Nike, Jordan, Converse et Hurley. Dans le même temps, Nike annonçait un bénéfice par action à 1,14 dollar US.

Cliquer ici pour consulter l’intégralité du communiqué

 

 

L’actuelle directrice de la division clients chez l’équipementier automobile Faurecia, Agnès Pannier-Runacher, en charge des relations commerciales et de la R&D, prendra le poste de directrice générale déléguée de la Compagnie des Alpes à partir du 28 janvier 2013. Enarque, diplômée d’HEC, elle a commencé sa carrière comme inspectrice des finances au ministère de l’économie avant d’occuper plusieurs poste de direction économique et financière à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris et à la Caisse des Dépôts. Elle remplacera Franck Silvent, qui quittera son poste au 1er janvier 2013, pour rejoindre le comité de direction du groupe Caisse des Dépôts.

Résultats en demi-teinte

Cette nomination a été annoncée la veille de la publication de l’exercice 2011/2012, clos le 30 septembre, de l’exploitant de remontées mécaniques et de parcs de loisirs. Son résultat net part du groupe est de 27,4 millions d’euros, en baisse de 9,8%. A périmètre comparable, il progresse toutefois de 4,5%. Le chiffre d’affaires des domaines skiables du groupe s’élève à 379,4 M€ (sur un CA total de 678M€). Le groupe explique, dans un communiqué, que les efforts de maîtrise des charges et sa rentabilité ont été impactés par la fermeture de son parc Bioscope et de la contreperformance du Dolfinarium. Il note cependant une quasi stabilité du résultat opérationnel des domaines skiables (64M€ contre 65,9M€ pour l’exercice précédent). Pour le chiffre d’affaires du 1er trimestre de l’exercice 2012/2013 (publié en janvier prochain), le groupe se dit confiant. Le calendrier 2012/2013, positionnant Noël et Jour de l’an un mardi, a favorisé le taux de réservation.

Le groupe australien de vêtements et articles de surf, en difficulté financière a reçu une offre d’un ancien dirigeant, Paul Naude. Ce dernier, qui avait démissionné le mois dernier de son poste de directeur de la région Amérique pour préparer une offre, propose 1,10 dollar australien (88 centimes d’euro) par action, valorisant ainsi le groupe à 526,8 millions de dollars australiens (422 millions d’euros). L’annonce a entraîné une suspension de la cotation du groupe australien à la bourse de Sydney lundi 17 décembre 2012. Après une perte nette de 275,6 millions AUD sur l’exercice 2011/2012 clos en juin, contre un bénéfice de 119,1 millions l’année précédente, différents investisseurs avaient proposé une offre de reprise. Sans concrétisation d’aucun de ces plans, provoquant un plongeon de l’action de Billabong.