Aéroville 2Le futur centre commercial Aéroville, qui ouvrira le 17 octobre 2013 au sein de la plateforme aéroportuaire de Roissy-Charles de Gaulle, s’annonce d’ores et déjà comme un fleuron du groupe Unibail-Rodamco.

    Avec ses 200 points de vente, cet équipement occupant 12 hectares (l’équivalent de 17 terrains de foot) et dont le périmètre fait 1,4 km, sera le troisième plus grand centre commercial du groupe Unibail-Rodamco après Lyon-La Part Dieu et les 4 Temps-La Défense. Alors que le chantier avance, Valérie Britay, directrice générale du pôle centre commerciaux d’Unibail-Rodamco, se félicite d’avoir d’ores et déjà commercialisé 90 % des surfaces et assure que “les négociations sont très bien avancées” pour le reste, annonçant un taux de 95 % “d’ici deux mois“.

    Un creuset de nouveaux concepts

    Outre un hypermarché Auchan et son Drive, le centre accueillera notamment 13 enseignes jusqu’à présent absentes du marché français – dont un innovant complexe de cinéma créé par Europa Corp., la société de Luc Besson – et 43 y introduiront un concept d’agencement encore inédit en France. Parmi les futurs locataires, on recense, dans le sport, les navire-amirals d’Adidas et Nike. Foot Locker et Foot Locker Kids, JD Sports, Vans et Skechers ont également signé.

    Un centre d’exception

    Visant non pas la clientèle en transit de l’aéroport, mais celle des habitants des environs, soit 1,2 million d’habitants “du périophérique nord jusqu’à Compiègne“, ainsi que 120 000 actifs travaillants sur le site, deuxième pôle tertiaire français après La Défense, ainsi que, pour une part marginale, la clientèle d’affaires et touristiques qui fréquente les 7 000 chambres d’hôtel de Roissy et le parc des Expositions de Villepinte voisin,a tout pour devenir un centre d’exception. Le centre “est le résumé de toutes nos ambitions“, poursuit Valérie Britay. Unibail Rodamco a particulièrement soigné l’architecture, les services et l’environnement. L’architecture et le design s’inspirent logiquement de l’univers du voyage et de l’évasion, avec une galerie de plain pied structurée en différents univers géographiques et culturels et des percées en façade inspirées des passerelles d’aéroports.

    Vitrines de 8 mètres

    Les hauteurs sous plafond permettent de faire monter les vitrines des magasins jusqu’à 8,40 mètres. Côtés services, l’équipement joue sur la proximité avec notamment une crèche de 35 berceaux, une salle de fitness, et de nombreux restaurants regroupés dans un “Terminal Cook” où les enseignes pourront organiser des animations culinaires, mais aussi la personnalisation, avec un lounge VIP, un service de “personal shopper”, un voiturier, une conciergerie à bagages et un service de détaxe. Côté environnement, Aéroville puisera en partie son énergie de la géothermie, ce qui lui permettra un économie de 55 % par rapport à un centre traditionnel et tous les locataires ont signé des “baux verts” garantissant une consommation d’énergie raisonnée.Bref, le centre est “le résumé de toutes nos ambitions“, décrit Valérie Britay. Unibail-Rodamco, qui a investi 300 millions d’euros, table sur 12 millions de visiteurs par an et un chiffre d’affaires hors hypermarché Auchan compris entre 450 et 500 millions d’euros par an.