Le conseil exécutif du Medef a validé l’adhésion de quatre fédérations professionnelles dont la Fédération Professionnelle des Entreprises du Sport (FPS). Les autres fédérations à intégrer le Medef sont l’Association Nationale des Industries Alimentaires (Ania), la Fédération de la Formation Professionnelle (FPP) et la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI).

Interrogé par Filière  Sport, Pierre Gogin, président délégué de la FPS s’est déclaré « très satisfait de savoir que les entreprises du secteur sport seront désormais représentées à tous les niveaux des grandes confédérations patronales du pays. Nos adhérents pouvaient déjà compter sur les adhésions historiques de la FPS à la CGPME et au Conseil du Commerce de France.  Cette nouvelle adhésion directe au MEDEF représente un plus incontestable pour eux compte tenu des expertises de cette organisation et de son formidable réseau d’influence et d’action en faveur des entreprises. »

Les ventes en lignes de textile et de chaussures de sport poursuivent leur croissance à deux chiffres, avec respectiment + 27,4 % et + 21 % de croissance sur 12 mois à fin septembre.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

FPSSuite à la publication du rapport Bailly sur l’ouverture des commerces le dimanche, Pierre Gogin, président délégué de la FPS, qui regroupe les marques et enseignes de sport, rappelle que la Fédération a été auditionnée le 13 novembre 2013 et « constate à la lecture du rapport que la FPS a été entendue sur l’essentiel. » 

Trois conclusions du rapport lui semblent importantes : « la constatation que les dérogations sectorielles, du fait de la porosité des secteurs, ne mènent qu’à une impasse et à des ruptures de concurrence ; le passage qui sera apprécié de 5 à 12 dimanches par an, dont 5 sous forme d’un droit de tirage du commerçant ; et, sur les zones touristiques, la nécessaire souplesse à maintenir en matière de compensation au travail du dimanche. Pour nous, un commerce en station de montagne n’a rien à voir avec une grande surface sur les Champs Elysées. » 

Il ne s’agit toutefois, « que d’un rapport et de préconisations, souligne Pierre Gogin. Nous allons donc rester très attentifs à l’action gouvernementale, d’une part à court terme dans la prise d’un décret d’apaisement de la crise dans le secteur du bricolage, et d’autre part dans le cadre du débat législatif à venir sur les zones touristiques. » Le rapport Bailly doit en effet déboucher sur un projet de loi dont l’adoption est prévue pour 2014.

La Fédération Professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS), qui regroupe les marques et enseignes de sport a installé sa nouvelle Commission RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale), le 17 octobre dernier à Paris.

Cette Commission traite, au niveau collectif, des enjeux de développement durable des entreprises du secteur sport. Composée de spécialiste des questions de RSE dans les entreprises, la Commission a établi sa feuille de route :

–       Favoriser le travail collaboratif et les échanges d’expériences afin de contribuer à l’amélioration de l’information et de l’expertise RSE des sociétés du secteur sport.

–       Valoriser les démarches de développement durable des entreprises par des actions de communication et la création d’évènements (type colloques, prix…) et de documentations.

–       Etre force de propositions et partager les bonnes pratiques en matière de conditions de travail dans la chaine de fabrication d’articles de sport.

–       Suivre l’avancement des travaux de la Convention Sport et Environnement signée en 2011 par la FPS et le Ministère de l’Environnement et celui des Sports : éco-conception, affichage environnemental, recyclage et filières REP, transports et logistique, sensibilisation des pratiquants de sports.

FPSDans une libre opinion publiée par le site internet de La Tribune, Pierre Gogin, président délégué de la Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS), milite pour une véritable égalité et liberté du commerce en matière d’ouverture dominicale.

« Les secteurs ne sont pas étanches entre eux, explique en effet Pierre Gogin à Filière Sport. Aujourdhui une jardinerie peut vendre des vêtements le dimanche mais pas le magasin de sport. Et nous ne pouvons pas imaginer demain une zone commerciale ouverte le dimanche aux seules jardineries, magasins de meubles, de bricolage et d’électroménager, et au milieu le magasin de sport fermé et grand perdant.  Avec, au bout du compte, Amazon.com comme grand gagnant ! ». 

L’été 2013 a plutôt souri au marché du sport. Selon les chiffres communiqués par la Fédération des entreprises du sport et des loisirs (FPS), l’activité des principaux réseaux du commerce sport a connu un léger rebond,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Velo-electrique-michelinLa baisse du marché français du cycle, en recul de 4% en valeur au premier semestre 2013 par rapport au même semestre 2012, ne surprend pas les professionnels dans le contexte actuel. La bonne tenue des vélos pliants et à assistance électrique confirme l’intérêt des consommateurs pour les produits innovants.

Les vélos urbains continuent de séduire


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Seul le pliant et l'électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Seul le pliant et l’électrique tirent leur épingle du jeu (ici un modèle Easybike).

Le marché des ventes de vélo a subi un nouveau recul au deuxième trimestre 2013, selon l’Observatoire Conjoncturel FPS-CNPC.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La baisse du marché du textile sport amorcée en France au premier trimestre 2013 se confirme et s’accentue sur le second trimestre, selon le Baromètre textile sport France NPD pour la FPS.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

La Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS) a fait ses comptes. Selon une note interne à l’organisation, le passage du taux normal de la TVA de 19,6% à 20 %, à partir de 2014, pourrait coûter 10 millions d’euros à la branche si les prix de vente “n’augmentent pas à due proportion”. 

La FPS se base sur les usages en vigueur dans les magasins de sport, qui appliquent un coefficient multiplicateur variable (selon les produits), rapport entre le prix de vente TTC et le prix d’achat hors-taxes. Selon ses calculs, l’augmentation se traduit mécaniquement par une baisse des marges des distributeurs de l’ordre 0,33 %. A l’échelle de la branche, qui réalise 7,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires TTC, cela représente une perte de l’ordre de 10 millions d’euros. Pour limiter l’impact sur les comptes des sociétés, la FPS envisage deux possibilités : partager la charge avec les fournisseurs, par le biais de la négociation commerciale, ou augmenter les coefficients multiplicateurs, c’est-à-dire les prix de vente. Une possible mise à contribution des fournisseurs qui n’a pas fini de faire parler d’elle…

L’activité des principaux réseaux du commerce spécialisé sport a subi un recul au deuxième trimestre 2013 par rapport au deuxième trimestre 2012, selon l’Observatoire du Sport FPS.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Remise du rapport sur la Marque France au gouvernement, le 28 mars à Paris

Remise du rapport sur la Marque France au gouvernement, le 28 juin 2013 à Paris

Le premier rapport de la mission « Marque France », confiée à Pierre Lentschener (actuel PDG McCann France) dans le prolongement du rapport Gallois sur les pistes d’amélioration de la compétitivité de notre pays dans le monde, a été présentée et remise au gouvernement ce matin au Théâtre de l’Odéon à Paris. 

Cette mission (dans laquelle figurent également la créatrice Agnès B et Clara Gaymard, PDG de GE France et épouse du député de Savoie Hervé Gaymard) formule 22 propositions qui vont faire l’objet de nouvelles consultations sur le site www.marque.france.fr.

La Fédération professionnelle des Entreprises du Sport & des Loisirs (FPS) a assisté à l’événement. Voici le témoignage à chaud de Pierre Gogin, son président délégué :

« Sur un travail aussi complexe, aussi pluriel, j’ai trouvé que les membres de la mission ont fait un travail très complet et la restitution à laquelle j’ai assistée a été particulièrement passionnante. Parmi les idées que je retiendrais à chaud : celle de l’identification du « récit économique » du pays (y compris dans manuels scolaires ) qu’il faudrait partager et diffuser dans la monde grâce à une charte graphique « ombrelle » restant à inventer, celle aussi de la mise en place d’un gouvernance de cette marque, par exemple sous la forme d’un GIE public-privé et aussi la proposition 19 sur le positionnement de la France comme pionnière dans la traçabilité « Droits de l’homme »… sujet d’actualité ne serait-ce qu’en regard de la récente tragédie du Bangladesh. »

Frey JP FPSJean-Philippe Frey, 27 ans, vient de rejoindre la Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS) en qualité de chargé d’études économiques. Responsable des différents observatoires du marché du sport, il aura pour mission de faire vivre et de faire évoluer ces outils au service des adhérents. Il suivra également les travaux collectifs sur les enjeux émergents du développement durable (affichage environnemental,etc.) et contribuera à l’animation des différentes commissions spécialisées de la FPS.

Diplômé de Science-Po Grenoble et du SKEMA Business School, il exerçait auparavant des fonctions de consultant en environnement chez Ersnt&Young puis de chargé de mission développement durable au sein de Bolloré Africa Logistics (groupe Bolloré). Passionné de sports, il pratique le tennis, le basket-ball et le running en loisirs.

L’assemblée générale de la Fédération professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS), qui s’est tenue le 5 juin, a élu deux nouveaux membres au sein de son conseil d’administration : Thomas Bouvrande (directeur général de la société Uhlsport) au titre du collège des industriels et Antoine Furno (PDG d’Endurance Shop) au titre du collège des commerces spécialisés. En outre Philippe Jayet, secrétaire général du groupe Intersport France, a rejoint le Bureau de la fédération en tant que Vice-Président délégué au commerce associé.

Le premier trimestre 2013 est marqué par un recul de -2,8% du marché français des vêtements de sport-loisirs, dû à une forte baisse des volumes (-6,2%) sur cette période, selon le baromètre textile FPS-NPD.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le chiffre d’affaires du commerce de sport a régressé de 5 % au premier trimestre 2013 par rapport au premier trimestre 2012, dans les principales enseignes de sport, selon une note de la Fédération professionnelle du sport et des loisirs (FPS).


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

 

Pendant la conférence de presse de l'Observatoire du Cycle

Pendant la conférence de presse de l’Observatoire du Cycle

Les ventes de cycles, équipements et accessoires pour vélo ont régressé de 4 % en valeur en 2012, à 1,28 milliard d’euros dans le commerce de détail hors pure players e-commerce, selon l’Observatoire du Cycle. Le chiffre d’affaires du cycle (vélos uniquement) est en recul de 4,5 % à 809,8 millions d’euros, celui des périphériques baisse de 3 % à 465,5 M€.

Il s’est vendu 2,92 millions de vélos en 2012, en retrait de 9 %. En valeur, la baisse n’est toutefois que de 4,5 %, du fait d’une augmentation de 4,5 % du prix moyen des vélos (à 278 €). Le recul atteint presque toutes les catégories de vélos. Seuls les vélos jouets (5 % du marché en volume) et les bicyclettes conçues pour la mobilité (vélo de ville, vélo à assistance électrique, vélo pliant) limitent la casse, avec une hausse de 2 % en valeur malgré un volume de ventes en baisse de 4 %. Les vélos à assistance électrique se révèlent être un moteur de croissance mais leur volume reste faible (46 100 unités vendues, + 15 %).

Un retour à la tendance de moyen terme

L’année 2012 succède en fait à une année 2011 qui s’était révélée exceptionnelle (+ 7 % en valeur) grâce à une météo hors-normes au printemps. Hormis ce sursaut, les ventes sont en repli depuis 2007. En 2012, l’environnement politico économique a de plus pesé sur l’activité du commerce au printemps, suivi par un second “trou d’air“, selon le mot de Denis Briscadieu PDG de Cyclelab (Culture Vélo), en fin d’année.

Les spécialistes sur la corde raide

Tous les circuits de distribution physique ont souffert du recul de 2012.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

En 2012, les ventes d’articles de sport et de services associés ont connu une croissance autour de 3% qui porte le chiffre d’affaires du secteur à 9,6 milliards € TTC, selon la Fédération Professionnelle des Entreprises du Sport et des Loisirs (FPS).

La croissance de 2012 intervient après une année 2011 elle-même en hausse de 2 %. Le premier trimestre 2012 a été  très soutenu (+16%), le reste de l’année ayant présenté des contours plus nuancés d’un mois sur l’autre.

Equipement de la personne : clientèle masculine, running et fitness ont tiré le marché


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

André-Pierre Doucet, directeur-adjoint de la Fédération professionnelle des entreprises du Sport et des Loisirs (FPS) en charge de la communication et des études, quittera ses fonctions à compter du 1er mai 2013. 
Ce départ intervient d’un commun accord avec le Bureau exécutif de la FPS et son Président-délégué. « Je laisse derrière moi une très belle aventure humaine et professionnelle afin de préparer la suite de ma carrière que je souhaite faire évoluer en responsabilités » explique André-Pierre Doucet.
Ancien journaliste, André-Pierre Doucet a été recruté en 1992 comme chargé de missions de la FNCASL. Il a ensuite développé les services études et communication de la FPS, jusqu’à exercer la fonction d’adjoint de son Président-délégué. Il a en outre créé la commission cycle de la FPS (réunissant 9 enseignes et 800 établissements), puis a été nommé, en septembre 2012, animateur de la nouvelle commission paritaire FPS-CNPC (réunissant commerce et industrie). Depuis 2011, il est aussi Président du Comité de Promotion du Vélo. Par ailleurs, il dirige depuis 2009 les travaux d’affichage environnemental du secteur sport au sein de la plateforme Ademe/Afnor (6 référentiels sport édités à ce jour).