Comme annoncé au mois de mars, le site d’e-commerce Alltricks inaugure le développement de son enseigne en franchise avec l’ouverture de la sa première boutique franchisée près de Marseille, à Saint-Mitre les Remparts.  (suite…)

Antoine Furno (Endurance Shop)

 

 

 

 

 

 

 

André Ségura (Go Sport)

Ne pas confondre une entreprise de distribution et son enseigne ! Contrairement à ce que l’on a pu lire ici ou là, Go Sport n’a pas racheté l’intégralité d’Endurance Shop mais seulement la marque, dont elle a confié l’exploitation à la société Endurance Shop. L’équipe dirigeante de la chaîne de magasins de running reste donc en place. Un schéma original et une stratégie dont André Ségura, président exécutif du Groupe Go Sport et Antoine Furno, président fondateur d’Endurance Shop, ont expliqué les tenants et aboutissants à Filièresport.

Un rapprochement progressif

« Nous continuerons de nous appuyer sur les équipes actuelles d’Endurance Shop », explique André Ségura, président exécutif du Groupe Go Sport. « Je reste aux manettes d’Endurance Shop pour cinq ans au moins, c’est-à-dire pour la durée du contrat de master-franchise », complète Antoine Furno. Ce dernier va désormais se concentrer sur « la partie juridique et financière » de la gestion de la chaîne de magasins de running. Fabrice Norel, directeur général adjoint d’Endurance Shop, ayant en charge l’opérationnel.

Négocié courant 2017 et présenté au réseau Endurance Shop le 29 janvier dernier, le projet a immédiatement conquis


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Les ventes d’articles de sport et de services associés ont connu une hausse de 2,7% en non comparable l’an dernier, portant le chiffre d’affaires du secteur à 10,98 milliards d’euros TTC, selon le bilan établi par l’Union sport & cycle.

Le marché bénéficie en premier lieu du redressement de la situation économique des ménages, qui ont enregistré en 2016 une hausse sensible de leur pouvoir d’achat « arbitrable » (+ 1,7 % en 2016 après + 0,4 % en 2015). L’amélioration du climat général des affaires ainsi que la reprise économique du pays sont aussi des facteurs positifs. Outre cet aspect économique, le marché du sport profite de l’intérêt de plus en plus marqué des Français pour les activités physiques et sportives : 91 % d’entre eux déclarent être au moins un peu intéressés par le sport en général. On estime à 29 millions le nombre de ceux qui exercent une activité sportive au moins une fois par semaine, soit une importante base de consommateurs potentiels. L’année 2016 aura également été marquée par l’organisation en France de grands événements sportifs (Euro de football 2016, championnat du monde de handball…), ainsi que par la dynamique olympique à l’occasion des JO de Rio et de la candidature de Paris pour ceux de 2024. Cette dynamique semble se confirmer en 2017. La tendance enregistrée par l’organisation sur le premier trimestre de cette année se situe aux alentours de +5%.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

culture-velo-aurillacCulture Vélo annonce l’ouverture de trois nouveaux points de vente pour cette fin d’année 2016. Le réseau, qui compte désormais soixante-quinze magasins, étend ainsi sa couverture nationale.

A Aurillac (15), Dominique et Julie Fabrègues ont ouvert leur magasin, d’une superficie de plus de 300 m2, dans la ZAC du Bardel. La deuxième boutique de Stéphane Font se situe toujours en région bordelaise, du côté de Langon (33). Enfin, un établissement a aussi vu le jour à Boulogne-Billancourt (92), près de l’Ile Seguin. Vincent Roulleau en sera aux commandes.

Capture d’écran 2016-06-29 à 10.32.01

Avec l’agrandissement, de son centre de distribution de Liège (Belgique), inauguré le 23 juin 2016, la marque américaine de sneakers se dote d’un outil de près de 100 000 m2 afin d’absorber sa croissance sur le Vieux Continent.

Un entrepôt automatisé

Ouvert en 2002, l’entrepôt de Liège, qui approvisionne toute l’Europe, était arrivé à saturation malgré deux agrandissements opérés en 2009 et 2014. L’augmentation de 28 500 m2 opérée au premier semestre 2016 porte sa surface à 98 500 m2 et permettra « répondre aux besoins croissants du marché européen à long terme », a précisé Sophie Houtmeyers, vice-présidente du site. Il est aussi l’occasion d’installer « de nouvelles technologies d’automatisation » qui seront pleinement opérationnelles d’ici novembre prochain. L’investissement hors foncier et immobilier (qui sont portés par le propriétaire des murs) est de l’ordre de 25 millions de dollars.

Employant plus de 300 personnes en équivalent temps plein, le centre distribue les chaussures Skechers à destination de l’ensemble de ses réseaux de distribution en Europe : grandes enseignes, grossistes, 160 magasins propres et franchisés, deux sites e-commerce (Royaume-Uni et Allemagne). Avec une capacité de 30 000 cartons par jour, il a expédié 17 millions de paires de chaussure l’an dernier et devrait atteindre 21 millions cette année. Sa capacité de stockage est de 118 000 palettes, soit 7 millions de paires de chaussures.

Des croissances à deux chiffres

Deuxième chausseur derrière Nike aux Etats-Unis, Skechers a réalisé un chiffre d’affaires de 3,15 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2015, en hausse de 32 %. En croissance continue depuis plusieurs années, le groupe, présent dans 160 pays, est en plein développement international. Ses ventes hors Etats-Unis ont atteint 41 % en 2015 et l’objectif est de passer la barre des 50 % dans les deux ou trois ans. Les ventes en Europe, qui représentent entre un quart et un tiers de l’activité internationale du groupe, selon la fourchette délivrée à Filière Sport par David Weinberg, directeur financier et opérationnel de Skechers, progresseraient de l’ordre 30 %.

L’année 2017, un tournant pour Skechers France

Réputée pour le confort de ses chaussures, la marque a construit son succès sur ses gammes style de vie, qui génèrent la majorité de ses ventes. Elle propose cependant de plus en plus d’articles performance : après le golf et le basket, Skechers s’est lancée dans


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Skechers_logo_1998

Stéphane Drapier, directeur général de Skechers France a fait le point avec Filière Sport sur les projets de développement de son enseigne en France à l’occasion du dernier salon Franchise Expo Paris.

Skechers détient 10 franchises en France, parmi lesquelles des points de vente à Marseille, Lyon, Nancy, Dijon ou encore Strasbourg. Une implantation dans les grands centres commerciaux est privilégiée, comme à Aéroville et O’Parinor, en Île de France. ” Plusieurs ouvertures sont prévues cette année, à Béziers, Toulouse, Bordeaux et Bayonne notamment. Nous avons pour objectif d’ouvrir 10 magasins supplémentaires dans l’Hexagone d’ici à trois ans ” annonce Stéphane Drapier, directeur général de Skechers France.

Une franchise sans droit d’entrée

Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Cristian Cordova et Franz Julen, Directeur général Intersport

Cristian Cordova et Franz Julen, Directeur général

Il s’agit d’une première sur le sol sud-américain pour Intersport. Le groupe vient en effet de signer un accord de licence avec Calzados La Otra Opcion Ltd, qui possède 20 magasins de sport au Chili. L’ensemble du réseau passera sous l’enseigne Intersport d’ici à la fin de l’année. 40 points de ventes seront créés à l’horizon 2020.

Une stratégie motivée par la forte croissance du running, du fitness et de l’outdoor, comme l’explique Christian Cordova, propriétaire de LOO et Directeur général Intersport Chili : “Nous sommes fiers d’accueillir Intersport. Le fitness, le running, les activités de plein air et la santé se développent au Chili. C’est pour cette raison que nous avons pris la décision stratégique de passer sous l’expertise d’Intersport, qui possède des années d’expérience dans le domaine. Nous avons trouvé le bon partenaire pour ouvrir des magasins multimarques et multisport dans notre pays“.

Arrivé sur le marché du sport en 2011, Calzados La Otra Opcion (LOO) a rapidement développé son réseau, qui compte désormais une vingtaine de points de vente, compris entre 200 et 1 400 m². L’enseigne Intersport, elle, s’internationalise de plus en plus, après sa présence au Canada, en Europe, en Asie, au Moyen-Orien et en Australie.

Eric Oudegand, fondateur de Plus2FootAprès avoir créé, en 2009 à Marseille, le concept des magasins Plus2Foot, spécialisé dans les replica des tenues des grands clubs et sélections nationales, Eric Haudegand démarre le développement de l’enseigne en France. Avec l’Euro en ligne de mire… Interview exclusive.

Filière Sport – Quel est le concept de Plus2foot ?

Eric Haudegand – Nous proposons la gamme complète, sportive et streetwear, des plus grands clubs de football européens et des plus grandes sélections internationales. Ce qui représente plus de 500 références. Notre offre haut de gamme est unique en France. Nous travaillons avec toutes les marques mais Nike et Adidas jouent particulièrement le jeu dans cette aventure.

Après Marseille Plan de Campagne, vous inaugurerez un magasin en région parisienne en août prochain. Quelle est votre stratégie de développement ? (suite…)

Le tribunal de commerce a accepté le projet de reprise porté par François Le Ménahèze, Courir et Etam. Le projet de JD Sports est écarté.

François Le Ménahèze, un ancien dirigeant de Bata France, reprendra 72 magasins et 388 salariés, Courir 18 points de vente et 74 salariés, Etam 6 boutiques et 32 salariés. Les 18 magasins repris par Courir complèteront un réseau fort de 160 unités (principalement) en France et à l’étranger.

Dans le communiqué annonçant la reprise des magasins Bata, Courir rappelle que son développement fait à la fois appel au succursalisme et à la franchise, et que l’enseigne, filiale du Groupe Go Sport sera présente pour la première fois au prochain Salon de la Franchise. Ce sera également le cas de Go Sport.

 

 

Concept The Athlete's Foot Sport & StyleLes 50 magasins Coach du groupe néerlandais Euretco BV passeront en 2015 sous enseigne The Athlete’s Foot.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

1024px-2000px_SkechersLogoAprès avoir ouvert un premier magasin en propre dans le centre commercial Aéroville, à Roissy, en région parisienne, Skechers souhaite élargir sa présence en France grâce à des boutiques franchisées, dans chacune des grandes villes françaises.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

logo Newteon

Présente à Franchise Expo Paris, du 23 au 26 mars dernier, l’enseigne de vélos à assistance électrique Newteon voit grand. Son fondateur, Sergio Contaldo a annoncé l’objectif d’ouvrir une dizaine de magasins en 2014. D’ici à cinq ans, l’enseigne monégasque a l’ambition de créer un réseau de 60 à 100 magasins en France.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Courir, l’enseigne de chaussures du Groupe Go Sport, lancera son site e-commerce au deuxième semestre 2014. Elle prépare également pour cette année ses premières ouvertures en franchise, avec 5 créations prévues ainsi que l’introduction d’une marque propre, tout simplement baptisée C.

L’enseigne poursuit parallèlement la modernisation de son parc avec une quinzaine de remodelings de magasins. Courir, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 168,3 M€ l’an dernier, en hausse de  1,4 %, compte 158 magasins dont 156 en France (surface de vente moyenne : 112 mètres carrés).

logo groupe Go  SportLe Groupe Go Sport a prorogé son accord de master-franchise avec le groupe qatari Al Mana pour dix ans. Le renouvellement de l’accord inclut une extension de territoire.

Déjà présent au Qatar, aux Emirats Arabes Unis et au Koweït avec 11 magasins (10 Go Sport et 1 Courir), dont 1 Go Sport de 2 300 mètres carrés à Doha, et un Go Sport au Dubaï Mall, le distributeur étendra le territoire de son accord avec Al Mana à l’Arabie Saoudite, à Oman et à Bahreïn. Le nouvel accord inclut le développement d’un réseau minimum de 23 magasins Go Sport et 17 magasins Courir répartis sur ces différents pays.

 

Après le départ d’Henri Colliard, vice-président “Global Development” du fabricant français de vélos en fibre de carbone Time Sport,  Roland Cattin, PDG, reprend la pleine direction de son entreprise et revient sur sa stratégie.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Magasin Billabong Biscarosse
La marque de surf Billabong a choisi le front de mer de Biscarrosse, dans les Landes, pour implanter son premier concept store franchise. Ouvert le 25 mai 2013, sur une surface de vente de 128m2, le magasin présente les collections homme, femme, enfant et combinaison de surf de la marque mais également les planches de surf et accessoires dans un décor sobre, proche des magasins de prêt à porter.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Franck Piccard dans le lobby de son hôtel Le Calgary, aux Saisies

Franck Piccard dans le lobby de son hôtel Le Calgary, aux Saisies


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Denis Briscadieu, le président et fondateur de la chaîne Culture Vélo, prépare le lancement d’une enseigne de running. Baptisée Foulées, elle est dévoilée sur le stand du groupe au salon Franchise Expo.

logo Foul&es coquelicotDoté d’un logo où la lettre « é » du nom de l’enseigne a été remplacée par un « & » commercial dessinant une empreinte de pied nu, le concept se développera sur des surfaces de 80 à 150 m2 pour un chiffre d’affaires prévisionnel moyen de 350 000 à 450 000 € en régime de croisière et un effectif de 2 à 3 personnes. Foulées sera développée en franchise moyennant un droit d’entrée de 15 000 € pour une création de point de vente (10 000 € pour un magasin existant) plus une redevance mensuelle de 1 000 € rémunérant les services fournis par la centrale. Le contrat est classiquement d’une durée de cinq ans avec une exclusivité territoriale. Quelques coureurs amis porteront les couleurs de l’enseigne au prochain Marathon de Paris, qui aura lieu le 7 avril 2013, et (suite…)

A l’occasion de la publication des résultats 2012 du Groupe Go Sport, Loïc Le Borgne, PDG du distributeur depuis juillet 2012, a fait le point sur sa stratégie auprès de la presse professionnelle. Les grandes orientations prises en 2012  sont globalement confirmées, avec une accélération sur la franchise et l’E-commerce pour l’enseigne Go Sport.

En 2013, Go Sport France, mettra en place “un plan d’action peu consommateur en investissements” a précisé Loïc Le Borgne. Celui-ci repose sur cinq chantiers : augmentation du trafic en magasins et affirmation de l’ancrage sport de l’enseigne, à travers le slogan “Vivons sport”, une communication plus “émotionnelle” et le recentrage de la communication sur les médias de création de trafic comme la radio et les tracts ; l’homogénéisation du parc de magasins en termes d’identité visuelle et d’assortiment, l’enseigne visant à proposer simultanément “le choix des marques et le choix des prix“, en combinant un large tronc d’assortiment commun et des modules optionnels locaux ; l’amélioration de la relation client à travers une mobilisation de toute l’entreprise “et pas seulement des points de vente“, autour d’un programme baptisé “Vivons clients” ; l’accélération de la franchise, avec “au minimum trois ouvertures en 2013” ; et enfin, l’amélioration de la rentabilité via la massification des achats, un pilotage des promotions et une gestion des stocks plus affinés. L’enseigne a aussi jeté “les prémisses d’une stratégie cross-canal“, en lançant son site marchand fin novembre 2012. Le développement de l’offre en ligne montera en charge progressivement, afin de proposer à la vente un quart de l’offre de Go Sport d’ici la fin 2013.

Un fort potentiel de développement pour Go Sport

La partie émergée et la plus immédiatement visible de cette stratégie sera le développement en franchise. Dans un entretien particulier accordé à Filière Sport, Loïc Le Borgne


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :