Alors que les arbitrages sur le futur “Plan vélo” sont en cours, plus de 200 Parlementaires ont signé une tribune intitulée “La France a besoin d’un grand plan vélo” dans Journal du Dimanche du 22 avril 2018. Ce coup d’éclat fait écho à la campagne de cartes postales adressées aux politiques orchestrée par la Fédération des usagers de la bicyclette (Fub), pour obtenir un “plan vélo sincère, structuré et financé” .  

Si la Fub “ne doute pas du soutien de la ministre” des Transports, Elisabeth Borne, l’organisation “s’inquiète du financement de ce plan : sans un budget sérieux, impossible d’atteindre les objectifs fixés“, communique-t-elle en effet. La Fub fait état de “signaux reçus selon lesquels le Premier ministre ne serait pas favorable” au projet. Dans le cadre des arbitrages de la loi Loi d’orientation sur les mobilités, qui ont lieu actuellement, la Fub propose de créer un fonds national vélo doté d’au moins 200 millions d’euros par an, de rendre l’indemnité kilométrique vélo (IKV) obligatoire et plus incitative et de recréer un bonus pour l’achat de vélos à assistance électrique équivalent à celui qui existait jusqu’à la fin du mois de janvier dernier. La campagne de la Fub a reçu le soutien de plus d’une vingtaine d’élus représentant toutes les tailles de villes et de toutes les sensibilités politiques. Parmi eux, Anne Hidalgo, maire de Paris ; Alain Juppé, maire de Bordeaux ; David Kimefeld, président du Grand Lyon ; Eric Piolle, maire de Grenoble ; Roland Ries, maire de Strasbourg, ou encore Johanna Rolland, maire de Nantes.

Répondant à un questionnaire de la Fédération des usagers de la bicyclette, près de 500 candidats aux élections législatives ont donné leur avis sur la politique cyclable de la France.

Après avoir sollicité les candidats à la présidentielle sur leurs projet de politique cyclable au plan national, en leur proposant 10 mesures faisant l’unanimité dans le monde du vélo avec un certain succès (sept candidats, qui ont totalisé en tout 75% des suffrages, dont Emmanuel Macron, ont répondu), la FUB et ses partenaires ont renouvelé l’opération dans le cadre des élections législatives. Près de 500 candidats, issus de toutes les tendances politiques ont répondu favorablement à l’appel et ont rempli le questionnaire proposé. Pour connaître leurs réponses, cliquer ici.

Après avoir lancé, via le site parlons-velo.fr, une campagne nationale pro vélo qui a recueilli plus de 5 000 soutiens dans la population, la Fédération des usagers de la bicyclette (Fub), a demandé aux candidats de se prononcer sur leur stratégie vélo. En à peine une semaine 7 des 11 candidats ont répondu à l’appel lancé par La Fub et ses 16 partenaires (au premier rang desquels l’Union sport & cycle). Les réponses sont regroupées dans l’infographie ci-dessous.

Le 17ème congrès de la Fédération française des Usagers de Bicyclette aura lieu à Nantes. Durant trois jours, le vélo sera au cœur de l’actualité, pour favoriser ce mode de déplacement.

Lors de la première journée, le vendredi 28 avril, experts, chercheurs, élus, et techniciens seront invités à croiser un regard d’expérience sur l’utilisation du vélo. Un mode de déplacement qui répond de plus en plus aux problèmes de pollution et de santé publique.

Le thème de cette nouvelle édition sera « Le vélo façonne la ville, le vélo fascine la ville ». Pour ses deux dernières journées, l’Assemblée générale de la FUB interviendra pour participer à la définition des objectifs stratégiques de la fédération.

FUB éclairage véloDu 7 au 13 novembre 2016, la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) invite les partenaires et acteurs de la mobilité urbaine à se mobiliser et à sensibiliser les cyclistes sur l’importance de l’éclairage à vélo via sa campagne « Cyclistes, brillez ! ».

Lors de cette campagne, des animations seront mises en place à travers la France grâce aux associations membres de la FUB. Ces opérations prendront différentes formes, de la distribution de matériel d’éclairage à Bourges et Nantes, à même une balade « lumineuse » le 9 novembre à Vénissieux (69) en passant par la sensibilisation à l’éclairage vélo à Tours, Rennes et Toulouse. Cette campagne de prévention sert aussi d’appui à la FUB qui demande, auprès du conseil interministériel de la sécurité routière, la révision et l’actualisation des règles concernant l’éclairage des vélos afin d’assurer une meilleure sécurité aux cyclistes. Ces mesures concernent principalement l’instauration du port obligatoire de dispositifs d’éclairages sur les vélos ainsi que sur les usagers.

FUB_quadriDu  2 au 8 Novembre 2015, la Fédération des Usagers de la Bicyclette mobilise son réseau sur la question de l’importance de l’éclairage nocturne de nos vélos.

Les jours raccourcissent et la FUB a décidé de sensibiliser les cyclistes à l’importance d’un bon éclairage par le biais de la campagne « Cyclistes, brillez ! ». Du 2 au 8 Novembre, des animations seront mises en place par les associations de la FUB dans différentes villes, comme à Nantes (44) les 2 et 5 Novembre, Douai (59) les 3 et 6 Novembre, ou encore le 7 Novembre à Montpellier (34), où se tiendra le concours de la plus belle illumination de vélo.

Vers une évolution des normes ?

Si la FUB vise les cyclistes, elle cherche aussi à alerter les pouvoirs publics, à qui elle demande la révision et l’actualisation de la réglementation française d’éclairage des vélos, afin de mieux protéger les usagers de la route. Elle milite notamment pour la mise en place de feux de position – obligatoires en Allemagne – et de feux clignotants à l’arrière – autorisés en Grande-Bretagne – ou encore pour l’obligation d’installer des éclairages de qualité par dynamo fixe. Le dossier complet est consultable sur le site internet de la FUB.

FUBLa Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) a renouvelé ses instances dirigeantes et désigné un nouveau président, Olivier Schneider.

Ancien président de l’association Brest à pied à vélo, il souhaite étendre le travail du réseau FUB au delà des 17 membres du comité directeur et des trois permanents du siège, en créant des groupes de travail thématiques pour mieux associer d’autres membres du réseau.