Des ouvertures prévues en Inde et aux Philippines après l’inauguration au Maroc du plus grand magasin Go Sport d’Afrique. Un renforcement des points de vente en Pologne et en Espagne

A la conquête de l’Inde

Après avoir ouvert 17 magasins en master franchise en 2017, le Groupe Go Sport accélère cette année encore le rythme de ses ouvertures à l’international, notamment en Inde en signant un accord avec Lulu Group International. Sur ce marché, le Groupe aurait ainsi le potentiel pour ouvrir 40 magasins Go Sport et 40 boutiques Courir à horizon 2023. Le premier magasin Go Sport en Inde est ainsi prévu pour le premier trimestre 2019. L’enseigne avait un premier pas en Asie au premier trimestre 2018 avec l’ouverture d’un Go Sport à Manille.

Un flagship dernier cri au Maroc

En juillet dernier, Go Sport et Mercure International Group inauguraient le premier flagship de l’enseigne de sport multispécialiste, à Casablanca au Maroc,  au cœur du centre commercial Morocco Mall. Ce magasin de plus de 2 100 m2, le troisième de l’enseigne dans le royaume chérifien, est devenu le plus grand Go Sport d’Afrique. On y retrouve ainsi un système d’analyse de la foulée, des totems de mise en avant produits, un corner dédié à la santé connectée, ou encore la mise en place d’événements dédiés… « À seulement trois heures de vol de Paris, le Maroc est la porte d’entrée de l’Afrique, et l’un des pays que nous considérons comme prioritaires dans le développement de marques internationales. Ce nouveau point de vente illustre la stratégie de développement du Groupe sur le continent africain et plus globalement à l’international », explique ajoute Dénes Almasy de Zsadany, directeur de la franchise internationale Groupe Go Sport.

Go Sport revient en Espagne

Après avoir renforcé le réseau national, le Groupe dynamise sa croissance et son développement en Pologne et en Espagne. En Pologne, où les enseignes du Groupe sont déjà présentes avec 32 magasins Go Sport et 1 boutique Courir, l’objectif est de poursuivre cette dynamique en 2018 avec l’ouverture de 2 magasins Go Sport et 3 points de vente Courir. En Espagne, le projet d’expansion a débuté avec l’ouverture de 4 magasins Courir à Madrid et Barcelone en 2018 et un potentiel de développement de 40 magasins dans les 5 prochaines années. « Notre ambition en Pologne est forte : c’est un marché que nous connaissons bien et sur lequel nous sommes déjà fortement implantés, signe que notre modèle s’exporte bien à l’étranger. L’objectif est de nous renforcer encore. L’Espagne est un marché porteur en raison de sa proximité géographique et culturelle avec la France. Nous pensons que l’enseigne Courir, de par son positionnement davantage orienté femme, peut dynamiser ce marché dans le cadre de la reprise économique du pays », explique André Ségura, président de Groupe Go Sport,  qui compte 582 magasins dans plus de 20 pays dans le monde (cliquer ici pour voir l’infographie).

Les ventes de sneakers, ces tennis ou basket issues de la pratique sportive et détournées pour la ville, le plus souvent rétro, sont au plus haut. Résolue à se placer à la pointe de cette tendance de mode, l’enseigne Courir a inauguré à Paris, au sein du Forum des Halles et avenue de la République, un tout nouveau concept de magasin chaleureux et féminin, dédié à ces produits iconiques.

Exit le Black concept, le modèle d’agencement noir et blanc plutôt masculin créé il y a huit ans. L’enseigne Courir affiche son ancrage dans la mode féminine avec un nouveau concept baptisé Wood. Conçu par l’agence de design Carré noir, qui a conseillé le repositionnement de la marque Courir autour de la cible des « sneakers lovers », le nouvel aménagement est à base de mobilier en bois sur fond blanc, souligné de métal noir et de touches orangées, couleur du logo Courir qui a été affiné.

Les espaces de marques se fondent le concept

Des fonds muraux blancs rétroéclairés mettent en valeur les modèles de chaussures. Un système d’arches métalliques supportant les produits et la PLV des marques internationales ménage des corners (Adidas et Nike au centre, que complètent Jordan, New Balance, Timberland, Converse, Lacoste), sans brouiller l’unité du concept et tout en facilitant la circulation dans le magasin. De nouveaux mobiliers centraux favorisent la mise en scène et le mix and match des chaussures et du textile. L’enseigne présente un millier de références en chaussures, dont certaines exclusives, ainsi que du textile et une vaste gamme d’accessoires (du lacet à la casquette) qui représente 5 % de l’offre et du chiffre d’affaires. Au cœur du point de vente, un espace permet à Courir de prendre la parole et de présenter l’actualité et les dernières tendances. Le magasin intègre un miroir interactif et un panneau baptisé Selfeet où les client(e)s peuvent partager leurs humeurs sur support électronique.

Faire rêver les 15-25 ans

Selon Julie Karsenti, une ex du Boston Consulting Group et du Groupe Casino, nommée directrice marketing et e-Commerce de Courir au lancement du projet de refonte du concept, il y a un an,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

courir-maghreb

L’enseigne du Groupe Go Sport a ouvert, en novembre 2016, quatre magasins au Maroc et en Tunisie.

Sur ces quatre nouveaux points de vente, trois ont ouvert au Maroc (deux à Casablanca et un à Tanger) et un en Tunisie (à Tunis). Les boutiques sont implantées au sein de centres commerciaux, à l’exception de l’une de celles situées à Casablanca qui se trouve dans une artère commerçante majeure de la ville. Les quatre magasins, qui présentent des surfaces comprises entre 90 m2 et 110 m2, apporteront au marché local les modèles de nombreuses marques internationales. Mercure International of Monaco, partenaire historique du Groupe Go Sport dans l’ouverture de points de vente en master franchise, a orchestré l’installation des enseignes Courir dans ces pays.

 

Julie Karsenti (Courir)Julie Karsenti a été nommée directrice marketing et e-commerce de Courir, l’enseigne de chaussures du Groupe Go Sport. Elle succède à Laure Labadens, qui a pris la fonction de directrice innovation et retail innovation chez L’Oréal. Ex-Boston Consulting Group, Julie Karsenti était précédemment en charge du marketing au sein du Groupe Casino.

Le tribunal de commerce a accepté le projet de reprise porté par François Le Ménahèze, Courir et Etam. Le projet de JD Sports est écarté.

François Le Ménahèze, un ancien dirigeant de Bata France, reprendra 72 magasins et 388 salariés, Courir 18 points de vente et 74 salariés, Etam 6 boutiques et 32 salariés. Les 18 magasins repris par Courir complèteront un réseau fort de 160 unités (principalement) en France et à l’étranger.

Dans le communiqué annonçant la reprise des magasins Bata, Courir rappelle que son développement fait à la fois appel au succursalisme et à la franchise, et que l’enseigne, filiale du Groupe Go Sport sera présente pour la première fois au prochain Salon de la Franchise. Ce sera également le cas de Go Sport.

 

 

Rallye, l’actionnaire majoritaire de du Groupe Go Sport (93,72 % du capital) a annoncé son intention de déposer une offre d’achat simplifiée sur ce dernier,  suivie, si les conditions sont réunies, d’un retrait obligatoire de la Bourse. L’offre d’achat s’établit à 9,10 € par action, soit plus du double de la dernière cotation (4,25 €).

logo-GO-SportLe Groupe Go Sport est entré en discussions avec le groupement Twinner France « dans le cadre du développement de son réseau de magasins affiliés en France », annonce un  communiqué du Groupe Go Sport. Ce dernier n’apporte pas plus de précisions sur le contenu des discussions, se bornant à ajouter qu’il « informera le marché des développements futurs ». La coopérative Twinner confirme qu’elle tiendra lundi 23 juin prochain une assemblée générale pour se prononcer sur le projet.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Après Twinner et Forum Sport, c’est au tour de l’enseigne suisse SportXX de rejoindre STMI, la filiale des groupes Go Sport et Hervis Sports, en charge des négociations à l’achat avec les fournisseurs de marques internationales. La centrale négocie également, avec ces mêmes fournisseurs, le développement de produits exclusifs à destination de ses cinq partenaires. Ces derniers maintiennent toutefois dans leurs pays d’implantation la totale indépendance de leurs politiques commerciales et de leurs développements respectifs.

L’adhésion de SportXX, détenue par le groupe de distribution Migros, permet à STMI de couvrir un parc de 1311 magasins, répartis dans douze pays européens (France, Pologne, Belgique, Roumanie, Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovénie, République Tchèque, Croatie, Espagne et Suisse). Sur une surface de vente totale d’environ 65.000 m2, principalement dans des centres commerciaux, SportXX dispose en effet d’un parc de 54 magasins en Suisse, dont les ventes HT s’élevaient à 212 M€ à la fin de l’année 2013. Un résultat qui porte désormais le volume d’affaires cumulé en 2013 des membres de STMI à 1,7 Md€ HT.

Au 1er trimestre 2014, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Go Sport s’élevait à 155,2 millions d’euros (M€), en baisse de 6,1% en comparable par rapport au premier trimestre 2013. En hausse en Pologne, les ventes en France de l’enseigne Go Sport tirent encore les résultats du groupe vers le bas.

L’enseigne Go Sport en France commence l’année 2014 en difficulté. Go Sport a réalisé un chiffre d’affaires de 101,2 M€, en baisse de -8,8% en comparable. Ce recul est principalement du à la météo trop douce, freinant les ventes de produits d’hiver, qui représentent environ un tiers du chiffre d’affaires de l’enseigne sur le trimestre. Dans ce contexte morose, son site marchand, qui référence désormais l’intégralité de l’offre disponible en magasin, a affiché une croissance à deux chiffres de ses ventes. L’enseigne compte également sur son partenariat avec le PSG, renouvelé le 10 avril dernier, dont elle devient le distributeur officiel pour les trois prochaines saisons.

La Pologne en hausse

Malgré l’absence de neige en Europe de l’Est, la météo n’a toutefois pas eu d’effet aussi négatifs sur les ventes en Pologne, où Go Sport y enregistre un chiffre d’affaires en hausse de +2,6%, à 12,7M€. Ces ventes ont essentiellement été soutenues par la bonne performance de l’offre running et cycle.

Courir s’essouffle

Quant à l’enseigne spécialisée du groupe, Courir, elle publie un chiffre d’affaires total en léger recul (39,4M€), impacté par la baisse mécanique des volumes vendus lors des soldes, dont l’effet n’a pas été totalement compensé par les ventes des nouvelles collections.

Cap sur la franchise internationale

Au cours de ce trimestre, le groupe a ouvert 4 magasins Go Sport en franchise à l’international (Jordanie, Egypte, Abu Dhabi et un nouveau pays d’implantation, le Sultanat d’Oman). En France, le groupe a fermé un magasin Go Sport et un magasin Courir. Au total, le parc de magasins comptait 336 points de vente dont 179 Go Sport (40 franchises, parmi lesquelles 7 en France) et 157 Courir (2 franchises à l’international).

Courir, l’enseigne de chaussures du Groupe Go Sport, lancera son site e-commerce au deuxième semestre 2014. Elle prépare également pour cette année ses premières ouvertures en franchise, avec 5 créations prévues ainsi que l’introduction d’une marque propre, tout simplement baptisée C.

L’enseigne poursuit parallèlement la modernisation de son parc avec une quinzaine de remodelings de magasins. Courir, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 168,3 M€ l’an dernier, en hausse de  1,4 %, compte 158 magasins dont 156 en France (surface de vente moyenne : 112 mètres carrés).