Après le succès de son magasin éphémère rue de la Paix à Paris l’hiver dernier, Rossignol a inauguré son premier flagship à Paris, au cœur du quartier de l’Opéra et prépare l’ouverture d’une deuxième à Saint-Germain-des-Prés.

À l’Opéra, la nouvelle boutique occupe 244 m² au 21 boulevard des Capucines, un emplacement que la marque a choisi pour célébrer ses racines françaises ainsi que son héritage centenaire en matière d’innovation et de savoir-faire, tant dans le sport que dans l’expression d’un style de vie contemporain. Cette nouvelle boutique de 244 m2 accueille l’ensemble des gammes ski et urbaines, de vêtements, chaussures et accessoires, ainsi qu’une sélection « premium » de matériel de sports d’hiver.

Traces de skis

Conçu par Luca Azzoni du cabinet le d’architectes L+L, le concept de la nouvelle boutique s’inspire de l’ADN de la marque française, fondé par Abel Rossignol en 1907. Cet héritage se traduit notamment par l’utilisation de matériaux traditionnels tels que le mélèze altéré, la pierre d’ardoise et le fer noir, utilisés également au siège de l’entreprise à Saint- Jean-de-Moirans (38). Chaque détail est rehaussé par des volumes modernes et sophistiqués, accentués par des lumières vives qui rappellent les traces des skis sur la neige ou encore la cheminée typique des chalets alpins installée sur le grand mur dédié à la collection de chaussures. Un salon élégant, avec un bar entièrement fonctionnel, fait de la boutique un espace convivial sur deux niveaux.

Une vitrine internationale

« Le flagship parisien représente une avancée significative dans la stratégie d’expansion de Rossignol et une opportunité extraordinaire de renforcer notre présence dans l’univers du prêt-à-porter urbain », déclare Alessandro Locatelli, directeur général de Rossignol Apparel, la division «mode» de la marque. Le magasin des Capucines est certainement l’ouverture la plus importante de l’année pour Rossignol, qui a également transféré et agrandi son magasin de Chamonix en juillet dernier. Avec une surface de vente de 67 m² et près de 14 mètres de vitrines réparties sur deux côtés, la boutique est située sur l’un des emplacements les plus prestigieux de la station, dans le centre historique de la ville. La marque française se prépare enfin à inaugurer une seconde boutique à Paris, boulevard Saint Germain. Une ouverture prévue pour la mi-novembre et qui permettra à Rossignol d’être présente des deux côtés de la Seine, complétant ainsi le réseau de boutiques monomarques déjà présentes à Lyon, Oslo et implantées au cœur des plus emblématiques stations de ski alpines Chamonix, Megève, Val Thorens, Méribel, St. Moritz et Crans Montana.

Le Groupe Rossignol, propriétaire des marques Felt, Rossignol et Time, annonce le départ du cofondateur et président de Felt, Bill Duerhing et la nomination de Scott Rittschof au poste de senior vice-président de la division mondiale vélo.

Ce dernier aura pour priorité de repositionner l’ensemble des ressources disponibles dans l’organisation avec pour objectif de développer la croissance rentable de ce secteur pour le futur, communique l’entreprise. « Scott est un cadre dirigeant doté d’une solide expérience dans l’industrie du vélo depuis plus de 30 ans. Il a occupé des fonctions dans la vente, le marketing, le développement produit et le management de marques cycle notamment au sein de Cycling Sports Group (Cannondale, GT, Schwinn) et Pon Bicycle Group (Focus, Cervelo). Son expérience couvre l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Il apportera également son expertise en tant que commerçant détaillant cycle, ayant été propriétaire dans le passé de multiples magasins dans la baie de San Diego en Californie. Plus récemment, Scott a conseillé plusieurs marques dans le secteur du « consumer » pour mettre en place des programmes d’amélioration de la relation client et de la personnalisation notamment dans le secteur du digital & e-commerce », précise Rossignol. Le manageur sera basé au siège social de Felt à Rancho Santa Margarita en Californie, et est en fonction depuis le 1er septembre 2018.

Une période de transition

Le Groupe Rossignol tient par ailleurs à rendre hommage à Bill Duerhing : « Depuis la création de la marque Felt en 1991, Bill a été un élément moteur dans les innovations produits, dans l’ADN de la victoire en course et dans le succès global de cette marque. Le Groupe Rossignol a bénéficié de sa précieuse contribution depuis l’acquisition de Felt en 2017. (…) Aujourd’hui, Bill souhaite consacrer plus de temps à sa famille et se tourner vers des objectifs plus personnels. Il sera beaucoup regretté chez Felt, mais il restera encore très présent lors de la période de transition », précise le groupe français.

 

Le Groupe Rossignol et sa filiale de fabrication d’articles de sports de nature Raidlight-Vertical ont ouvert une première station multiactivité,  « Outdoor Experience by Group Rossignol », à Saint-Pierre-de-Chartreuse (38).

Fort du développement du réseau des “Stations de trail” par Raidlight depuis 2011, le concept a successivement été reproduit pour le ski de randonnée avec Dynastar puis pour la marche nordique et dernièrement pour le VTT à assistance électrique (VTTAE) avec Rossignol. Mutualisant les mêmes savoir-faire et les mêmes outils digitaux, ces quatre réseaux constituent des outils de diversification touristique innovants pour les territoires, et permettent la participation des marques du Groupe Rossignol à la démocratisation de ces pratiques auprès de la clientèle.

Offre et équipements complets

À Saint-Pierre-de-Chartreuse, la station Outdoor Experiences se caractérise par un accueil 7 jours sur 7 pour les utilisateurs avec présentation des parcours sur borne numérique digitale et la possibilité de tester les articles de trail et de marche nordique, de louer des VTTAE ou des skis de randonnée. La station est par ailleurs équipée de douches, vestiaire, salle fitness et tapis roulants. Elle compte 24 parcours de trail, trois parcours de marche nordique, autant de ski de randonnée et quatre parcours de VTTAE.

D’autres projets dans les Alpes

Ce projet de diversification touristique a été accompagné par la Communauté de Communes Chartreuse Guiers et par la Commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse pour les quatre activités sportives. La Chartreuse est station pilote du concept « Outdoor Experiences by Group Rossignol ». D’autres projets sont en cours d’installation en Haute-Savoie, ainsi que des prospects avancés en Savoie et Isère.

Le groupe Rossignol s’associe avec IDG Capital, première société d’investissement étrangère en Chine. Celle-ci prend une participation minoritaire au capital du fabricant français d’articles de sports d’hiver et outdoor (environ 20%) et mettra à profit son expertise pour soutenir le développement du groupe français sur le marché chinois. (suite…)

Détenu par le fonds d’investissement scandinave Altor, le Groupe Rossignol est entré en négociations exclusives en vue du rachat la marque norvégienne Dale of Norway. Une acquisition supplémentaire pour le spécialiste français des sports d’hiver, engagé depuis plusieurs années dans une stratégie de consolidation


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

François Benaben (Rossignol)

 Le Groupe Rossignol a présenté sa première gamme de raquettes de padel, le 11 juillet dernier à Artés (Espagne), où celle-ci sera entièrement fabriquée. François Benaben, vice-président ventes & marketing du groupe français, revient en exclusivité pour Filièresport sur les raisons de la conquête de ce nouveau marché. – Propos recueillis par J.-F. Pibre, à Barcelone.

A LIRE SUR LE MÊME THEME :

Henri Leconte : “le padel peut séduire un large public”

Le padel à la conquête du grand public

Casa Padel, le plus grand centre de padel parisien

Le padel testé par Filièresport

Babolat, partenaire padel de la FFT

Tecnifibre se lance dans le padel

Filièresport : Pourquoi le Groupe Rossignol a-t-il décidé de se lancer sur le marché du padel ?

Spécialisée dans le ski et les snowboards, l’usine d’Artès en Catalogne espagnole fabrique aussi désormais des raquette de padel.

François Benaben : Tout est parti de nos équipes de l’usine d’Artés (Espagne), où les joueurs de padel sont nombreux. Ils se sont rendu compte qu’il y avait beaucoup de points communs entre les technologies du ski et du padel. Pour être précis, 90% des matériaux utilisés dans le ski le sont également dans le padel. Partant de ce constat, ils sont venus nous trouver il y a trois ans et demi en nous disant juste : “nous avons envie de créer une gamme de raquettes”. Nous avons très vite compris que ce projet, entrepreneurial d’une certaine manière, était porteur. Nous avons donc lancé une étude commerciale ainsi qu’un gros travail en R&D. Résultat, aujourd’hui, nous nous lançons avec


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le Groupe Rossignol  est véritablement en train de s’affirmer sur le marché mondial du vélo. Après avoir acquis Time sport international en 2016, le groupe français vient de procéder au rachat de Felt Bicycles.

Avec l’acquisition de la marque Felt Bicycles ce vendredi 3 février 2017, le numéro un mondial du ski poursuit sa stratégie de développement de gammes complémentaires aux sports d’hiver. « Le développement de l’offre cycle du Groupe Rossignol est naturel tant le ski et le cyclisme sont proches » commente Bruno Cercley, PDG du Groupe Rossignol.  “Nous travaillerons à poursuivre le développement de la marque Felt à l’échelle mondiale et tirerons parti de notre expertise commune pour lancer une nouvelle gamme de vélos montagne Rossignol en 2018 », ajoute-t-il. Felt Bycicles réalise 60 millions de dollars de chiffre d’affaires annuel. L’entreprise américaine est notamment reconnue pour ses produits de qualité premium (vélos, cadres, composants, accessoires), avec une présence dans plus de 30 pays. La marque s’est notamment distinguée sur d’importantes compétitions nationales et internationales, comme les Jeux Olympiques.

0-time-equipe-30-ans

La nouvelle équipe dirigeante de Time devant le modèle anniversaire des 30 ans de la marque.

Le fabricant français de vélos haut de gamme Time Sport International a inauguré mardi 8 novembre 2016 ses nouveaux locaux à Voreppe (38). La marque, passée dans l’orbite du Groupe Rossignol début 2016, ambitionne de tripler son chiffre d’affaires dans les 5 ans, en misant sur les complémentarités avec le numéro un mondial du ski.

Transféré de Vaulx-Milieu (38), le siège de Time se situe désormais à proximité immédiate de celui du Groupe Rossignol. Un rapprochement « naturel », selon Bruno Cercley, directeur général du fabricant de skis et président de Time : « Rossignol et Time réalisent toutes deux des produits technologiques et innovants et sont fortement imprégnées par la compétition », explique-t-il. Créée en 1986, Time Sport s’est fait une réputation dans le cyclisme professionnel grâce à ses pédales automatiques brevetées pour le VTT et la route. La marque détient aussi un savoir-faire unique dans la fabrication de cadres en carbone. Et comme Rossignol, elle fabrique en France.

2-time-chaussette-carbone ©Michel Cottin/Agence Zoom

La confection de la fameuse “chaussette” de carbone tressé, un savoir faire propre à Time.

Le siège de Voreppe (3 000 m2) abrite ainsi deux étapes de la production des vélos (filature-tressage de la fibre de carbone et habillage des cadres, ces derniers étant moulés en Slovaquie), ainsi que les services recherche & développement, marketing, commercial et administratif. « La proximité du nouveau siège de Time et de celui de Rossignol permettra de mieux développer ensemble les processus d’amélioration en termes commerciaux, de qualité et de R&D », explique Bruno Cercley. La fabrication des pédales, réalisée à Nevers depuis la création de la société, vient par ailleurs d’intégrer le site de fabrication de fixations de ski Look du Groupe Rossignol, également basé à Nevers.

A la conquête du triathlon

Pour remettre Time en selle, la nouvelle direction, qui a été renforcée, compte « faire revivre l’expérience client Time en misant sur les produits et le marketing sportif », explique Bruno Cercley. Côté produits,


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Photo: Raidlight Jesus Martinez Pere

Groupe RossignolLe Groupe Rossignol est entré en négociations exclusives en vue de la reprise de la société française Raidlight-Vertical, équipementier français spécialiste  du trail, de la course à pied, de la randonnée et de l’alpinisme.

L’intégration des activités de Raidlight-Vertical s’inscrit dans la stratégie du Groupe Rossignol de développement d’une offre outdoor et de dé-saisonalisation de ses activités, qui s’est notamment traduite par l’acquisition récente du fabricant français de vélos Time Sport. Pour Raidlight-Vertical, il s’agit de pérenniser la croissance des multiples projets en cours. L’opération, dont le montant n’est pas communiqué, devrait être finalisée d’ici l’automne.

Des activités complémentaires

Le Groupe Rossignol renforcera ainsi ses activités hors hiver. « Ce rapprochement avec Raidlight-Vertical permet au groupe Rossignol de compléter son offre outdoor, sur des cycles saisonniers complémentaires à notre cœur de métier, avec des produits de très grande qualité et dans le même esprit d’innovation et de passion sportive qui nous anime », communique Bruno Cercley, président du Groupe Rossignol, qu’il a engagé depuis quelques années dans une stratégie de la diversification.

Raidlight-Vertical compte aujourd’hui 55 salariés pour un chiffre d’affaires de 6,5 millions d’euros. Les deux entreprises françaises sont géographiquement proches, dans le massif de la Chartreuse, et leurs cultures sont nourries par la même passion du sport et de la performance. Cerise sur le gâteau, elles sont également toutes deux engagées dans des démarches de fabrication française, Rossignol avec la fabrication d’une partie de ses skis, Raidlight à travers le projet de relocalisation textile ANT-Tex.

Investir et exporter

Son intégration au sein du Groupe Rossignol (chiffre d’affaires annuel de 250 millions d’euros) permettra à Raidlight Vertical de s’adosser à un groupe lui offrant de puissants relais de croissance. En constante progression depuis sa création, la PME


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :