Contexte économique morose, incertitudes fiscales et frilosité des consommateurs ou encore concurrence accrue par l’essor du commerce en ligne. Les raisons sont nombreuses pour expliquer la légère inflexion en 2013, de la fréquentation des centres commerciaux (-1,7%) et du chiffre d’affaires des commerçants (-1,6%) comparés à l’ensemble du commerce.

Selon Christian Dubois, directeur général du cabinet Cushman & Wakefield France, et le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), cette légère baisse n’est toutefois pas alarmante. En effet, la montée en gamme des centres commerciaux, aussi bien dans l’architecture que dans les enseignes, laisse présager une attractivité des nouveaux centres aussi bien pour les consommateurs que les investissements. En effet, d’après le cabinet en gestion commerciale, « les centres commerciaux et les zones commerciales leaders restent un choix privilégié pour les grandes enseignes nationales et internationales ». Ces centres commerciaux nouvelles génération ont par ailleurs des taux de commercialisation proches de 100%.

De nombreux projets reportés


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :