Le fabricant japonais d’articles de sport Asics soutient cinq entreprises innovantes dans le cadre de son programme « Tenkan-Ten », une expression japonaise pour « point de basculement », issu de sa nouvelle division Business and Innovation. (suite…)

Samedi 7 juillet 2018, veille de l’ouverture du salon Eurobike, à Friedrichshafen, vingt start-up du marché du cycle concourront pour l’Eurobike Start-Up Award.

Chaque candidat aura trois minutes pour convaincre un jury de six personnes de la qualité et du potentiel de leur projet. Un prix du public sera également attribué (pour vous incrire à ce vote, cliquer ici). De plus amples renseignements sur les start-ups seront fournis au cours des nombreuses conférences, ateliers et tables rondes les 7 et 8 juillet. Les innovations portent majoritairement sur les nouveaux systèmes d’entraînement, les technologies de batteries et les services numériques. Réservé aux visiteurs professionnels, le 27ème salon Eurobike regroupera plus de 1 400 exposants du monde entier.

Parmi les 247 produits en compétition cette année, 37 recevront un prix lors de la 13ème édition du salon OutDoor qui se déroulera à Friedrichshafen, en Allemagne, du 17 au 20 juin 2018. 

Après deux jours de réflexion, le comité d’experts composé de six juges a rendu son verdict après avoir débattu les mérites des produits, de leur correspondance avec les tendances du marché et des nouvelles technologies utilisées, selon leur degré d’innovation, de durabilité et de fonctionnalité. Les lauréats seront annoncés le premier jour du salon, le 17 juin prochain, à partir de 17h30. Les prix seront ensuite exposés dans le hall Est.

L’édition 2018 du Sportup Summit, événement dédié à l’émergence et à la création d’entreprises de la filière sportive, se déroulera du 4 au 6 octobre prochain au Creps de Font Romeu. L’appel à candidatures est ouvert du 28 mai au 3 août 2018. (suite…)

Inosport organise le 7 juin prochain à Voiron (Isère) son rendez-vous annuel dédié aux innovations dans les secteurs sports, loisirs, santé et bien-être. Dans le cadre du concours « Prix Inosport 2018 », 34 innovations seront présentées au sein d’un showroom dédié. (suite…)

Fondateur de La Fabrique du Ski, une jeune entreprise innovante française, Christian Alary vient de procéder, le 10 avril 2018, à sa première levée de fonds. L’occasion pour Filièresport de rééditer ci-dessous le portrait de cet ingénieur et originaire de Voiron (38), représentatif d’une génération d’entrepreneurs qui misent sur le « made in France », paru dans Filièresport n°25 (janvier 2015). (suite…)

La raquette pour “terrains mixtes” a fait sa première apparition au dernier salon Sport-Achat. Sur le stand du distributeur Noreko, une nouvelle marque, Evvo, y a présenté son invention, une déclinaison de la raquette à neige conçue pour pratiquer des activités inédites et ludiques, telles que la marche nordique sur neige ou une version “pleine nature” du parkour, cette discipline urbaine de franchissement d’obstacles…

 

“Une totale liberté de mouvement”


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Vitrine incontournable du marché des articles et équipements de sport, le salon Ispo regroupera de ce dimanche 28 au mercredi 31 janvier 2018, plus de 2 700 exposants sur 16 halls. Ils présenteront les gammes automne-hiver 2018-19 à quelque 85 000 visiteurs professionnels. Mode d’emploi du salon et tour d’horizon de la présence française, côtés visiteurs et exposants.

Afin d’aider les visiteurs à mieux se repérer dans le foisonnement des produits et s’adapter aux évolutions de l’offre, l’Ispo a rationnalisé ses halls. Toujours très fourni, le segment des sports d’hiver se développe désormais en enfilade sur la même aile, déroulant du hall B1 au hall B6 l’ensemble de l’offre, des vêtements de ski « fashion » aux matériels, en passant par la totalité des accessoires. Le Hall A3 est dédié à la sécurité des pratiquants de ski sur et hors piste. Les autres sports outdoor (escalade, trail-running…) seront quant à eux déployés dans l’aile A, avec un centre de gravité autour du hall A4, où se trouve notamment le Camp de Base français (lire ci-dessous). Le hall A5 fait le lien entre les équipements et sport d’extérieur urbains et le fitness-santé, segment toujours en plein boom qui se prolonge dans le hall A6.

Au carrefour des tendances et de la R&D

Véritable carrefour des tendances, l’Ispo célèbre aussi l’innovation avec les Ispo Awards, qui récompensent les produits les plus remarquables, et avec l’espace Ispo Brandnews, où se retrouvent les start-ups. Plus de 500 produits ont été présentés pour les awards cette année. Les lauréats des produits de l’année indiquent bien les directions empruntées par les fabricants en matière de R&D : production à la demande en magasin avec FitStation, customisation et bootfitting avec la chaussure La Forge de Tecnica, impression 3D avec la technologie Fus3D pour le noyau des skis, mobilité urbaine BH51M avec le casque-téléphone cycliste mais aussi performance avec le revêtement agrippant du ballon de handball Maxi Grip… L’écoresponsabilité est aussi un axe de développement transversal. Une invitation à la découverte qui compense en partie l’absence de certaines grandes entreprises comme le groupe Amer Sports, qui ne sera pas exposant cette année.

Les visiteurs français bien accompagnés

Depuis quelques années, l’Ispo a mis en place une offre « clés en main » pour simplifier la visite des détaillants français, qui rencontre un certain succès. Un Club Ispo France, soutenu par 13 marques (Craft, Dynastar, Eider, Kerma, Lafuma, Lange, Look, Millet, Petzl, Rossignol, Sidas, Therm-ic, X-Bionic), qui invitent leurs clients détaillants, a été créé. Ces marques partenaires se retrouvent avec leurs clients pour la très conviviale soirée Bleu Blanc Rouge (sur invitation), devenue un temps fort de la participation française sur le salon. Le Club Ispo France, se matérialise par ailleurs par un espace d’accueil à l’entrée Est du salon, ouvert à tous. A noter enfin qu’un mini-site mobile a été mis en place à l’intention des visiteurs de l’Hexagone. Très pratique, il recense les interlocuteurs des marques du Club France en indiquant les jours où ils sont présent sur le salon.

Le savoir-faire français mis en valeur

Cette année, le dispositif d’accompagnement organisé par l’association OSV et le cluster Sporaltec, embarque 31 entreprises sur un total de 1 200 m2, la moitié seront regroupées aussi du village des marques. Ce dernier, doté d’un espace restauration, sera le lieu d’animations quotidienne. Une conférence de presse y sera organisée le lundi 29 janvier, au cours de laquelle Sporaltec remettra, en partenariat avec Filièresport, le prix du French Outdoor Award, qui récompense la meilleure innovation de cet hiver.

La French Tech s’expose

A noter, parmi les exposants français du Camp de Base, la présence de la « French Tech » sport fédérée par l’Institut Carnot, qui rassemblera sous un même stand dix start-up françaises du secteur sport : AIRFIT (aires de fitness extérieures connectées), FUTBAK (mesure de la performance des joueurs de futsal), HB SURFKITE (planches de kite-surf sans insert), MOOVLAB (concept de pratique fitness indoor), MY COACH SPORT (solutions de gestion d’équipes sportives et d’entraînement), PANDA ORTHOPEDICS (diagnostic automatisé pour la rééducation du genou), QAOU (hamac multifonction), SHAPE HEART (brassards de sport innovants), TEIIMO (textile connecté) et WIZWEDGE (chaussures de football à prévention posturale).

Marques françaises rassemblées sur le village français (Camp de Base, Hall A4) : 
CIDI ALPES • CILEA SOFTWARE & SERVICES • EPITACT SPORT • GUIDETTI / KINETIK • KNOW HOW • LAGOPED • LA CHAUSSETTE DE FRANCE • LACROIX SKIS • LHOTSE 8516M • MELTONIC • NIVÉALES MÉDIAS • OXSITIS • PLUM • SNOWPLAK • THE M EQUIPEMENT • TON LOGO PARTOUT

Autres marques françaises accompagnées :
ARVA • BLACK CROWS • BOHÊME • CAIRN • EUROPEAN STRETCH FABRICS • GABRIEL-ROBEZ • INOOK • KLEEFER • PEAK MOUNTAIN • PICTURE ORGANIC CLOTHING • SERIPRESS • SKIDRESS • SNOOC • TSL OUTDOOR • ZAG SKIS

Cliquez ici pour vous enregistrer comme visiteur

 

 

 

 

A l’approche de la saison hivernale, Intersport innove pour faciliter et moderniser la location de ski avec la carte illimitée WeLoveSki.  (suite…)

Afin de favoriser l’accessibilité à sa dernière innovation “Scanfeet”, le premier réseau mondial de la location de ski s’implante dans les villes depuis le mois de septembre. (suite…)

Presnel Kimpembe et le modèle Adidas Glitch

Le joueur du PSG Presnel Kimpembe a présenté au public, le 18 novembre 2017, dans la boutique Adidas du Forum des Halles à Paris, la nouvelle chaussure Glitch. Très innovant, ce modèle personnalisable  d’Adidas football est vendu sur recommandation uniquement, aux footballeurs créatifs… (suite…)


Le fabricant Burton Snowboards lance un nouveau système de fixations qu’il qualifie de “révolutionnaire”. Ce dispositif sans sangle, plus rapide et intuitif,  est disponible dès aujourd’hui en pré-commande et le sera en boutique à partir du 2 novembre.  (suite…)

Avec le modèle AM4LDN, alias “Adidas made for London”, la marque au trois bandes lance la première production d’envergure de sa Speedfactory, une usine robot allemande capable de créer des petites séries personnalisées.

Commercialisée à partir du 28 octobre 2017, l’AM4LDN a été créée à partir de données recueillies auprès d’athlètes et de consommateurs londoniens. Cinq autres villes du monde, dont Paris, bénéficieront prochainement de leur propre AM4, tandis qu’une deuxième Speedfactory est en construction aux Etats-Unis. Après Londres, Paris bénéficiera de son modèle dédié, l’AM4PAR avant la fin 2017.


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :


Avec un chiffre d’affaires multiplié par six en trois ans, O2Feel, marque française de vélos à assistance électrique (VAE) créée en 2010, ne cesse de se développer sur ce marché en devenir.

Spécialiste du VAE de ville à l’origine, O2 Feel diversifie son offre en se lançant sur le créneau porteur du VTT à assistance électrique avec son modèle Karma bikes. Des VTT électriques hauts de gamme rendant les sorties en famille possibles “quelques soient la forme physique et l’âge” précise Jean Bataille, gérant d’O2Feel. Pour 2017, la marque lilloise lance par ailleurs “O2Feeliz”, une offre de leasing conçue pour ses partenaires à destination des particuliers et des entreprises.

En sept ans, O2Feel a su s’imposer sur le marché des VAE. Avec un chiffre d’affaires de (suite…)

La remise des prix de la 7ème édition des « Talents du vélo », organisés par Le Club des villes et territoires cyclables et ses partenaires, récompensant les personnes et équipes dont les actions exemplaires aident au développement de l’usage quotidien du vélo urbain, s’est déroulée au palais du Luxembourg le 5 juillet 2017.

Pour cette 7ème édition 44 dossiers de candidatures ont été reçus de la part de collectivités locales, d’entreprises, d’associations, de fabricants… Sur ces candidatures, 11 lauréats ont été sélectionnés parmi les 6 catégories « Talent du vélo », par un jury composé de représentants des pouvoirs publics, des partenaires du concours (Ademe ; Altinnova ; Fing ; Union sport & cycle ; l’association des maires Ville & Banlieue de France ; la FNCRM et l’INCM), des professionnels et des personnalités expertes.

Grand Prix Talent du Vélo
• Dominique Carré, conseiller communautaire de l’Etablissement Public Territorial Plaine Commune (93) pour « Bicyclo ».

Véloptimo

Talent du Vélo entrepreneuriat

• Julien Langé et Marie Chabrol, fondateurs, Atelier Acturba (75) pour Véloptimo, un système innovant de design de locaux à vélos et de partage de flottes de vélos recyclés dans les espaces privés. L’objectif est de proposer à tous les opérateurs urbains un aménagement innovant de leurs locaux à vélos afin de démultiplier le potentiel de mobilité urbaine du vélo pour tous grâce à un service de partage permettant de résoudre les problèmes d’organisation et de gestion des locaux dans les immeubles.


Talent du Vélo solidarité

• Florent Motte, responsable des Cycles-Re (31), un atelier de re-fabrication de vélos.


Talent du Vélo pédagogie

Vélobus Varennes-sur-Seine

• Catherine Gauthier, adjointe au Maire de Varennes-sur-Seine (77) pour le Vélobus, un service de ramassage scolaire cycliste. En place depuis 3-4 ans, Velobus compte deux lignes avec deux à trois arrêts sur des trajets de quatre ou cinq kilomètres. Ce projet allie exercice physique pour les jeunes et respect de l’environnement tout en présentant de nombreux avantages pédagogiques pour les enfants.

Talent du Vélo communication
• Jéry Jicquel et Stéphanie Roux, fondateurs, pour Velook.fr, le blog pour trouver un vélo d’occasion.

GoWheel

Talent du Vélo innovation
• Bruno Civardi, inventeur de GoWheel, un système breveté d’assistance mécanique, sans batterie, pour vélo. GoWheel est  une roue qui, lors du freinage du vélo, récupère dans un ressort à hautes performances l’énergie du freinage pour qu’au démarrage, le cycliste la libère et récupère ainsi 75% de l’élan. Cette énergie peut également être libérée à tout moment pour une aide au pédalage. Si vous voulez profiter de cette innovation cela ne vous prendra qu’une quinzaine de minutes, le temps de changer votre roue arrière pour transformer votre vélo en vélo assisté !

 

Rainette

Talent du Vélo style
• Bahar Ashouri, fondatrice de Rainette pour l’imperméable adaptable aux sièges vélos pour enfants. L’imperméable de rainette veut permettre aux familles de faire du vélo avec les enfants par tous les temps. Alliant ergonomie, esthétisme et fonctionnalité, l’imperméable est adaptable aux sièges vélos pour enfants, de un à cinq ans, et s’adresse aux parents qui se déplacent quotidiennement ou occasionnellement en vélo avec leurs enfants.

Mention du Jury
• le syndicat UNSA-Ferroviaire, pour son action en faveur de la reconnaissance d’un Plan de déplacement d’entreprise et la mise en place de l’indemnité kilométrique vélo au sein du Groupe public ferroviaire SNCF.


Talent d’Or 2017

• Isabelle Mesnard, adjointe au Maire de Chartres (28) pour son action en faveur du vélo dans les villes moyennes et de l’éco-mobilité scolaire.

DEUX “COUPS DE COEUR” DU JURY

André Baldet pour l’exposition Planète vélos, un tour du monde de la petite reine en 110 posters. Cette “exposition célébration” du vélo en tant qu’objet graphique basique et mode de locomotion universel, écologique et « fun » propose de véritables escales à travers les cinq continents. Jeux d’images, retrouvailles graphiques, humour, détournements de sens et bien d’autres encore attendent les spectateurs désireux d’enfourcher leur bicyclette virtuelle et de se laisser porter à travers ce voyage.

Philippe Deroussen, enseignant spécialisé, et les collégiens de la section Ulis, en situation de handicap, du collège Monod de Margencel (74), pour Cycles et Recycles, recyclage de vélos d’occasion.

 

 

Fabien Ternay


Deux start-up, deux projets qui se ressemblent… et deux aventures singulières ! D’un côté Verkor, lancée en septembre 2014 par Fabien Ternay, 36 ans, et qui s’apprête à lancer sa deuxième levée de fonds. De l’autre, Saola créée en 2015 par Guillaume Linossier, 41 ans, qui démarre tout juste sa première campagne de financement. Les deux hommes, forts d’une réelle expérience du marché des articles de sport, avec chacun leur propre cheminement, se sont jeté à l’eau chacun de leur côté à partir d’une idée similaire, celle de créer une marque de chaussures “écoresponsable”. Récit croisé.

Deux professionnels du secteur sport

Designer, skateboarder et passionné de sports de glisse, Fabien Ternay a grandi dans les Alpes, où il a beaucoup pratiqué le snowboard (il a été champion de France junior), et a passé tous ses étés à surfer sur la côte Ouest, avec le skateboard comme fil conducteur entre les deux. Après avoir travaillé dix ans comme designer pour une marque de bagagerie, Fabien a décidé de se lancer dans sa propre aventure pour créer sa marque de chaussures Verkor. « Utilisant des “skate shoes” au quotidien, je n’ai pas trouvé de chaussure qui allie le style de sports de glisse et les valeurs éthiques et environnementales auxquelles je crois », explique-t-il à Filièresport.

Chaussures Saola

Même sentiment chez son homologue d-fondateur de Saola, Guillaume Linossier. Ce dernier avait « du mal à trouver des chaussures “responsables” sur le marché. Il y a vu une opportunité. » explique un porte-parole de la marque. D’abord responsable export Europe pour Lafuma, il a travaillé près de 13 ans comme directeur de la filiale du groupe dans le Colorado (Etats-Unis)Installé dans l’incubateur de start-ups de l’Outdoor Sports Valley, à Annecy, il projette de créer des chaussures pour la vie de tous les jours, à la fois “cool”, confortables et surtout écoresponsables.

Un financement participatif comme point de départ

En avril 2015, Fabien Ternay, après avoir sorti les premiers prototypes, lance un financement participatif sur la plateforme Ulule, avec un objectif de 10000 € à la clôture du financement. En seulement 30 jours, 324% de l’objectif (32385 €) ont été atteints, avec 441 personnes ayant soutenu le projet. Un engouement au-delà de ses espérances. Les premières ventes ont suivi. À ce jour, près de 700 paires ont été vendues. La marque possède dans sa gamme deux modèles en quatre couleurs différentes.

Saola : un positionnement plus lifestyle

Au moment même où Fabien Ternay perçait sur Ulule, Guillaume Linossier venait tout juste de créer sa start-up ! Deux ans plus tard, la marque de chaussures s’est lancée officiellement sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, précisément le 23 mai dernier. Saola espère lever 25000 €, qui l’aideront à financer sa première production. « Kickstarter est une plateforme américaine très connue. Le crowdfunding est aujourd’hui un des meilleurs moyens à la fois de lancer une nouvelle marque et de la faire connaître. Le lancement est prévu en France et aux Etats-Unis de manière simultanée, c’est donc un choix qui nous a semblé très pertinent », explique le dirigeant, qui – comme d’ailleurs Fabien Ternay – reste discret sur chiffres prévisionnels.

Production made in France et matériaux recyclés

Les deux marques ont la particularité d’utiliser des matières premières recyclées, principalement du PET pour Saola qui  y adjoint le soutien à des associations environnementales, en annonçant qu’elle reversera  5% du montant ses ventes à des projets environnementaux. Pour le moment, la marque produit les chaussures dans deux usines différentes en Chine,  « sélectionnées sur la qualité de la production, leur réputation dans le métier et surtout sur le contrôle et les certifications environnementales et sociales », affirme la marque qui précise avoir pour objectif « de fabriquer plus près des marchés » où seront vendues ses chaussures. Pour la première collection, qui apparaîtra au printemps 2018, 4 modèles hommes et 4 modèles femmes seront disponibles. Chacun sera décliné dans 3 à 4 couleurs, pour un prix moyen de 90  € TTC.

Descriptif d’une chaussure Verkor

Verkor, qui a été nommée aux Ecosport awards dans la catégorie “Ecoconception chaussures et textile » et labellisée Ecoride Silver en 2016,  utilise un tissu provenant à 50% de bâches de camion recyclées en France, à 30% de bouteilles plastiques (PET) recyclées et à 20% de jeans en fin de vie. La filature et le tissage sont réalisés à Castres (81). La conception est faite à Grenoble. La découpe et la couture sont réalisées dans l’atelier de fabrication de chaussures Soft’In, de l’autre côté du massif du Vercors, à Romans sur Isère. « Fabriquer en France nous permet de maîtriser la provenance de tous les matériaux et de connaître tous les interlocuteurs de l’ensemble du processus de fabrication, » commente Fabien Ternay.

Positionnement sur le marché de l’outdoor

 

Verkor Serial Chiller

Vendues partout dans le monde pour le lancement sur Kickstarter, les chaussures Saola seront disponibles sur le propre site de e-commerce de la marque à partir du printemps 2018 et distribuées via un réseau de détaillants en France et aux États-Unis. Verkor, lui, mise exclusivement sur la vente directe sur internet et sur des événements choisis, afin d’être en mesure de proposer des prix de vente équivalents à ceux des grandes marques. Le modèle Furie, spécialement conçu pour pour la pratique du skateboard est vendu 99€, le Serial Chiller, plus basique est à 87€. Dans l’année, trois nouveaux modèles vont être développés.

Verkor Furie

Nouvel événement “running”, la Grande Course du Grand Paris, organisée le 21 mai 2017, se veut écoresponsable et “zéro déchet”. Dans cet objectif, les organisateurs ont remplacé les gobelets et bouteilles habituellement proposés au ravitaillement par des “doses hydratantes”, une innovation proposée par la start-up Swala.

Au kilomètre 5, les coureurs auront ainsi la surprise de trouver des bulles d’eau comestibles. Swala a prévu d’en distribuer 30 000. Son objectif principal est de promouvoir à travers cet acte, des produits “ultra-pratiques, gourmands et surtout, plus respectueux de l’environnement“. Autre geste respectueux de l’environnement, plus symbolique, tous les finishers du parcours (10 km) recevront une médaille  en… bambou.

stoneUne start-up grenobloise, Sport-tone, développe “S-tone”, les premières lunettes de sport permettant d’écouter de la musique grâce à la conduction osseuse.

S•tone se compose de lunettes et d’un bandeau en silicone équipé de la technologie de conduction osseuse. Cette technique permet aux utilisateurs d’écouter de la musique en stéréo sans bloquer physiquement les oreilles.

Pour faire simple, des ondes, émises par les transducteurs du bandeau puis véhiculées par l’ossature du crâne, atteignent directement l’oreille interne. Contrairement aux écouteurs classiques, où c’est l’air qui transmet le son. L’entreprise prévoit de développer deux modèles : S-tone Swim pour la natation et S-tone Bike pour le cyclisme. Dans le vélo, plus particulièrement, on sait que le port d’une oreillette est désormais interdit, le dispositif est incontestablement un plus pour le confort et la sécurité du cycliste. ” Aujourd’hui, grâce à S•tone, vous pourrez profiter de votre musique sans gêne grâce à l’absence de câbles et être plus attentif à l’environnement puisque l’oreille sera disponible pour entendre les bruits aux alentours”, explique Thomas Lequeux, co-fondateur.

lunettes stone

Financement participatif

L’entreprise a lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter avec un objectif récolter 60 000 €. Le prix de vente public est lui fixé à 179 €. Les premiers produits seront disponibles dès juin 2017. L’entreprise souhaite par la suite diversifier sa gamme, afin de s’adapter aux autres activités sportives, comme la course à pied.

Sport Up SummitLR SET, club d’entreprises et incubateur de startups dans le domaine du sport, du tourisme d’aventure et des loisirs de plein air, organise les 22, 23 et 24 septembre prochains au CREPS de Font-Romeu, le SportUp Summit, un concours d’idées, d’innovations et d’entrepreneuriat de la filière sportive occitane.

Soutenu par la région Occitanie (ex Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées) par la voix de sa présidente Carole Delga (ancienne secrétaire d’état en charge du commerce) mais également par l’incubateur parisien Le Tremplin, LR SET propose aux startups régionales un dispositif d’accompagnement à la création d’entreprises innovantes dans les filières sportive et touristique.

C’est dans cet objectif que LR SET organise, sous le haut patronage du Ministère de la ville, de la jeunesse et de sports, le SportUp Summit, un week end durant lequel alterneront conférences, rencontres entre acteurs, temps sportifs et accompagnement pour les projets et entreprises régionaux de moins de trois ans.

Fédérations, sportifs et entreprises, parmi lesquels Vogo membre de la deuxième promotion du Tremplin, Enko primée au dernier CES de Las Vegas ou encore Martin Fourcade, viendront apporter leur expérience et savoir faire aux trente porteurs de projets présents.

Capture d’écran 2016-06-29 à 09.52.07Dans le cadre de la candidature de Paris aux jeux olympiques et paralympiques de 2024, le groupement d’intérêt public (GIP) Paris 2024 lance un appel à projets innovants sur les thématiques du sport, de la mobilité, de l’aménagement urbain de l’expérience-client et de l’évènementiel. 

Les entrepreneurs et acteurs de l’innovation pourront faire acte de candidature autour de cinq thèmes principaux:

– Smart Sport: des innovations dédiées aux sports, aux sportifs professionnels et amateurs
– Smart Expérience: des innovations dédiées à l’expérience des spectateurs et visiteurs
– Smart City: des innovations dédiées aux villes, aux villages olympiques et à l’environnement
– Smart Mobility: des innovations dédiées à la mobilité et aux transports des visiteurs, touristes, médias, athlètes et délégations pendant la compétition
– Smart Event: des innovations dédiées à l’organisation, la sécurisation et l’optimisation

Informations et candidatures sur: https://smartparis2024.com