Le fabricant de textiles techniques est cédé par Prudential aux investisseurs privés Victor Capital Partner et Allstate dans le cadre d’une augmentation de capital.
(suite…)

LOOK CYCLE LOGOCette prise de participation majoritaire, aux côtés des actionnaires historiques Dominique Bergin et Thierry Fournier, donnera à l’entreprise les moyens d’accélérer sa croissance en France et dans le monde.

Le projet d’Activa Capital, en association avec l’équipe dirigeante, est de permettre à Look d’accélérer sa croissance et de jouer un rôle consolidateur dans son marché, celui de la pédale automatique route. L’entrée en janvier 2016 de Look au capital de Corima (spécialiste de la conception et de la fabrication de roues carbone haut de gamme) est un exemple des opportunités qu’offre le marché du cyclisme.

Inventeur de la pédale automatique route, Look possède une expérience de plus de 30 ans sur le marché. Avec un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros et près de 400 salariés, Look est une entreprise très innovante. La société consacre plus de 10% de son chiffre d’affaires à la recherche et à l’innovation et a déposé plus de 230 brevets.

L’entreprise est présente sur le Tour de France avec l’équipe Fortuneo-Vital Concept, qui roulera avec le vélo Look 795 Light, et 8 autres équipes roulant avec du matériel de la marque. Après le Tour de France, Look sera à nouveau présent aux Jeux Olympiques de Rio avec plus de 80 vélos.

Look entend capitaliser sur sa forte position en Europe pour renforcer sa croissance et son développement international, dans un secteur en pleine expansion. La société réalise déjà plus de 75% de son chiffre d’affaires à l’export.

Foot LockerL’entreprise américaine a réalisé un 4è trimestre 2015 intéressant avec 148 M € de bénéfices (contre 134 M € en 2014) et une augmentation de 7,9 % de ses ventes (plus 5 % sur l’année), atteignant un chiffre d’affaires de 1,8 Md € sur cette période. Après avoir réalisé un chiffre d’affaires de 6,5 Mds €, l’année 2015 semble avoir également réussie à Foot Locker, qui a annoncé un plan d’investissement à hauteur de 272 M € pour 2016.

Déjà présent en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande avec l’équivalent de 3 383 magasins répartis dans 23 pays, Foot Locker semble vouloir se développer encore plus. Un investissement proche des 300 M € est prévu  (il était de de 206 M € en 2015) afin de rénover le parc de magasins, créer des espaces dédiés aux marques et aux partenaires clés dans les boutiques, ainsi que gagner des parts de marché sur le marché européen et des enfants. La logistique et les opérations digitales devraient également subir des changements dans les mois à venir. Enfin, le siège social sera relocalisé à New-York d’ici quelques semaines.

PrivateSportShop-Logo-Gris

Le pure player internet français se porte bien. Cinq ans ans après sa création, il accueille en tant qu’actionnaire minoritaire Pechel Industries, une société spécialisée dans le capital investissement. 

Une PME jeune, connaissant une croissance rapide, créatrice de dizaines d’emplois chaque année et rassemblant une communauté de 4 millions de sportifs. C’est ce qui a poussé Pechel Industries (groupes Agnelli, Worms & Cie, LVMH/Arnault, Dassault) à investir dans Private Sport Shop. Concentrant ses efforts uniquement sur des entreprises non côtées et valorisées entre 20 et 200 millions d’euros, cette levée de fonds devrait être comprise entre 10 et 30 millions d’euros ; une habitude pour le Groupe. La durée de l’investissement ne devrait quant à elle pas excéder 5 ans. Après avoir réalisé 40 M € de chiffre d’affaires en 2015, l’ambition est désormais de conquérir le marché européen. Déjà présent en Italie et en Espagne, une version anglaise est notamment prévue.

 

 

 

BodeMiller-Dainese-Cox-2014-001-modLe fonds d’investissement bahreinien Investcorp a signé un accord en vue du rachat de Dainese, sur la base d’une valeur d’entreprise fixée à 130 millions d’euros. Lino Dainese, président fondateur de la société italienne de fabrication d’articles sportifs de protection, conservera une participation minoritaire dans l’entreprise aux côtés d’Investcorp. 

De la moto aux sports d’hiver

Fondée en 1972, Dainese, initialement célèbre pour ses combinaisons de course moto, a, par la suite, diversifié sa gamme de produits de protection aux sports d’hiver, au cyclisme et à l’équitation. De plus, avec la marque AGV, Dainese est aussi l’un des leaders dans la fabrication de casques de protection sur le marché de la moto. Le fondateur de l’entreprise, Lino Dainese, a à son crédit l’invention de produits tels que les protections dorsales, les genouillères « knee sliders » et l’airbag Dainese (D-Air), un système de protection intelligent en mesure de reconnaître une chute dangereuse et de déployer des airbags spéciaux autour des corps des motards. L’entreprise s’est doté d’un centre technologique et d’un centre technique de Recherche et Développement destinés à l’étude des technologies en matière de protection et au développement de produits novateurs, qui lui permet de rester dans la course aux innovations.

Développement international

Lino Dainese continuera à faire partie de l’entreprise en apportant sa longue expérience en matière de sécurité pour développer des systèmes de protection ayant trait aux sports dynamiques et à la vie de tous les jours. « Il était extrêmement important pour nous de trouver le bon partenaire en cette période de développement important pour la société. Je pense que les résultats passés, le rayonnement et le réseau international d’Investcorp aideront la société à poursuivre son expansion internationale et l’innovation de ses produits. J’espère aussi que ce soutien me permettra de me focaliser à nouveau sur ma passion, celle de promouvoir les avancées technologiques contenues dans nos lignes de produit et, en particulier, le système « D-Air ». »

 

Le 20 février 2013, le comité de direction du groupe américain Foot Locker a voté un programme de dépenses structurelles de 220M$ pour l’année 2013, bien au delà des 163M$ dépensés dans son programme de l’année dernière.

Ce budget doit notamment être affecté au développement général de l’enseigne à travers le monde, et plus particulièrement en Europe, mais également à des projets plus précis, comme la restructuration du concept des magasins.

Dans le même temps, le comité de direction a voté l’augmentation des dividendes trimestriels de 11% (soit 0,20$ par action) ainsi que son plan d’investissements boursier sur les trois ans à venir. Ce plan, à hauteur de 600M$, remplace le précédent, évalué à 400M$. En 2012, le groupe new-yorkais, présent dans 23 pays à travers 2013 magasins, en Amérique du Nord, en Europe, en Australie et en Nouvelle-Zélande, avait dépensé 129M$ sur les places boursières.