Recycler les skis usagés, c’est l’objectif d’une poignée de commerçants de Chamrousse et d’un magasin Go sport de Prapoutel (38), qui viennent de rejoindre l’organisme Trivallées.

Trivallées est l’unique filière de recyclage des skis et chaussures de skis en France. Basée à Albertville, l’entreprise, créée en 2007 sur le canton d’Aime (73), a  peu à peu étendu son activité à d’autres localités mais restait absent d’Isère. Ce ne sera plus le cas à partir du 13 avril 2017, date où un camion de Trivallées viendra récupérer les skis, chaussures et casques à Chamrousse puis Prapoutel.

Un tonne de skis recyclés, trois tonnes de pétroles économisées

Aujourd’hui, 20% d’un ski peut-être récupéré et recyclé (aluminium et ferraille), tandis que les 80% restants sont valorisés comme combustible solide dans les cimenteries Pour une tonne de skis recyclés (environ 200 paires), on économise près de 3 tonnes de pétrole. Actuellement en France, 400 magasins sur plus de 50 stations oeuvrent en faveur du recyclage avec l’aide de Trivallées.

Groupe RossignolDans un même communiqué, le groupe Rossignol annonce d’une part être entré en négociations exclusives en vue d’acquérir la marque française de vélos de luxe Time et, d’autre part, la nomination à la direction de sa division prêt-à-porter, Rossignol Apparel, d’Alessandro Locatelli, ancien de la maison de haute couture Balmain. Lire les faits ci-dessous et l’interview exclusive de Bruno Cercley, PDG de Rossignol, en cliquant ici.

Time Sport International, société implantée à Vaulx Milieu, en Isère (où se situe également le siège de Rossignol), réalise 70% de sa production en France. Après le décès de son fondateur il y a un an, Roland Cattin, la famille actionnaire était à la recherche d’une solution de reprise. “Les activités de Time, qui célébrera ses 30 ans en 2016, présentent une complémentarité évidente avec celles du groupe Rossignol“, explique celui-ci dans un communiqué. Outre leurs implantations communes dans l’Isère ainsi que dans la Nièvre, Rossignol évoque des marchés proches et une clientèle commune, une tradition d’innovation et de produits à forte technologie, une culture d’entreprise basée sur la passion du sport, de la compétition et de la performance.

Siège à Milan pour la division Apparel

Concernant le prêt-à-porter, la nomination d’Alessandro Locatelli, ancien directeur général de Pierre Balmain qui a rejoint Rossignol il y a neuf mois et succède à Jean Holvoët comme patron du textile de la marque, s’accompagne de la création d’une structure dédiée, Rossignol Apparel, dont le siège opérationnel se situe en Italie, à Milan. L’objectif est de “développer l’attractivité de la marque sur le segment du sportswear haut de gamme“, selon le groupe Rossignol. Rossignol Apparel présentera un ligne sport chic adaptée à la vie de tous les jours, destinée aussi bien aux pistes de ski qu’à la ville. Les premières collections hommes et femmes seront lancées en janvier et février 2016 pendant la Fashion Week de Milan. Rossignol ouvrira par ailleurs six boutiques monomarque dédiées, située dans des stations de ski prestigieuses : Megève, Courmayeur, Cortina d’Ampezzo, Crans Montana et St. Moritz, succèderont à la première ouverte à Chamonix.

logo-Rossignol

La ministre des Sports, Valérie Fourneyron, et le ministre du Travail, Michel Sapin, se rendront à Saint-Jean de Moirans (Isère), vendredi 1er février 2013, en présence de Michel Destot, député-maire de Grenoble, pour visiter le siège de Rossignol.

En relocalisant une partie de sa production en France, le groupe Rossignol est devenu l’un des passages obligés du “fabriqué en France”. Le fabricant français réalise un tiers de sa production de skis (900 000 paires sur la saison 2011-2012) à Sallanches (Haute-Savoie) et a récemment annoncé la relocalisation de 60 000 paires junior, qui bénéficieront du label “Origine France Garantie”. Un beau symbole pour les ministres qui, en compagnie de Bruno Cercley, président du groupe Rossignol, ont prévu d’aller à la rencontre des employés, d’échanger avec eux sur l’innovation, sur le rayonnement et sur le savoir faire du ski français… Au cours d’une conférence de presse, les deux ministres dévoileront leurs orientations pour promouvoir la compétitivité des entreprises françaises à l’International.