AsicsL’équipementier japonais vient de dévoiler ses résultats 2015 pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Les ventes ont augmenté de 16 % sur l’ensemble de ces marchés. Une croissance tirée par les performances de la marque dans le running, le tennis, le rugby mais également le lifestyle ; Asics ayant relancé sa gamme Tiger l’an passé. 

Après une croissance importante en 2014 (+ 13 %), Asics a de nouveau amélioré ses performances dans la zone EMEA lors de son dernier exercice. Les ventes ont connu une hausse à 3 chiffres sur le marché sud-africain  tandis que la marque  a continué de s’affirmer sur le marché européen avec une croissance supérieure à 10 % dans de nombreux pays (France, Suède, Norvège, Danemark, Pologne, Russie, Espagne, Benelux).

Un développement massif sur le marché du running, du tennis et du rugby


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Run KeeperL’équipementier japonais a annoncé avoir racheté la société américaine FitnessKeeper, propriétaire de l’application Runkeeper comptant plus de 33 millions d’utilisateurs à travers le monde. Une stratégie numérique qui ressemble  à celle entreprise par Adidas qui a mis la main sur l’application mobile Runtastic au mois d’août dernier.

Créée en 2008, Runkeeper est une application smartphone enregistrant l’activité de marche, de course à pied ou de vélo de l’utilisateur. Elle a été l’une des premières à exister sur le marché des trackeurs d’activité par téléphone. Son rachat par l’équipementier nippon Asics s’inscrit dans la volonté pour la marque de se rapprocher de ses cibles prioritaires ; à savoir les jeunes et les femmes. Asics montera à 100 % du capital de FitnessKepper. Cette dernière sera intégrée dans une nouvelle société créée pour l’occasion et qui verra le jour dans l’état du Delaware (Etats-Unis). Selon itespresso.fr, l’opération devrait coûter 85 millions de dollars.

L’application Runkeeper ne disparaîtra pas pour autant et disposera même de moyens plus conséquents et de nouvelles fonctionnalités à l’avenir.

L’équipementier japonais qui fête ses 110 ans cette année fait son grand retour dans le tennis européen. Une gamme de produits basée sur la performance, la légèreté et la durabilité a été validée après des semaines de tests auprès de joueurs professionnels et d’entraîneurs confirmés.

Qui dit retour dit nouveautés produits. Deux paires de chaussures ont été pensées. La Wawe Exceed Tour, légère et durable, destinée à la compétition et à la pratique intensive du tennis ; et la Wave Intense Tour, qui s’adapte aux joueurs désireux de faire de la stabilité leur priorité. Les deux modèles sont disponibles au prix de 140 € et s’adaptent à toutes les surfaces de jeux.

La marque s’appuiera sur une équipe de joueurs internationaux parmi lesquels Ivo Karlovic (24e au classement ATP), Marcos Bagdhatis (45e) ou encore Roberto Bautista Agut (21e). La gamme de produits femme sera portée par la russe Yulia Putinseva, 77e au classement mondial. « Nous sommes très heureux de pouvoir travailler avec des joueurs de haut niveau qui porteront nos couleurs sur les tournois ATP et WTA. Leur rôle a été très important, dans le processus de développement de cette gamme” a notamment déclaré John Hooper, Responsable EMEA marketing et promotion sport Mizuno.

La Wave Exceed Tour modèle homme

La Wave Exceed Tour modèle homme

La Wave Intense Tour modèle homme

La Wave Intense Tour modèle homme

 

 

 

 

 

 

La future usine ASICS en image de synthèse

L’équipementier  japonais Asics a annoncé la création d’une nouvelle usine de 9830 m² sur son marché domestique, dans la région de Sanin (préfecture de Tottori). Conçue pour la production de chaussures, elle aura pour but d’accroître la production de produits haute performance “made in Japan”.

En collaboration avec l’Asics institute of sport science, l’usine japonaise testera ses technologies innovantes et travaillera sur l’amélioration de l’ensemble de la production du groupe. Le chantier commencera le 9 février prochain et sera plus respectueux de l’environnement que les structures actuelles d’Asics. L’énergie solaire et la lumière LED seront en effet utilisées afin de réduire la consommation énergétique du site, qui devrait baisser de 12 %.