L’Union française des ortho-prothésistes (Ufop) veut ouvrir le débat sur la prise en charge des prothèses à usage sportif et de loisir pour permettre leur prise en charge à 100% d’ici aux jeux paralympiques de 2024. (suite…)

Le coeur de Paris se transformera, les 23 et 24 juin prochains, en gigantesque terrain de sport pour fêter la Journée olympique. Un événement qui sera placé sous le signe de la candidature de Paris 2024.

Faire découvrir au plus grand nombre de multiples sports olympiques et paralympiques, accessibles à tous les âges, indépendamment des aptitudes, notamment les pratiques rares ou difficilement accessibles. Un objectif bien défini pour cette manifestation exceptionnelle, accompagnée de rencontres insolites ou prestigieuses avec des athlètes, d’ateliers de travaux manuels ou culturels, de démonstrations sportives, etc.

Un programme festif et sportif

Plus de 30 disciplines seront à découvrir, au cœur du parc Rives de Seine et dans des lieux emblématiques de la capitale : le pont Alexandre-III, le Pont des Invalides, le Petit Palais, la place de la Concorde, ou encore le Pavillon de l’Arsenal.« Les 23 et 24 juin, Paris va se métamorphoser en un gigantesque terrain de sport et un véritable espace de célébration des valeurs de l’Olympisme, dans un esprit de fête et de joie. Six grands espaces d’activités pour bouger, apprendre et découvrir toutes les disciplines olympiques et paralympiques seront aménagés au cœur de la ville et accessibles à tous les Parisiens, Franciliens et touristes. Ils auront pour traits d’union le parc Rives de Seine, le fleuve et ses canaux », annonce Anne Hidalgo, Maire de Paris.

Vendredi – pour la première journée -, une traversée en kayak partira du Stade de France, durant laquelle 150 à 300 kayakistes seront menés par Tony Estanguet, coprésident de Paris 2024 et triple champion olympique de canoë, jusqu’à la piste d’athlétisme flottante, où ils rejoindront Anne Hidalgo, Maire de Paris, Denis Masseglia, président du CNOSF, et toutes les parties prenantes de la candidature afin d’inaugurer ces deux journées.

“Les 2024 kilomètres de Paris”

« Comme chaque année, le CNOSF célèbre la création du Comité international olympique dans le cadre de la Journée olympique. En cette année 2017, cet anniversaire prendra une dimension toute particulière pour soutenir la candidature de Paris aux Jeux de 2024. Si Paris sera le cœur de cette Journée olympique, avec une manifestation inédite et spectaculaire, c’est véritablement la France entière qui se mobilise pour célébrer les valeurs de l’Olympisme et soutenir la candidature. » relate Denis Masseglia, président du CNOSF.

Samedi, des milliers de sportifs professionnels et amateurs se réuniront pour les « 2024 km de Paris », un parcours associant des cyclistes place de la Concorde (527 km), des cavaliers depuis Versailles (20 km) et des coureurs venus des quatre coins de Paris (1.477 km). Tous convergeront vers les Invalides pour un grand final aux couleurs de la candidature.

Programme à retenir : 

Vendredi 23 juin, à partir de 11h30 : geste inaugural aux abords du pont Alexandre III

Samedi 24 juin, à partir de 20h : geste final sur la piste d’athlétisme flottante

edf-ski-2016

La Fédération française de ski (FFS) a donné le coup d’envoi de sa saison de sports d’hivers 2016-2017, lundi 3 octobre au Pavillon Gabriel à Paris (8ème). Présentation des équipes et des objectifs étaient au menu, avec en ligne de mire, outre les JO de 2018 en Corée, la candidature de la France pour les championnats du monde de ski 2023.

Un bilan record

Les têtes d’affiche étaient presque toutes présentes sur scène, de Martin Fourcade à Tessa Worley, en passant Alexis Pinturault et Kevin Rolland pour la présentation des équipes de France. Michel Vion, président de la FFS, a d’abord fait un rapide bilan des résultats sportifs d’une saison 2015-2016 couronnée de succès avec 127 podiums, 45 victoires et 9 Globes de Cristal, avant d’annoncer les objectifs pour la saison à venir. Au cœur du message, le maintien des performances pour les différentes équipes de France mais surtout la projection sur les Jeux Olympiques d’hiver 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud) et la candidature de la France à l’organisation des championnats du monde de ski 2023. Une ambition relayée par Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français, pour qui « Méribel-Courchevel 2023 et Paris 2024, c’est le même combat ».

Le budget maintenu

Après un rappel du bilan sportif exceptionnel de la saison dernière, le secrétaire d’Etat aux sports Thierry Braillard, a assuré du maintient de la subvention annuelle de 4 millions d’euros et des 80 postes d’encadrement détachés à la FFS, et a annoncé que les sports d’hiver allaient désormais être inclus dans le dispositif du Pacte de Performance, qui permet d’assurer un revenu aux sportifs de haut niveau, en partenariat avec le secteur privé.

Au cours de cette saison 2016-2017, la France accueillera 8 épreuves de Coupe du monde sur ses différents sites, à commencer par Val Thorens les 9 et 10 décembre 2016 pour la coupe du monde de ski cross et jusqu’au mois d’août 2017 avec la coupe du monde de saut à ski à Courchevel. L’organisation de ces épreuves viendra appuyer la candidature de la France à l’organisation des championnats du monde de ski 2023, dont les stations-hôtes seront choisies en juin 2018 par la Fédération internationale de ski.

Chers amis du sport français,

Si vous aussi, vous avez envie que la France accueille le plus grand des événements sportifs et souhaitez démontrer que c’est tout un pays qui aspire à le faire, si comme nous, vous « rêvez des Jeux », alors rejoignez-nous et participez à l’aventure. Vous pouvez :

– Adresser un SMS à 65 centimes d’euros au 7 2024 en inscrivant le message 2024
– Acheter un ou des bracelets « Je rêve des jeux » via votre association, votre commune, votre entreprise, par distributeurs de cent ou à l’unité http://www.jerevedesjeux.com/ruban
– Participer aux enchères offertes par les champions français chaque semaine sur le site : http://www.jerevedesjeux.com/toutes-les-encheres
– Adhérer au mur des contributeurs avec paiement à hauteur de 20,24 euros https://fr.sponsorise.me/fr/13479/checkout/?utm_medium=partnership&utm_source=jrdj&utm_campaign=wall&utm_content=cta&utm_term=Iparticipate
– Ou mieux encore faire partie des premiers 2024 contributeurs à 2024 euros http://cno.franceolympique.com/paiement/paris2024/jerevedesjeux.php?utm_medium=partnership&utm_source=jrdj&utm_campaign=donation&utm_content=cta&utm_term=2024donors

Tous les renseignements sont sur le site jerevedesjeux.comVotre engagement, quel qu’en soit le niveau, est essentiel, il va nous permettre de faire de cette candidature la vôtre et celle de tous les Français.

Rejoignez la communauté de ceux qui rêvent déjà des Jeux :http://espritbleu.franceolympique.com/espritbleu/cat/9/579.php

Denis Masseglia
Président du CNOSF

FPS ET FIFAS
Ce vendredi 24 avril a été annoncé officiellement, par Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, le lancement de la “Filière de l’économie du sport” .

Cette filière, qui rassemblera les acteurs publics et économiques de l’univers du sport, constituera une plateforme de concertation, d’échanges et de préconisations afin de mieux répondre aux besoins des pratiquants et consommateurs de sport, de rendre le sport français plus performant sur le plan économique et de mieux structurer son offre globale à l’export. Sollicitées par les Ministères concernés, la FIFAS et la FPS, sont impliquées au cœur de ce dispositif, pour y représenter les professionnels et des industriels du sport au sein du Comité de pilotage de la Filière !

Grande première pour le secteur du sport, la mobilisation de 4 membres du gouvernement pour le lancement officiel de la Filière traduit l’importance et l’intérêt que portent désormais les pouvoirs publics à la filière économique du sport dans son ensemble. Ce dispositif s’inscrit dans la perspective des nombreux événements internationaux que la France va accueillir dans les années à venir et la probable candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques en 2024.

“La FPS et la FIFAS saluent l’initiative du gouvernement  et se réjouissent de cette prise de conscience que le sport représente un formidable levier de croissance à l’avenir, au-delà de son rôle essentiel de lien social, de cohésion nationale et de santé public”, concluent les deux organisations dans un communiqué commun.