En conclusion de la rencontre “Emocs” du sport en entreprise, qui s’est tenue à La Défense le 27 septembre 2018, huit organisations européennes du sport se sont engagées à créer un label européen “Active Workplace” (“entreprise active”).

Les cosignataires, parmi lesquelles les Fédérations du sport en entreprise européenne et française, la Fédération européen des industries du sport (Fesi) et l’association Sport & Citoyenneté et la Fédération, constatent que la mulplication des labels locaux, nationaux ou régionaux, non réglementés, en matière de sport en entreprise, nuit à la visibilité et à la crédibilité des politiques engagées par les entreprises et pouvoir publics. “Les entreprises actives ont besoin d’un moyen fiable pour montrer à leurs actionnaires, investisseurs, employés potentiels et autorités publiques qu’elles prennent ce problème au sérieux“, énonce l’appel. Ses initiateurs s’engagent en conséquence à mettre en place un groupe de travail avec tous les acteurs concernés pour commencer à travailler à la création d’un label européen unique pour les lieux de travail “actifs”. Celui-ci doit présenter une proposition de labellisation, des critères et des spécifications finaux avant le 31 décembre 2019.

Le label sera construit autour de cinq principes :

  • La crédibilité, assurée par un ensemble d’exigences minimales obligatoires et d’outils d’évaluation de reporting.
  • La proportionnalité, obtenue grâce à des exigences adaptées à la taille, à la localisation et au secteur d’activité des entreprises.
  • La transparence des critères, qui seront établi en concertation avec les différentes parties prenante concernées.
  • L’évolutivité, permettant d’adapter le label à toutes les entreprises sans discrimination.
  • La durabilité des actions mises en oeuvre.