Trop de produits chimiques dans les vêtements de plein air ! Le résultat d’une étude menée pour Greenpeace par deux laboratoires indépendants et publiée sur le site allemand de l’organisation écologique montre que les composés perfluorés (PFC), utilisés pour leur résistance à la chaleur, leur imperméabilité et leur capacité à repousser la poussière étaient dangereux pour la santé humaine et l’environnement.

Quatorze vêtements pour femmes et enfants de marques « outdoor » ont été testé aux PFC et autres produits toxiques. Les vêtements en Gore-Tex sont notamment montrés du doigt. Greenpeance exhorte alors « le secteur des vêtements de plein air à remplacer les produits chimiques dangereux par d’autres, respectueux de l’environnement ». Les marques The North Face, Jack Wolfskin, Mammut, Vaude, Marmot, Kaikkialla et Patagonia sont visées par cet avertissement. Selon l’organisation écologique, l’Allemagne est le plus grand marché européen pour ce type de produits, avec plus d’un milliard d’euros de ventes annuelles.