Gary Anssens, fondateur de Alltricks

Alltricks, le site de vente d’articles de sport (cycle, running  et outdoor),  créé en 2008 par Gary Anssens, vient de procéder à sa deuxième levée de fonds, à hauteur de 7,3 millions d’euros. Objectifs : développement de nouveaux services BtoB et réorientation à l’international.  (suite…)


Dans l’optique de poursuivre sa politique d’acquisitions ciblées, l’enseigne d’articles de sport Lepape réalise une levée de fonds de cinq millions d’euros en quasi fonds propres, à l’initiative de la CDC, la FFSA et de 21 investisseurs institutionnels auprès de Tikehau IM. 


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Running Heroes FondateurLa start-up Running Heroes a levé 2 millions d’euros lors de son second tour de table auprès du fond d’investissement A Plus Finance, de Bpifrance et de différents business angels. Par ailleurs, Running Heroes change également de nom pour devenir Sport Heroes.

Créée en mai 2014, Running Heroes a pour ambition d’enrichir numériquement le sport en créant, en parallèle de la pratique physique, des expériences digitales et ludiques. La start-up revendique une communauté de 300 000 membres et compte 350 partenaires. Sa levée de fonds permettra de financer deux objectifs : développer son offre de services aux entreprises via l’offre corporate United Heroes et offrir un meilleur accompagnement pour les marques dans l’animation de leurs communautés, via son agence digitale We are Heroes.

Cette somme sera également destinée à la structuration et à la distinction des 3 activités majeures de l’entreprise que sont l’animation de communautés sportives autour du running, du vélo et du ski, via Running Heroes, Cycling Heroes et Skiing Heroes.

Les fonds serviront également aux ambitions d’élargissement à l’international de la startup cofondée par Boris Pourreau et Jean-Charles Touzalin, avec notamment le développement des deux bureaux à Londres et à Sydney ouverts en 2015.

JB ROGER 727Sailbags

Jean-Baptiste Roger, cofondateur de 727Sailbags

Le fabricant de sacs réalisés à partir de voiles de bateaux recyclées 727Sailbags, vient de procéder à une levée de capitaux de 2 millions d’euros auprès d’un fonds d’investissement parisien et de “3 clients de la première heure, chefs d’entreprises qui accompagnent la société à hauteur de 600 000 €”, selon la société. 

Plus de boutiques et de revendeurs


Pour lire la suite de cet article, vous devez être abonné…

Pour vous abonner cliquez ici

Déjà abonné ? Connectez vous ici :

Le groupe Kindy, propriétaire des chaussettes de sport Thyo, annonce aujourd’hui le lancement d’une augmentation de capital. Objectif : financer son développement.

Le groupe Kindy a de l’ambition. S’il a pour objectif le développement dans son réseau de distributeurs à l’international, de ses marques et licences de chaussettes (Achile, La Bonneterie la Française, Daniel Hechter) et de chaussures (IKKS, GBB, Ramdam by GBB et Catimini), il a également la volonté d’accroître fortement ses parts de marché en valorisant ses quatre sites marchands (Kindy.fr, Achile.com, Thyo.fr et Chaussettes.com).

Pour financer cette stratégie, Kindy procédera à une augmentation de capital de 4,04 millions d’euros maximum (prime d’émission incluse, hors clause d’extension de 15 %), Cette dernière sera réalisée avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) des actionnaires existants à raison de 1 action nouvelle pour 1 action ancienne, au prix de 3,10 € l’action (prime d’émission incluse).

La souscription des actions nouvelles sera ouverte du 28 janvier au 10 février 2014 inclus. Le groupe a toutefois annoncé que l’opération ne fait pas l’objet d’un contrat de garantie. Elle pourrait donc être annulée si le montant des souscriptions reçues représentait moins de 75 % de l’émission décidée.

Snowleader, le site internet spécialisé dans les articles de sports de glisse, a levé 600 000 € auprès du Crédit agricole des Savoie Capital, Expansinvest et d’un family office en novembre dernier. Snowleader espère ainsi conforter son développement, se diversifier et ainsi devenir rentable.